Archives de Catégorie: ACTUALITÉ

Chasepeake: La vie des étoiles de merde

La force déployée par le système aquifère (hydraulique) pour ouvrir un bivalve peut atteindre 12,75 newtons, ce qui peut représenter l’effort nécessaire à un humain pour lever d’une main une masse d’environ 500 kg. Après une demi-heure, le bivalve est fatigué et ses muscles se relâchent. Une fois assez ouvert, l’étoile de mer dévagine son estomac à l’intérieur à l’aide de la contraction de sa paroi corporelle et prédigère l’animal avec des enzymes gastriques provenant du cæca pylorique. Une fois digéré, l’estomac est réinvaginé par la relaxation de la paroi corporelle et la contraction des muscles. Le contenu est ensuite digéré dans les estomacs. Wiki 

C’est joli une étoile de mer. Mais ça peut avaler, en sortant leur estomac, comme en vampirisant leur proie, un épave de requin, de monstres arctique cadavré au fond de la mer.

Il n’y a pas de différence entre une étoile de mer et un hôtel 5 étoiles: 5 étoiles. Ni, non plus, avec la politique vampirisante de tous les G, attablés avec leur bouteille d’eau de plastique.

Si une flopée d’étoiles de mer peuvent avaler un cachalot – et qu’après il ne reste plus rien de la proie- nous devrions pouvoir ingurgiter ces monstres à l’âme plus tiède que les glaçons du bar La Trimouille.

Depuis le « commencement du monde », c’est comme ça. Il n’y a rien de changé. En 1660, quand les britanniques créèrent des villes en Amérique du Nord, des amérindiens, voyant saccager leurs terres pour des plantations de tabac, dirent aux « blancs »:  » Mais les animaux fuient la forêt! De quoi allons nous nous nourrir? ». Le « blanc » ne répondit pas  ( ou le roux :-) ) … Il continua de raser les forêts.

Alors les amérindiens, pacifiques, allèrent dix fois rencontrer les blanc-roux pour leur dire qu’ils voulaient vivre en paix. Le roux-blanc déclama alors les amérindiens ennemis du « progrès »: un prime pour un abat. Comme les coyotes qui mangent les poules.

Les amérindiens Choptanks furent donc déclarés « terroristes avant la lettre ».

Et c’est comme ça, aujourd’hui, qu’après des siècles et des siècles, les descendants des grands développeurs sont comme les étoiles de mer: plus vous êtes en état de cadavre , plus ils s’acharnent à vous ronger jusqu’à la moelle. Peau, os, impôts, dettes, armements

Maintenant, savants, puisant dans tous les petits cerveaux-infantilistes, rêvant d’être une étoile de mer, suçant l’intelligence humaine au profit des CIE sans pays, ils font du pétrole à partir de l’eau. Par le biais des universités…

Ouah!

Gang de schistes!

Si la Terre était un ballon, que vous la dessouffliez, et qu’elle se retrouve à plat, on finira par tomber au bout comme le vieux concept du moyen-âge. En fait, on arrive au bout… Il n’y a plus de nouveau monde à découvrir. Alors, il y a ceux qui existent, moi, nous, vous, citoyens, sucés par les étoiles des G-8 et G-20. Et nous les payons pour nous détruire.

Les « athées » n’ont jamais eu autant de « dieux ».

À force de « croire » et de ne rien faire, nos dieux vont détruire ce que la Vie a créé.

Le diable s’est drapé de rouge, bien mielleux, artificiel, blanc-roux, javellisé, trempé dans entourloupette du vote et de la démocratie.

Tout est beau! Nous n’avons plus faim… Nous allons crever les dents blanches… Mais assoiffés et affamés.

Une auto ne mange pas… En Alberta, elle prend l’eau que nous buvons, les poissons que nous mangeons…

Gaëtan Pelletier

août 2013

La première carte détaillée de la baie de Chesapeake date de 1612 et est établie suite à une expédition d’une douzaine de personnes menée par le capitaine John Smith (alors installé dans la colonie de Jamestown) en 1607 et 1608.

La Baie fut le berceau de l’esclavage aux États-Unis, la disposition des lieux étant favorable aux immenses plantations de tabac de Thomas CulpeperWilliam FairfaxWilliam BerkeleyFrances Berkeley ou George Washington.

(***)

Dans les années 1970, la baie connaît le triste privilège d’être le premier endroit de la planète déclaré marine dead zone, à savoir où l’hypoxie (manque d’oxygène) des eaux est tel qu’aucune vie ne peut s’y développer. De grandes surfaces d’algues se forment, empêchant la lumière du soleil d’atteindre le fond des eaux. La perte de toute vie végétale a eu un lourd impact sur la faune maritime.

Chesepeake 

P.S.: Chesepeake signifie « bonne zone de pêche ».

Que le poisson continue de voter pour toutes les étoiles de mer…

Si vous cliquez pour agrandir la carte de Chasepeake, vous allez mondialiser votre ordi et votre esprit. Chasepeake nous attend… La carte n’est qu’un pixel du « monde » à venir… 

Gaëtan Pelletier

La démocratie vasectomisée

Vasectomie

Le port du condom ne garantit plus les rapports sexuels sécuritaires;  Un de mes amis en portait un alors qu’il a été abattu par le mari de sa partenaire… ( Blague populaire) 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

Pour aller voter, les citoyens, tels des spermatozoïdes, se placent à la queue leu leu pour aller donner naissance à un bébé pays prospère. C’est pieux et dévot comme le chemin  de Compostelle. Cinéma de par les effets spéciaux de la politique et des clone des clowns . Tous des Charlots à cannes dans la brume électrique. Pays prospères  dans  la mendicité d’un travail. Le SDF mondialisé bave en même temps qu’il sèche debout. Car après cet orgasme d’une élection il ne subsistera que quelques gagnants à la loto de l’emploi et du bonheur .  Plus le « progrès » s’accélère, plus les chômeurs se multiplient. Sortes de petits cadavres accusés d’impuissance et de paresse. Viva! La robotisation... Décapiteuse d’emplois, mais charmante richesse pour ceux qui peuvent se payer des robots. Avec les bras des travailleurs… C’est d’un cynisme à vomir ses tripes.

« Vous n’avez pas assez cherché ». 

C’est l’État accusateur. L’État qui décide et pointe les responsables. L’État qui perd tous ses moyens écrasé par  la réussite occultée  des corporations aux revenus bouffies par les transactions monstrueuses et élégamment  virtuelles. Surtout  inhumaines… Mais en fin de compte, les fonds viennent des peuples.

Ce n’est plus un pays, mais une chaîne de montage. Un citoyen boulon et mobile selon les humeurs des marchés. Et un politicien habillé d’idées par les démarcheurs recyclés. Les fonds de tiroir des acoquinés…

On a vasectomisé la démocratie. Nous ne pouvons plus enfanter cette chère liberté. Esclaves du travail « mobile » et d’une pub constante et soi-disant nécessaire appelée « école », d’un monde où le citoyen est devenu un  « pusher » pour les bouffissures monétaires   corporations, ces  (en) granges luxueuses, en donnant de 50% à 60% de son salaire.

Les impôts sont devenus des formes DÉRIVÉES d’investissement pour les gros joueurs…  Il n’y en a jamais assez. Citoyen guenille tordue…

Le dépaysement – ou  le « sentiment » du pays perdu 

Dépaysement  B.− Au fig. Désarroi d’une personne placée dans un cadre inhabituel, un milieu inconnu, une situation inattendue.

***

Ce n’est plus un pays, mais une chaîne de montage. Le citoyen n’est plus un humain mais un boulon  mobile selon les humeurs des marchés mondialisés et virtualisés.  Le  politicien habillé d’idées par les entreprises internationales et les think tanks préfabriqués et déguisés en « conseillers ». Le formaté politicien devient alors un comptable du libéralisme pieux  des  marchés qui ,soi-disant, s’auto-régulisent.

Arrive alors le « terrorisme intérieur »: celui de marteler à la Goebbels , par la peur, la crainte de manquer de tout dans un monde qui pourtant a tout. En fait, la dépossession totale, et quasiment irréversible,  déstabilise le psychisme du citoyen à la merci d’une société chancelante due au terrorisme extérieur.

Les  dépaysés sont alors soumis à une pression ininterrompue et cassante des « dirigeants » toujours sur un pied d’alerte. Tout croule et s’écroule. Pendant qu’à l’autre bout du monde, de par les guerres incessantes, les citoyens malmenés cherchent les « États stables ». Sans savoir que l’Occident a lui-même fragmenté et détruit ou ruiné des pays créant une masse de migrants pour un « nowhere land ».

L’avenir du politicien ou le politicien de l’avenir 

Pour faire fondre cette race de partis-groupies, il faudrait sérieusement s’atteler à la tâche de les former pour en faire des professionnels au parfum des vitrioliques banquiers-banksters et de la mondialisation venimeuse. Ils sont sans doute déjà au courant, ou bien ce sont des profiteurs analphabètes, sorte de perroquets bellement colorés. Qui donc voudrait quitter ce charmant pouvoir? Les politiciens se plaignent du traitement ingrat de la population. Pourtant, ils n’en cherchent pas la raison.

Pourquoi pas une démocratie  sans partis politiques?  Non pas « élire », mais former des candidats aptes à gérer un pays selon les ressources réelles et une seule « politique »: L’humanisme.   Aux rebuts! les « compagnons » des scélé-rats ».  Avec les résidus de viande  et les arêtes de poissons tant prisés pour la « biomasse »…

L’homme politique passe  mais les peuples demeurent 

Pourtant, c’est le délire… On vote toujours dans l’expectative d’ un monde meilleur.  On s’agenouille devant le petit papier. Le menu est maigre. Deux ou trois partis.  Chaque parti a son imbécile.   Mais le politicien continue de jubiler à travailler (sic) pour le peuple afin d’améliorer le monde.  Or, il le détruit.  Un  « crédotiste ».   Une  machine à fabriquer du vide.  Programmes (sic)  et promesses sans  papier, écrites sur une langue de bois,  sont  des incertitudes lointaines et totalement dépendantes  de la mouvance des corporations-snipers. Ils vous appauvrissent plus vite que votre ombre… Il n’écoute pas, il vous arrache les oreilles pour que vous n’entendiez rien. Silence en la demeure…

Cinq  ans, c’est long.  Et quand la lumière au bout du tunnel est une Clinton ou un Sarkozy, un petit Trudeau, on se croirait dans le film Le jour de la marmotte  :

À chaque fois que son réveil sonne, c’est cette même journée qui recommence : Phil semble bloqué dans le temps jusqu’à ce qu’il ait donné un sens à sa vie.

Gaëtan Pelletier

Entre 1929 et 2015.

Mangeons du Buffet et pissons le progrès

cheese

La fusion des groupes Kraft Foods et Heinz est le dernier avatar de la consolidation du secteur de la gastronomie «à l’américaine» qui connaît un bouleversement en profondeur. JDM

De la gastronomie! OUah! Aux you SSé, la gastronomie c’est de vendre la pire cochonnerie pour le plus cher possible. Deux cochonneries de l’alimentation issue des années …1869 par Henry John Heinz, dont une héritière épousa un inconnu: John Kerry.

Ou l’inverse…

Transaction: 28 milliards de dollars… et quelques milliers d’emplois en moins un peu plus tard. Pour les actionnaires. Mais les Heinz seraient des philanthropes…   C’est le nom que se donnent les mauvaises consciences.

Buffet

Warren, avec une eau, sans doute Nestlé,  qu’il rêve d’acheter avant de mourir.

Nestlé. Du moins une portion…

C’est réalisable…

Philosophons

Le genre de transaction qui défait des pays, des compagnies, des familles… La concentration planétaire libre-échangiste  mondialisée. Assez de pouvoir pour menacer les travailleurs. Assez de pouvoir pour faire élire un président. Allié à la carcasse déshumanisée des hommes d’affaires infantiles qui s’achètent de gros jouets, tout ça ne sert qu’à la destruction plutôt qu’à la construction d’un « monde meilleur ».

C’est à nourrir de rires…

Vous direz: « C’est pas grave! » Je disais « allié »… Allié ou ajouté aux pouvoirs des vendeurs d’armes, nous assistons à une chimification

Big Pharma,

*États vendeurs d’armes,

*robotisation

* exploitation des pays pauvres

* délocalisation

* centralisations

* gaz de schiste

* sables bitumineux

* pollution

* agriculture chimique et mécanisée

* réchauffement planétaire

etc,

Et balbutiement des États vassalisés par ces monstres affairistes inconscients.  Applaudissons les États et les nids de poules parlementaires minus qui endossent le PPP. Ils n’ont rien compris.

Jadis, les États étaient mariés à des religions. Maintenant c’est aux affaires.  Pas besoin d’une perceuse  au carbone pour creuser et trouver le fond du modernisme destructeur. Nous mangeons – POUR CEUX QUI MANGENT – des restes de revenus d’actionnaires  excités.

Le cycle de la vie

Quant tu bouffes chimique, quand ça te rend malade, quand on te soigne chimique, quand on vole tes terres, quand on te(vous) remplacent par une machine pour le profit, quand tu ne vas pas bien et que ton travail est devenu merdique, quand tu dois te calmer avant d’aller au dodo, quand ton compteur électrique est devenu « intelligent », plus intelligent que ton député, quand t’es tendu, quand on t’offre un tapis de labo pour t’étendre, quand tes enfants sont piqués 65 fois avant six ans, quand tu dois travailler plus que vivre, il faut alors se questionner de ce que nous avalons…

C’est triste à dire, mais nous avalons et nous urinons ensuite tout le « progrès ». Ça s’en va dans les rivières, les terres qui nous nourrissent.

Ils plantent des semences trafiquées.

On les bouffe.

La bonne nouvelle: on est encore en vie. La mauvaise: rien ne s’en va sur Mars… Ça nous revient lentement comme une gifle en plein corps. Goutte à goutte. Particule par particule. Éprouvette par éprouvette.

Mais on vous dira de ramer pour « l’austérité »…

C’est une loi physique: rien ne se perd, rien ne se crée. Alors ce qu’on mange est ce qu’on est…

Nos gouvernements ont une gouverne, mais plus de bateau…

Allons enfants de la poulletrie Hi! E… 

Gaëtan Pelletier

P.S.: quand je pense que tout ce qui passe dans mon corps s’en va, au loin, au loin, au loin, dans vos corps, je me dis que nous sommes unis. Quand je vois les bateaux passer sur le Saint-Laurent aller porter leurs marchandises à Montréal – créateur d’emplois -, je me dis que le céleri que je gobe, venu des USA en hiver, me fait avaler un peu de sang des travailleurs-esclaves. Car rien n’est changé.  Les pyramides n’ont pas été fabriquées avec des philanthropes…  Comme les fortunes.

Mais du VRAI ketchup…

P.S. 2. Un illuminati me l’a dit.  Et il a ajouté: « Tu sais, jétan, il se pourrait que les élus soient responsables du carnage actuel ». Nul n’est censé ignorer la loi! En fait, nul n’est censé être ignorant.

( J’ai compris alors qu’en votant X, j’ajoutais un chromosome bizarre à ma structure chromosomique).

Le scrapbooking planétaire

scrapbooking-ecole

En deux, « Le monopole de l’universel ». l’Occident a su représenter ses intérêts particuliers comme des intérêts de l’humanité. Se prétendant « la communauté internationale » il est capable, avec ou sans l’aval de l’ONU, de renverser manu militari des régimes placés aux antipodes et qui ne le menacent pas. Source

« Soyez résolus de ne plus servir et vous voilà libres«  professait La Boétie. En voilà un programme qui à lui seul serait à même de renverser notre diktacratie ! Mais combien sont prêts à allumer la mèche qui fera fondre leurs chaînes d’esclaves volontaires ? Si peu… Notre démocratie est une imposture 

On peut continuer ainsi à faire du collage de tous les analystes et les petits livres SDF qui passent dans la momentanéité de l’Histoire à la vie longue comme une mouche à feu. On n’en tirera rien de positif. Rien.

Je ne donne pas dix ans à la planète pour que nous portions tous un masque. Il y aura alors un modèle de  masque dikté par l’État pour que l’on puisse geindre dans les rues avec des pancartes dont les modèles seront fournis par une adresse de Facebook . Ainsi, on formera un grand scrapbook  planétaire.  On en fait déjà…

Des « intérêts » chinois viennent d’acheter Pirelli dans une transaction de plus de 7 milliards. En euros ou en américains… Peu importe de garage, les chinois, étouffés dans leur pays, déjà masqués, mais vers la richesse et l’armement, ont choisi eux aussi le « modèle » abrasif de développement calqué étasunien.

Je vais passer du coq à l’âne…

C’Est sans compter les « figures de marque » qui ont une belle notoriété sur le net et dans leur costumes de clowns sérieux. Les idées vont maintenant à la vitesse de E= mc2.  Sans compter- répété-je – ( ouf! j’ai eu de la difficulté avec celui-là, sais pas s’il est bon, mais il a l’air savant ), les radios, les journaux, les chaînes de « nouvelles » à n’en plus finir. On dirait une boîte de macaroni fabriqué par la compagnie Heinz: outre les produits chimiques inscrits  sur la boîte, on ne voit pas derrière la culture de la tomate , ni des spaghetti, le gerber des pesticides, des fongicides, et le  reste de l’arsenal pour tenter de remettre en vie les ingrédients pour la plupart détruits. No life. No Vie. Nothing.

Voilà! Quand on bouffe des « nouvelles », des analyses, des livres « explicatifs » du géopolitique, on bouffe de la merde dite information, et même pas bonne à faire de l’engrais de cerveau. Encore moins de l’âme.  On ne voit pas non plus ce qu’il y a derrière ce scrapbooking . Et le résultat est la nouvelle aventure de partir à la recherche de la « vérité ». C’est comme tenter de se nourrir dans la décharge géante des déchets de Montréal.

Nous sommes les poissons de toutes ces eaux barbouillées. Si on ajoute à cela Big Pharma, la vaccination, les vautours quotidiens arracheurs de dents et de petits avoirs, il ne reste plus qu’à avoir l’ambition d’être riche pour soi et pauvre pour l’État. Ne rien engraisser, même pas soi… :-)

Jeûner de la richesse c’est donner à l’État l’austérité qu’il nous impose. Et voter n’a plus aucun sens puisque nous ne votons pas pour un pouvoir mais pour une mascotte.

La résistance 

La résistance est d’acheter ce qui dure. Mon grand père s’était acheté une f aulx qui a duré tout une vie. Alors, il faut faire son pain, se dégoter un coin de terre, ne plus laisser son argent dans les banques, et vu les nouvelles tentatives d’extorsion des États, posséder moins pour ne pas enrichir les multinationales. Et, pour le plus long terme, s’adonner au troc. Bref, cesser de jouer le jeu des vendeurs du temple. La guerre par la passivité quand c’est nécessaire.

Nous ne sommes pas des carrières, nous sommes des humains.De vrais  Et quand nous avons voulu faire carrière, c’était pour demeurer et enrichir l’humanisme en chacun de nous. Pour les machines à sculpter des esclaves, nous ne sommes plus humains, nous sommes des bras, des cerveaux. Bien habillés…  Mais c’est une couche sur une structure  rigide… Acier. C’est assez!

L’Habit ne fait pas le moi…Ne fait pas le moi…ne…

Gaëtan Pelletier

La pensée du jour

« Je ne visionne plus de films américains (USA). Plus ça va, plus je vois que ces gens-là sucrent leur café avec du sucre de Colombie. »

Scrapbooking pour athées

Image d’en haut: pas d’auto

Image du milieu : pas de dieu

Image d’en bas: le génie du scrapbooking

 

Scrapbookons tous en choeur!

Le bonheur est de se lever à 5 heures, de rouler pendant deux heures, de travailler, de manger Heinz Hitler et de retourner à la maison brû-brûlé.

Vite! Une nouvelle auto, un nouveau pont, un psy, un médecin, et à 40 ans vous êtes bon pour flanquer votre photo dans un scrapbook.

L’industrie de la vieillesse

Ne rien faire est le bonheur des enfants et le malheur des vieux.

Victor Hugo

 Maintenant que je suis vieux, lorsque je parcours un cimetière, j’ai l’impression de visiter des appartements.

Edouard Herriot

Les vieux ne rêvent plus, leurs livres s’ensommeillent, leurs pianos sont fermés
Le petit chat est mort, le muscat du dimanche ne les fait plus chanter
Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides leur monde est trop petit
Du lit à la fenêtre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit
Et s’ils sortent encore bras dessus bras dessous tout habillés de raide
C’est pour suivre au soleil l’enterrement d’un plus vieux, l’enterrement d’une plus laide
Et le temps d’un sanglot, oublier toute une heure la pendule d’argent
Qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non, et puis qui les attendBrel, Les Vieux

 

***

 

J’ai dit à quelqu’un un jour que je ne voulais pas mourir dans un « centre pour personnes du troisième âge »,   à manger des macaronis au jus de tomate, bavant de la bouche, ridé comme un crocodile.

C’est en regardant la belle-fille parler à sa famille sur Skype que j’ai compris que nous étions devenus un « peuple » de vieux. Sa famille était là, de 3 à 45 ans, en dizaines. Ils s’amusaient comme des fous.

Ici, on vend des trottinettes électriques parce les « vieilllissants »  ne peuvent plus marcher. Les maisons de retraites poussent comme des courges. Tous les petits villages ont leur « industrie » du cheveu blanc. Ça rapporte à l’industrie de la construction.

Ils sont en train  d’agrandir la pharmacie. Les vieux, on le sait, sont nourris de pilules autant que de nourriture. Alors, c’est la fête à la pharmacie. Ils ont desSmarties  qui guérissent ou allègent les maux. Tant et tellement qu’ils sont embaumés avant d’arrêter de respirer. Et quand ils se remettent à respirer, ils sont deux ou trois pour les réanimer.

***

On ne sait pas trop ce qu’on espère des vieux. Qu’ils nous racontent leurs vieilles histoires? Pourtant intéressantes? Non.  Qu’ils survivent à la mort qui était due à un certain moment dans leur vie, mais que l’on veut stopper. C’est à se demander si nous n’avons pas peur de notre propre mort en les regardant.  Je ne parle pas des actifs, je parle des passifs. Ceux-là qui attendent, figés, l’esprit éteint comme ces ampoules que l’on met dans les passages, la nuit, pour aller faire pipi sans tomber dans l’escalier.

Pour l’investisseur, les passifs deviennent des actifs.

Qu’est-ce que vivre?

C’est être vivant, mais vivant comme les rivières, les volcans, le vent, les tempêtes, la pluie, le soleil. Aller à bicyclette, rêver de sauter en parachute, et avoir assez d’énergie pour se lever la nuit et penser à Sarkozy.

Lire un bon livre, caresser son chat,  admirer,   au printemps,  les toits qui font des stalactites de glace qui pleurent. Et vous les scrutez, et vous vous dites, comme Ferrat – qui est presque mort deux fois – que c’est beau la vie.

On ne sait pas pourquoi. Parce que deux ans plus tard, on perd quelqu’un et on pleure, on a des crampes aux peines, on se tord, on s’accroupit.

Puis on se relève…

Puis voilà votre crétin qui vous dira que vous êtes maniaco-dépressif.

Si les rivières dormaient, arrêtées, ce ne seraient pas des rivières, mais des étangs.

Les improductifs

Les vieux ne produisent rien. Ils sont des clients. On les trouve lourds, difficiles à supporter pour les sociétés, mais pour les retombées économiques, ils sont champions : ils créent de l’emploi :

–          Pharmacie

–          Aidants

–          Médecins

–          Construction

–          Industries

–          Églises

–          Marchettes

–          Vélos électriques

–          Aides ménagères

–          Infirmiers, infirmières

–          Industries pharmaceutiques

–          Recherches médicales

–          Etc,

Quand on songe à M. Harper qui vante les retombées économiques de l’achat des F-35, il lui faudrait comprendre qu’un vieux fait vivre bien des gens. Un F-35, lui, ne risque que de tuer plus d’enfants ailleurs…

Un vieux assis, Alzheimer, est finalement plus utile qu’un dirigeant de pays.

C’est que le F-35, ce n’est pas nous, canadiens, qui le produisons.

Mais les vieux, oui.

Il est produit ici, a travaillé ici, et dépense ici.

C’est un productif qui a transformé sa vieillesse en retombées économiques.

Non?

Alors, qu’on tente d’exporter des vieux à l’étranger.

Gaëtan Pelletier

Nous périllons, vous périllez, nous périssons

« À force de donner des cadeaux pour attirer des multinationales, on demande aux autres contribuables, qui sont immobiles à l’intérieur des sociétés, de compenser. C’est un transfert d’un fardeau fiscal d’une catégorie de contribuable à une autre, et concurremment à ça, on met des plans d’austérité en place. »— Brigitte Alepin

Nous sommes arnaqués par les délirants pickpockets mondialistes depuis des décennies. Et là , les gouvernements , aveugles, embrassant le pouvoir, n’ont  pas su réagir à temps.

Il y a des centaines de documentaires sur You Tube expliquant les méfaits d’une mondialisation et d’un libéralisme « bar ouvert » dans lequel se servent des mains invisibles, les doigts en forme de Inc.  Bar ouvert dont la responsabilité incombe à nos gouvernements. Faudrait-il contraindre les petits acteurs de la politique à visionner les documentaires et à lire ces soi-disant marginaux du système qui hurlent une vérité évidente?

Le Québec a élu un Dr en médecine. Premier ministre. Il en connaît sans doute énormément sur l’ossature de l’homo sapiens, mais peu sur les voleurs limousinés qui font les « quatre coins du globes », sans aucun intérêt pour les pays, ni moins pour une population qui les enrichit. Alors, à quand ce cours concernant Filous 101, la base simpliste du fonctionnement des arnaques sans frontières. Faut-il fermer les frontières? Oui, en attendant d’avoir des dirigeants qui cesseront  appliquent des théories économiques caduques.

Nous sommes non seulement paupérisés, nous périssons. Malades en phase terminale d’un monde soumis à l’ignorance même des dirigeants, ces lèches-culs antiques attachés au credo du libéralisme bienfaisant. Un concept vieux comme l’immonde.

Pendant que les gouvernements dirigent les peurs et tremblements vers l’État Islamique, le terrorisme monétaire est en train de miner totalement  la mince ombrelle de démocratie qui nous rend si fiers.

On devrait créer un hymne national pour les paradis fiscaux. Sorte de clan en formats pixels qui parcourt  la Terre à la recherche des plus pauvres pour s’enrichir. C’est dingue au point de rendre la classe moyenne plus pauvre pour affamer une nouvelle source de revenus qui n’ira nulle part, sauf dans un coffre-fort.

On est limace pas à peu près… Sortez vos pancartes de carton recyclé. Avec ça, écrivez ce que vous voulez, votez, faites la rue comme Ginette au coin de Sainte-Catherine et XXX.

Nous avons élu des blondes ignares, innocentes dans les deux sens du mot, qui font le tour du globe pour des échanges commerciaux. Le temps d’un voyage, une compagnie embouteilleuse d’eau a délocalisé son usine. Elle doit être quelque part en Afrique en train d’en reconstruire une plus belle au prix le plus bas emportant ses gains vers une île le pacifique. À force de faire la guerre au pacifique, à coups de pancartes, il ne nous restera que  quelques décennies pour sortir de ce trou noir. Les avocasseries – ce dont peuvent se payer ( et à nos frais) – ceux qui dirigent maintenant notre destinée vers nulle part auront raison desdits citoyens. 

La réussite de la justice est de faire crever le plaignant par un moyen simple: la lenteur et la longueur des procédures. Le système a été copié en étudiant l’art de mener un pays par un parti au pouvoir. N’importe lequel. Car de toute manière, c’est une sorte d’arriéré mental « plausible » et beau parleur qui a la finesse d’un vendeur de visses.

Quand on songe qu’en éducation on se chamaille à savoir si on devrait insister sur la compétence ou les connaissances – grand débat – , on constate que nos politiciens n’on ni l’un ni l’autre.   La raison est simple: ils sont allés à l’école trop longtemps.

«Etat-concurrence». Le voyage se poursuit dans les paradis fiscaux, sous le soleil des îles Caïmans ou dans le brouillard de Jersey où les filiales d’Apple, Google and co achèvent de brouiller les pistes. Mais il ne faudrait pas croire que nos gouvernants, et donc également ceux qui ont voté pour eux, n’ont pas leur part de responsabilité dans cette optimisation fiscale, comme on l’appelle pudiquement dans les cabinets d’avocats et qui, comme le reproche une députée anglaise à un cadre d’Amazon, «n’est pas forcément illégale mais toujours immorale». «A l’ère de la globalisation, l’Etat-providence qui protège et régule s’est mis à ressembler aux entreprises, analyse la journaliste québécoise, il est devenu un Etat-concurrence, plus porté à l’efficacité fiscale qu’à sa justice afin d’attirer les investisseurs. Christophe ALIX

Gaëtan Pelletier

Djihadiste, un métier dont la demande est en pleine explosion

dhihadiste

 

« al-ǧihād bi amwalikum wa anfusikum » qui se traduit par « lutter avec vos biens et vos âmes ». Ainsi, le djihad est parfois défini par « faites un effort dans le chemin de Dieu »3. Wiki

***

La mort d’une abeille assassinée par sa reine est chargée d’autant de sens que le massacre de Dachau.  R. Abellio. Les yeux d’Ezéchiel sont ouverts.

***

Jusqu’à 100 combattants djihadistes d’origine canadienne auraient rejoint l’insurrection en Syrie contre le régime de Bachar Al-Assad, selon une estimation du gouvernement fédéral. Le Canada serait donc «surreprésenté» parmi les combattants extrémistes, d’autant plus que le nombre officiel de djihadistes américains est beaucoup moins important, estime John Amble, qui étudie les groupes islamiques militants pour sa thèse de doctorat.

«Quand vous regardez les choses dans leur contexte, [le chiffre] est certainement disproportionné», ajoute-t-il. Source

***

Jeunes et déjàhiadistes… 

Québec, Canada, Grande-Bretagne, France, États-Unis,   c’est viral. À se demander si djihadiste n’est pas un nouveau métier. Étant donné qu’il n’y a de moins en moins de possibilité de prendre une retraite dans les pays « riches « ,  c’est comme prendre un short-cut ( raccourci, comme disent les Anglo-canadiens),   et sans doute  être tenté par la grande mission qualifiée de « divine ».  On entre en djihadisme comme on entrait dans la prêtrise au Québec dans les années 50.   Avant, on rêvait d’être pompier et d’éteindre les feux. Maintenant, on veut souffler les brasiers… Ou refaire le monde en par un Big-Bang autour de la taille. C’est le recommencement de la fin…

Boum!

10,000$ aux familles des martyrs.

En occident, pour activer les gens.  qui votent, on  crie » Aux urnes, citoyens ».

Plus tard, après avoir voté 4 ou 5 fois, ils se feront incinérer après avoir été brûlés dix fois par le monde du travail.

***

Le Canada étant considéré comme un pays « paradisiaque », on se questionne sur un choix de carrière aussi court. Paradisiaque, oui! … À part le froid… L’hiver, ici, on doit s’habiller en triple couches pour aller au travail. . Et pour le sport, il faut se cagouler  pour la motoneige ou  le ski de fond… Et même pour prendre sa petite marche de retraité, tout en croisant des inconnus, connus l’été, mais inconnus en hiver. On a déjà froid dans le dos… Nul besoin d’en rajouter.

L’Habit et les codes running-shoes 

 

Cagoule (passe-montagne) CKX noir pour homme et femme, Sherbrooke, Québec, Canada

Cagoule à motoneige. ( Au moins, ils ont déjà une partie du costume en débutant).

À première vue,  je dirais que leurs habits sont noirs et amples. Malgré une recherche sur le net concernant le tissu , je n’ai rien trouvé. Cependant, en y regardant de près, il pourrait s’avérer que les souliers de course fournis,  avenant au métier,  soient  un code de couleurs identifiant les grades des belligérants. Selon l’analyse de mon voisin, fils de cordonnier, le blanc indiquerait un rang supérieur, le blanc et noir, un rang intermédiaire, et le noir-noir, un combattant en formation.

running shoes

 

***

Le « job » djihadiste  d’occasion 

* Une formation sur mesure, armes fournies, nourriture, et – semble-t-il, drogue …  Le Captagon  (1)  . Au point d’en venir à décapiter des statues du patrimoine historique.

Comment fabriquer un djihadiste roux?  Souvent par l’internet, par une radicalisation lente  mais  efficace, nous dit-on. Au diable  revoir l’expérience! Il  est embauché  ex-abrupto  .  Mais la carrière risque d’être courte. Alors que dans les pays riches, la carrière s’étire au point de ne pas voir la lumière au bout du tunnel avant la dernière lumière au bout du tunnel…  Chanceux si tu la prends à 67 ans, les artères bouchées comme les bouchons de circulation sur les ponts de  Montréal, de  Chicago  ou ou de  New York.

Pour  le djihadiste, tu te bats sans battre en retraite. En Occident, tu te bats pour prendre ta retraite, puis tu retraites sans te battre…

Les avantages de  l’haventure 

* Un paradis de 72 vierges.

C’est duraille pour un cerveau occidental de plus en plus robotisé et athée par …conviction, élevé de surcroît par un système calculateur, de comprendre ce  but-là… En effet, l’occidental s’endort et calcule toute la nuit. Il – au matin – se réveille avec un eurêka. Il s’est archimédé  par 72 Morphée (s)… Il sort sa calculatrice de nuit et calcule. Puis il note:

Si je vais l’amour à 72 vierge et que je m’y adonne 4 fois par semaines, au bout de – attendez que je calcule – 18  semaines, ce ne sont plus des vierges. Une fois « usagées », puis-je les vendre sur Ebay? Seigneur,  je perds la tête. Je me décapite en dormant… Je devrai en parler à Abdallah… Y-a-t-il 72 Ebay au paradis?  Et cetera… 

* 2000 dollars pour recruter un étranger

« L’État Islamique »  est radin : 2000$ pour une bombe bipède, ou un combattant qui, pour la plupart, préfèrent mourir pour 72 vierges et six  minutes sur You Tube. Pour un bon occidental, c’est 72 minutes sur You Tube et une vierge improbable.

* Ballades en Toyota

Toyota

Les djihadistes font leurs défilés en camionnettes Toyota. Étant donné qu’il n’y a que quelques places  en avant, ils se tiennent debout, à l’arrière, armes en l’air, coagulés ,  cagoulés, pour ne pas « sniffer » de sable.

On ne sait pas si Toyota est le « fournisseur officiel » de L’EI,  m ais le pick-up est une  pub exceptionnelle  concernant sa fiabilité et son design.  Personne n’a fait enquête sur le sujet, mais il serait indécent de choisir un pick-up Ford… (TOYOTA FOURNISSEUR OFFICIEL DE L’ÉTAT ISLAMIQUE ?)

Choisir un prénom à consonance arabe

Pour s’intégrer, il faut choisir un prénom à consonance arabe. Une consonance angoissante qui fera en sorte de semer la terreur chez les peuples. Ce qui mène à la création de nouveaux pouvoirs ( dans les sphères des services de sécurité ) ou à des créations nouvelles de sections spéciales pour lutter contre l’intégrisme des jeunes canadiens. Montréal a d’ailleurs pour projet une « brigade » anti-intégriste. Gageons qu’on la nommera Montré-Allah. Du moins, c’est une ébauche.

Pour le jeune djihadiste, il devra faire preuve de plus d’inventivité. Mais conformément au sens des prénoms arabes : ( sauf quelques-uns …).

* Fadmi Dho

* Ismet Dhevan

*Joudi Vandhedi

* Latif Hohide

* Rafie Dhévouvouar

* Habib Thude

*Barha Salad

* Bharra Khalou ,

Le grand questionnement des psychologues  

Pourquoi quitter un pays qui vous vole 50% de votre salaire, qui vous confine à l’austérité, qui fait saliver et engrosse  les actionnaires de plus en plus voraces , qui vous fouette de la salade américaine  séries de tueurs en séries ad nauseam, qui moulent les humains dans des écoles fabricantes de boulons économiques, qui vous proposent  un système pourri à la base, mensonger, tricheur, et vous offrent un travail le plus souvent inhumain?

On se le demande…  Sans doute la jeunesse a-t-elle et aura toujours un idéal qui n’offre pas de possibilité de réalisation… Qui veut prolonger la pourriture des États?

Il y a longtemps, faire les quatre cents coups  consistait à voler les pommes dans le vergé du curé… Ou un à jeter un pétard à mèche dans un rassemblement. ( Ne plus tenter ce coup de nos jours).  Là, tous devenus des adeptes de « Big », avec la mondialisation, il est possible d’adhérer à une nouvelle cause mal connue, mais bien présentée…

En Occident, dans la plupart des pays, il est possible d’entrer dans l’armée à 18 ans, voire avant cet âge. L’armée canadienne avec une sorte de pub étrange: « Enrôlez-vous et voyagez » . On ne disait pas que c’était pour tuer mais combattre le mal … ou le prévenir.

Voilà donc notre petit(e) radicalisé(e) brouillé(e)  comme un coco brassé à tous les coups de fouet  de son pays: les arnaqueurs, les baratineurs, et son armada de  d’arnaqueurs patentés. Mais où donc se situe ce cher « bien »? Les valeurs tant vantées par les Occidentaux qui n’ont qu’une seule bible: l’Économie. Écrite par une masse de filous pseudo-prophètes du « bonheur » qui  – selon la formule éculée – « n’est pas au rendez-vous ».

On a peut-être décapités  NOS propres idéalistes…

***

 Gaëtan Pelletier

 

1- Rien à voir avec le Pen-tagon. Pourtant, la construction débuta le 11 septembre 1941, 50 ans, jhour pour jhour,  avant l’attaque du célèbre 9/11. Brrr! J’en perds mon arabe.

À voir ou à revoir:

A) Confessions de Djihadistes, Paris-Match

B) Six québécois manquent à l’appel

C) Les prénoms masculins arabes 

D) Toyota, le fournisseur officiel de l’État Islamique? 

E) Toyota   Le Logo Toyota représente juste le T de Toyota. Cependant, il est constitué de trois ellipses qui symbolisent « l’union du consommateur et de l’âme du produit ». 

F) Groupe armé EI: Le Québec à risque.  Selon le Premier Ministre, Philippe Couillard. (Il est vrai que jusqu’à maintenant, il y en a eu  ce djihadiste d’un soir  qui a tué un militaire en fonçant dessus avec une auto rouillée.)

G)  Quand ils lynchaient les noirs, les blancs aussi se croyaient soldats de Dieu

« Avant de monter sur nos grands chevaux et de penser que le phénomène est l’apanage d’un lieu différent du nôtre, souvenons-nous que pendant les croisades et l’Inquisition, les gens ont commis des actes atroces au nom du Christ. Dans notre patrie, l’esclavage et les lois (ségrégationnistes) Jim Crow ont trop souvent été justifiés au nom du Christ  ( Bharak Obama)

Tous les chemins peuvent mener au djihad