Le sucre, cause des guerres ?

sucre -guerre-arme4

Comme on le voit sur cette image, ce soldat ayant perdu son char – on voit ce qui reste par la roue – porte un âne sur lui.

Il a mangé trop de sucre, enfant.

_________________

Les études sont les choses les plus «scientifiques» mais en même temps les plus stupides au monde. On peut montrer n’importe quoi. Dire que les citoyens payent des impôts pour que des chercheurs fassent des études et en arriver à des résultats parfois surprenants.

Surtout, très pleins de bon sens…

Selon une étude, trop de bonbons durant l’enfance favorise la violence. On ne parle pas des crétins de dirigeants qui sont à la tête des pays et qui envoient de jeunes soldats sucrés pour les grandes causes….

Les armes de destruction en Irak : du bonbon pour les assoiffés de terres, d’argent, de pouvoir.

suçon  rose-_0

———-

SUÇON POUR ENFANT

_______________________________________________________________

_bullets_ice

_______________________________________________________________________

SUÇON POUR ADULTE: BALLES DE AKK47

————————————————————————————

L’ARTICLE

Trop de bonbons dans l’enfance favorise

la violence à l’âge adulte

Agence France-Presse
Londres

Les enfants qui mangent des sucreries tous les jours présentent plus de risques de devenir des adultes violents, selon une étude de chercheurs de l’université de Cardiff (pays de Galles) publiée jeudi.

L’étude, publiée dans le numéro d’octobre du British Journal of Psychiatry, est la première à examiner les effets de l’alimentation des enfants sur la violence à l’âge adulte.

L’analyse portant sur plus de 17.415 Britanniques nés en 1970, qui participent à une étude interdisciplinaire à long terme, a conclu que les enfants de 10 ans qui mangeaient des sucreries de façon quotidienne ont un taux de condamnation pour violences plus élevé entre 29 et 34 ans.

Les scientifiques ont observé que parmi les individus violents dans cette tranche d’âge, 69% avaient mangé des sucreries et des chocolats presque tous les jours dans l’enfance, tandis que chez les adultes non violents, seulement 42% avaient reçu une dose quotidienne de sucreries.

«Notre meilleure explication est que donner aux enfants des sucreries et des chocolats régulièrement pourrait les empêcher d’apprendre à patienter avant d’obtenir ce qu’ils veulent» et les pousser «à un comportement impulsif, étroitement associé à la délinquance», a indiqué Simon Moore, responsable de l’équipe scientifique. Cyberpresse ( Agence France Presse).

Et le reste…

Gaëtan Pelletier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.