Archives mensuelles : juillet 2011

Pensées sans réfléchir

 
TÉLÉVISION
 TÉLÉVISION
Écran devant lequel s’installent des millions de gens pour regarder défiler des problèmes qu’ils détestent  dans leur vie.
UNIVERSITÉ
J’ai plus appris en lisant sur le siège des toilettes pendant toutes ces dernières années qu’en mes 3 ans d’université. Après ça vous me direz que mon diplôme ne vous fait pas chier…
USA
Les cowboys, comme le soleil, se couchent à l’ouest.
LES DANGERS DE LA RELATIVITÉ
Quand cet extra-terrestre mit le pied sur terre pour la première fois il vit un humain. Sa peau était rose. Comme la planète était bleue, l’extra-terrestre crut que l’être allait mourir. Alors, en l’étranglant doucement, les couleurs lui revinrent…
L’extra-terrestre poussa un soupir de soulagement. L’être poussa un soupir…
LES VERTUS DU GINSENG
Étant atteint du syndrome du « Vieillissement de la population »,  l’homme décida d’améliorer ses performances sexuelles en utilisant du Ginseng.
Tout a bien fonctionné. Au bout de trois buvettes de 10ml, il passa trois heures à tondre le gazon.
 PRÉPARATION
Le mariage est un cours de préparation au divorce.
LOTOVIE
Le type alla s’acheter un billet de loterie. Ce soir-là il mourut dans un accident de voiture, ratant une courbe.  Le lendemain on apprit qu’il avait gagné 10 millions de dollars. C’était le 13 mai sur la route 13. Sa femme s’appelait Thérèse.
PUTAIN
La différence entre une putain  et un politicien: la putain vend son corps, le politicien son esprit.
HISTOIRE MODERNE
Un jour Joseph rencontra Marie sur l’internet. Et ils n’eurent pas d’enfants…
LE PARDON
Il faut pardonner à ses pires ennemis, mais Seigneur que ça fait du bien de les frapper un peu avant…
 SI…

Si un jour Dieu vous parle et vous demande si vous existez, faites comme lui…Ne répondez pas…

POSITION
Il a fallu des milliers d’années pour en venir à la position debout. Il suffit d’être engagé par une compagnie pour s’asseoir pour le reste de ses jours…

 

FENÊTRE
 Utilisée pour faire entrer la lumière, et pour sortir en cas de feu… 
DESTIN
L’Homme est comme une vache en train de se noyer dans une piscine de lait.
STATISTIQUES
 
90% des mensonges que racontent les politiciens ne sont pas vrais.

 

SCIENCE
 C’est la souris qui a permis l’invention de la chaise.
FAÇONS DE REGARDER UN ARBRE
 Il y a deux façons de regarder un arbre: le scruter et y voir un poteau de téléphone; le regarder, en étudier toutes les branches pour savoir sur laquelle on pourrait y accrocher une balançoire.
Publicités

Jack l’éventeur…

Photo: Reuters

ÉVENTER: Brasser, agiter de l’air afin de rafraîchir (quelqu’un). Nous brûlerons de la résine autour de lui et nous l’éventerons avec des feuilles de fougère (Sand, Lélia, 1833, p. 303).

? P. métaph. La présence de son père auprès de lui, toutes scènes d’un passé si proche et si passé, et une sorte de grande brise fraîche, éventant sa vie (Malègue, Augustin, t. 1, 1933, p. 258).

La lutte contre mon cancer de la prostate va bien. Le test de dépistage de l’antigène prostatique spécifique donne des niveaux très bas.

Cependant, j’ai reçu les résultats d’autres examens la semaine dernière. Ces examens ont démontrés que je souffre d’un nouveau cancer. Pour traiter cette nouvelle maladie, je devrai suivre de nouveaux traitements.

Je vais donc suivre l’avis de mes médecins: Toute mon attention se portera désormais sur mes traitements. Mon rétablissement devient ma priorité. J’annonce aujourd’hui que je cesserai temporairement d’occuper mes fonctions de chef du Nouveau Parti démocratique du Canada. Je vaincrai ce nouveau cancer et je serai de retour à la Chambre des Communes pour défendre les valeurs et les priorités des familles.

À cette fin, j’ai demandé au président de notre parti, Brian Topp, de consulter l’aile parlementaire du NPD pour ensuite tenir une réunion de notre conseil fédéral afin de nommer un chef intérimaire. Lien

Tous ceux que j’ai connus qui ont rencontré Jack Layton ont été impressionnés par l’homme, l’humaniste, l’authentique Jack.

La vague NPD au Québec, est sans contredit due au chef et à son charisme. Mais également à l’espoir de voir enfin en politique un parti « propre ». On dira que les québécois ont été naïfs et sentimentaux… Mais au fond, qui sait si ce ne sont pas eux qui ont eu l’intuition que l’on pouvait changer quelque chose en politique?

Nous pouvons prendre soin les uns des autres, veiller au bien-être de chacun.

Nous pouvons avoir un gouvernement fiscalement responsable.

Nous pouvons avoir une économie plus forte, qui fait une plus grande

place à l’équité et à un environnement plus sain.

Nous pouvons redevenir une voix pour la paix dans le monde. . Lien

Le sens de ce discours à saveur « idéaliste », aurait pu être dit par n’importe qui. Sauf que c’est Jack qui l’a dit. Avec toute la sincérité et la pureté que souhaite un peuple. Loin des écrivailleurs de discours rappelant la fable Le Corbeau et le Renard… Les pions sont remplaçables. Les semeurs de subventions, ces fromages alléchants qui servent à faire élire par grappes de raisins la plupart des politiciens.

L’avenir

Personne n’ose envisager l’avenir…  Jack reviendra-t-il?

Ayant fait campagne avec des problèmes de santé, on peut s’attendre à voir un combattant à nouveau sur la scène.

Toutefois, ce n’est pas sans soulever certaines inquiétudes sur l’avenir du NPD.

Des Jack, il n’en pousse pas dans les arbres…

Dommage!

Quand le jeune Claude Béchard s’était fait dire par son chef « que la vie était plus importante que la politique », M. Béchard avait répondu : « La politique, c’est ma vie ».

C’est là la réponse de Jack.

Au fond, l’importance d’un politicien d’une telle droiture, est sans doute celle de créer une lignée de politiciens qui rendront au peuple ce que le peuple attend de ceux qui gèrent un pays. Et qui sait s’il ne dort pas dans les rangs de ces inexpérimentés des graines de Jack en devenir?

Malgré le vieux « cynisme » envers la politique dont se plaignent les politiciens, Jack Layton est la preuve que ce cynisme est lui-même engendré par des méthodes antédiluviennes, des manières de faire et des propos apocryphes.

Le respect envers les politiciens existe.

C’ est l’absence de respect des politiciens envers les peuples qui nous manque.

Alors, bon retour, M. Layton.

La culture des petits baigneurs

Gaëtan Pelletier

On distingue le « profilage criminel » de l’« analyse criminelle » : le premier consiste à déterminer un profil psychologique d’après les éléments en évidence dans les délits commis, et est généralement pratiqué par des psychologues ou des psychiatres, qui font donc ici fonction de « profileurs ». L’analyse criminelle, elle, est une utilisation de l’outil informatique pour aider les enquêteurs (rapprochement de données de fichiers judiciaires, cartographies, etc.).

Le profilage criminel, tel qu’on l’utilise actuellement dans les services de police, est né aux États-Unis, où il fut consacré dans les années 1950 : le psychiatre James A. Brussel fut sollicité par les services de police pour les aider à résoudre une série d’attentats à la bombe qui frappèrent notamment les salles de cinéma de New York entre 1940 et 1956. C’est la précision du profil qu’il établit qui permit d’arrêter le criminel. Wiki

***

Être  ou ne paraître? Telle est  la question.
Jétan Pelleté

***

La bourse où l’avis?

La question de Cyberpresse : Vers une récession mondiale?

La crise de la dette qui secoue les États-Unis ainsi que la zone de l’euro risque-t-elle de provoquer une nouvelle récession à l’échelle planétaire? Êtes-vous confiant que la crise va se résorber sur les deux fronts?

Maximum : 150 mots

On dirait qu’il y a un minimum d’intervenants à ce genre de débat désigné  « place publique ».

Tous des « grosses têtes », des spécialistes. Des chargés de cours, des économistes, des administrateurs chevronnés (Françoise Bertrand Présidente de la Fédération des chambres de commerce du Québec) et le …démarqué Gaétan Frigon. Président exécutif de Publipage inc. et ancien président-directeur général de la Société des alcools du Québec et de Loto-Québec.

Tous ces gens-là ont l’air d’avoir un cerveau qui fonctionne aux métastases : une sorte de repousse de neurones qui naviguent dans un océan d’optimisme pur comme il y a 10,000 ans.

On leur donne un puzzle et ils découpent les pièces pour remonter le bateau.

1000 morceaux.

Les frigonneries et le petit baigneur

Gaétan Frigon

Président exécutif de Publipage inc. et ancien président-directeur général de la Société des alcools du Québec et de Loto-Québec

LA RAISON VA L’EMPORTER

La crise de la dette qui secoue à la fois les États-Unis et la zone euro va se résorber, mais va laisser des séquelles à court et à long terme. Toutefois, lesdites séquelles n’iront pas jusqu’à une nouvelle récession planétaire. Aux États-Unis, chacun en est encore au niveau d’établir son positionnement pour les élections de 2012, les démocrates voulant protéger l’intégrité de Medicare et de Medicaid, et les républicains, incluant les membres du Tea Party, voulant s’assurer qu’il n’y aura pas d’augmentations de taxes. À la fin, je suis persuadé qu’il y aura une entente de réduction des dépenses et d’augmentation des revenus d’environ 4000 milliards sur 10 ans. Ce devrait être suffisant pour éviter le pire tout en sauvant la face de chacun. Pour ce qui est de la zone euro, c’est à la fois pire et mieux qu’aux États-Unis. Pire parce que les pays affectés (Grèce, Espagne, Irlande, Italie) sont les plus pauvres et peuvent difficilement augmenter les taxes au niveau nécessaire sans créer de remous dans la population, mieux parce que les pays forts comme l’Allemagne ne laisseront pas la zone euro s’éclater, car ils auraient trop à perdre. Donc, dans les deux cas, la raison va l’emporter sur la politique partisane.

La raison va l’emporter! Eh! Comme disait Richard Desjardins : « J’travaille su moué ».

Non, « lesdites séquelles n’iront pas jusqu’ une nouvelle récession planétaire ». Je suppose que c’est la Slovénie, pays de 2 millions d’habitants  qui va en souffrir?

De quoi s’inquiéter de « l’information » et du contenu des journaux. On dirait une piscine d’écrits qui sert à stabiliser le PH pour ne pas trop inquiéter le peuple. Quand c’est trop acide, on sort la grosse tasse de PH +.
Tout baigne. On veut des baigneurs, mais on ne veut pas qu’ils soient avertis qu’ils peuvent se fondre dans l’acide

Je dois me répéter, mais Monsieur Frigon et les autres me rappellent l’histoire de cette blonde,  fière d’avoir réussit son puzzle en six mois.

–          Mais il n’y a que 20 morceaux.

–          Regardez, c’est écrit, de 3 à 6 ans.

Le grand livre des blonderies

Nous sommes rendus dans une période de «crise du confort», c’est-à-dire que nous réalisons pour la première fois qu’une génération devra peut-être diminuer son train de vie par rapport à celui de la génération précédente. Nous faisons face à un phénomène mondial de niveau de dépense désiré par rapport au niveau de dépense raisonnable.

( Chargé de cours au HEC)

Ce qui m’apparaît comme la plus grande menace, ce ne sont pas les statistiques sur l’endettement des pays en difficulté, mais le fait que leurs dirigeants politiques de ces pays et la très grande majorité de leurs citoyens ne sentent pas l’urgence d’agir, de définir une solution, de créer un consensus pour que tous les agents économiques mettent ensemble l’épaule à la roue. ( M.Économiste)

Peut-être serait-il plus juste de dire que s’est révélée la crise latente de l’État-providence. Il y a quatre ans, nos politiciens accusaient les banques; aujourd’hui, ce sont les banques qui semoncent nos gouvernements. On évoque même la faillite potentielle de plusieurs gouvernements, y compris celui des États-Unis. De toute évidence, les promesses interventionnistes ne sont pas au rendez-vous et l’endettement de nos gouvernements plombe les possibilités de reprise. Cette crise se résorbera-t-elle? Pour cela, il faudrait que les citoyens cessent de rêver au retour des Nordiques et du prince charmant, et qu’ils obligent les politiciens à mettre de l’ordre dans les finances publiques. Titre : Crise de l’État-Providence) Un professeur à l’École nationale d’administration publique du Québec).

Notre inquiétude est cependant tempérée par le fait que le Québec possède plusieurs atouts pour bien traverser cette période tumultueuse. Or, le secteur des ressources naturelles demeure en excellente santé grâce aux économies émergentes, qui ont grandement besoin de matières premières. Bien entendu, il faut que notre société permette l’exploitation de nos ressources naturelles puisque le développement économique se fait dans l’intérêt de la collectivité québécoise. Présidente de la Fédération des chambres de commerce du Québec) Cyberpresse

Jack et Rose

C’est du Cameron… L’art de transformer un désastre en une histoire d’amour : Celle des médias qui savent cibler les « intellectuels » riches et les Jack courtisans.

C’est juste un film…

C’est pour ça qu’on doit craindre les hyper-diplômés.

On a créé un registre d’armes à feu, on devrait en créer un pour les armes de pouvoir  de ces gros canons détêtés.

Les diplômes on les livre, on  les vends,  sans savoir si certains peuvent  s’en  servir à bon escient.

C’est dangereux de se faire les voir tirer avec autant de poudre et si peu de plomb…

FEU

 
Nous étions beaux comme un feu
Après que les brises de nos bouches
Aient alimenté les émois, les vœux
Que personne d’autre ne touche

 

Les amours, de temps sans temps
Ont leur ventre au creux des étoiles
Et leurs yeux, et leurs yeux  diamants
Malgré la lumière, n’en sont que les voiles

 

Nous sommes deux, nous sommes dieux
À lécher nos frissons sous la vie pâle
On ne sait pas l’amour, mais l’amour veut
Nos souffles en cavale sont les palles

 

Ne nous demandez plus le temps
Ne nous parlez plus d’amour
Tout se passe ailleurs, loin des vautours
Les bras nous lient dans l’univers de  tous les « avant »

   

Gaëtan Pelletier
Juillet 2011

Trembler d’éternité

nous tremblons ensemble

sans temps et sans vouloir

le brasier des heures et d’éternité

à fouiller les cendres

le cœur est une étincelle

et l’aube dans la rosée des fleurs

j’entends les oiseaux qui chantent

et la larme affolée  des amours qui dansent

je suis la rivière  de par mon œil

à ce qui meure de par les espoirs

tous les soirs

tous les soirs

ton œil est au ciel

en attendant le paradis

l’invisible d’ici

Gaëtan Pelletier

Le Dr. Turcotte et les cyclomoteurs…

Gaëtan Pelletier

MONTRÉAL – Les réactions sont vives au lendemain du verdict du jury du procès de Guy Turcotte, l’un des plus controversés depuis plusieurs années au Québec. Alors qu’une manifestation se prépare pour le début du mois d’août, une pétition en ligne a déjà recueilli près de 500 signatures.

«Pour Olivier et Anne-Sophie, poignardés par Guy Turcotte, déclaré non criminellement responsable», annonce la page créée sur le réseau social Facebook, appelant un maximum de gens à se réunir le samedi 6 août devant le palais d’«injustice» de Montréal, de 11 h à 15 h. Canoe

De souvenir, deux psychiatres sont passés donner leur version sur le cas Turcotte. Deux versions différentes… Un crime « préparé », un fou.

La connaissance humaine sur l’esprit humain en est celui des océans : on n’en connaît qu’à peu près 20%. Et encore…

J’ai une amie dont le beau-fils travaillait avec le Dr Turcotte. Encensé. Il fut le premier surpris de ce qui se cachait sous un homme frustré, disant avoir été ridiculisé quand il était jeune… Et ainsi de suite.

C’est complexe l’âme humaine. Ça fait des décennies qu’on essaie de comprendre Hitler. On a accordé à son esprit de vengeance le fait qu’il n’ait eut qu’un testicule.

Avouons que ça fait beaucoup de victimes pour une petite boule dans le bas du ventre.

Sa relation avec Eva Braun n’a jamais été éclaircie : on dit qu’il fut vraiment amoureux d’une cousine.

Les cyclomoteurs

J’ai acheté un cyclomoteur. C’est simple : deux roues, un moteur, et quelques subtilités de jeunes diplômés, dont le célèbre « choke », ou étrangleur automatique, cette invention « extraordinaire » qui fonctionne plus mal que le vieil étrangleur manuel. Mais on tient à l’automatisme…

Je me suis informé auprès de spécialistes : ils ont peine à comprendre cette simple mécanique.

Les vélos mécaniques ont à peine un siècle.

L’esprit humain a des milliers d’années derrière lui. Ses croyances, ses histoires, sa force physique, et ses intelligences multiples. À travers ça la récente « implantation » d’être quelqu’un à tout prix dans un monde où « comprendre » une technologie et l’appliquer est devenu plus important que le « bien être ». On a chaviré tout l’ordre par un système de valeurs :

C’est plus important d’être quelqu’un sur le plan social que d’être bien dans sa peau. Étrange formule qui signifie être bien dans son âme… ou l’entièreté de son être.

Les coupables invisibles

Nous vivons dans une société monstrueuse. Elle engendre des monstres silencieux qui finissent par exploser et des monstres lanceurs de pierres,  comme dans la bible. La pierre Facebook. Bel endroit pour que se lient les lapidateurs convaincus. La foi soulève des montagnes et on a les outils pour la défragmenter en cailloux et les lancer verbalement. C’est là une nouvelle forme de violence. Facebook est un langage. Facebook est une rue ou une ruelle sombre.

Mais au fond, la société, de par ses constructions, celle qui FORME l’être humain, est  comme une ondée invisible qui nous mouille tous.

En fait, nous sommes tous coupables de laisser les sociétés menées par des égotistes qui n’ont qu’une couille et pas de miroir pour la voir.

On a cultivé des Dr Turcotte. Et il doit bien en avoir des milliers, des millions sur la planète. Des frustrés malades, qui cultivent l’apparence de la réussite sans jamais comprendre que l’éprouvette dans laquelle ils ont été élevés est empoisonnée.

Le poids de toutes les pierres

La manipulation des foules est devenue un art affiné. Les moutons givrés donnent toute leur laine. Ils n’ont que la peau sur les os et leur âme est vendue à un seul produit : le galérien à cravate et à diplôme.

Parce que c’est avec « ça » qu’ils vont devenir quelqu’un.

Le seul geste à poser est de se regarder dans un miroir avec une certaine modestie et se demander si les émotions ne sont pas le portrait en nous du diable et du dieu…

On disait autrefois que Dieu était partout…

Il est en nous. Le diable aussi.

Alors, on est tous un peu le Dr Turcotte. On participe tous par ignorance et connaissance défaillante à ce lancer de la pierre aux olympiques de la vie.

Et si la pire condamnation  pour le Dr Turcotte était d’être libre?

Ça lui donnera tout le loisir d’une vie pour revoir la photo de ses deux enfants.

Alors, inutile de vous gréer de pierres… De lancer des pétitions.

Il a toutes les pierres en lui… Pour  un homme qui s’est donné pour mission de sauver des vies…

Mettez-vous à sa place, et essayez de vivre avec une montagne sur le dos.

 

 

Bonjour la vie!

Source: FuturaScience

Source: FuturaScience

J’aurai vécu maille par maille,   le temps qui tricotent les jours.Cherché les fleurs de lumière,  les chapelets d’âmes  en  prière…

Bonjour la vie…

Je me serai baigné aux frissons de tant d’ amours, que j’en aurai brûlé mon souffle, les    échanges aquarelles, grêles,  sur nos toiles de chairs  buvardes.

Bonjour la vie!

Toi qui m’a fait rencontrer des diables à tous les coins d’heure

J’ai laissé  taire  ces démons  pour écouter les anges camouflés. J’ai laissé la laine du temps filer pour un repaire campé.

Bonjour la vie…

J’ai tournillé par des soirs de brou, dans l’aventure de détruire les rumeurs du mourir à jamais. Il ne m’est restée qu’une réponse debout, une bulle éclatée du fumet du cœur…Mais j’y ai cru,  et encore j’y croît…

Bonjour la vie!

Toi et tes beaux océans, unis aux pleurs des hommes cassés de toutes les guerres.

Pauvre lui-elle! Pauvre nous! J’y laisserai sans doute quelques gouttes. Voyages de mes amers, dunes austères. Et de là mes doutes..

Bonjour la vie!

Toi la belle aux  magies  des  moments qui parlent  de par le grillon enfoui sous l’herbe, le langage des braise d’un feu de camp, je t’entends. Dans tes symphonie déliées, tu colores mon âmes et celles des amours, apparoir des miroirs.

Bonjour la vie!..

Tu m’as fait chasseur de beauté, garni  d’une seule arme, la  tendresse . Je me serai battu à  tendre ma joue. J’aurai accroché mes paupières de fil de fer, pour te voir toujours, même la nuit.

Bonjour la vie!

Je marcherai encore aux dalles des villes,  aux fonds spongieux des forêts. À chaque pas, chaque pas, découvrant ta grandeur,  chaque foulée aura été un monde…Là où toute sortie est une entrée… Mes jambes s’usent,  je vais,  bien quiet,  là d’où je viens…

Bonjour la terre!

Bonjour la vie!

Hiver 2005