Archives mensuelles : août 2020

Invasion

 

C’est justement à la lutte de la nation Wet’suwet’en que ce documentaire (dont est paru pour l’instant cet extrait de 20 min, sous-titré en français) est consacré. Ce peuple n’a jamais cédé son territoire au Canada, ni renoncé à l’usage de celui-ci. Cette nation, suivant sa propre loi, est composé de cinq clans, eux-mêmes divisés en différentes maisons. Il est principalement question ici de la maison Unist’ot’en du clan Gileyhu, qui est responsable du territoire Talbits kwa, dont le pont enneigé qui apparait sur l’affiche du film est le principal point d’accès.

Le camp de l’Unist’ot’en est un phare de la résistance depuis près de 10 ans. C’est un espace de guérison pour les peuples autochtones et un exemple actif de décolonisation. L’injonction judiciaire obtenue par TC Energy (anciennement TransCanada) / Coastal GasLink et la violence qui en a découlé (tant en terme de destruction de l’environnement que le non-respect des droits de la personne) ont ​​été dévastateurs, mais cette lutte est loin d’être terminée. »

Source: LundiMatin

Le capitalisme est-il devenu obscène ?

Chers amis lecteurs, je reproduis une analyse de septembre 2019 restée d’une actualité brûlante. Sans vouloir être catastrophiste, notre société court aujourd’hui un risque existentiel, principalement du fait de l’appât du gain et de la gourmandise humaines.

Au sein de nos nations occidentales, grotesque est devenue la distribution des revenus et des richesses. Aujourd’hui, la collusion entre pouvoir politique et économique est devenue évidente, et il est de notoriété publique que l’emploi n’est plus qu’une variable d’ajustement du capitalisme actuel. 

L’accord tacite et consensuel sur lequel prospérait jusque-là notre société a été foulé aux pieds. Ces 1% qui contrôlent l’économie et qui créaient en échange l’emploi et la croissance autorisant les études, les services de santé et les retraites ont transformé ce contrat social en un pacte avec le diable. L’intervention – voire la rébellion – du citoyen s’impose plus que jamais car il est certain que croissance et qu’emploi n’atteindront plus jamais les niveaux précédents la crise des années 2007-2008.

 

 

SUITE SUR CENT PAPIERS

Image

Thé

Image

Selon une étude la mode suivrait la dégradation de la planète