Archives mensuelles : février 2013

États-unis [donc le reste] : bouclez votre ceinture et préparez-vous à l’effondrement économique

 

Si l’économie s’améliore, alors pourquoi bon nombre des plus grandes chaînes de vente au détail d’Amérique ferment des centaines de magasins ? (…) Même Wal-Mart se heurte à des problèmes. Une récente note interne de Wal-Mart, divulguée sur Bloomberg, annonce que les ventes de février sont un désastre total.

Qu’arrive-t-il ? Pourquoi toutes ces grandes chaînes de vente au détail, partout en Amérique, s’effondrent ? Est-ce l’« apocalypse des détaillants » ? La vérité est que c’est un signe supplémentaire de l’effondrement de l’économie américaine, en direct sous nos yeux. Les revenus s’effondrent, les taxes s’envolent, la dépendance des populations au gouvernement a atteint un niveau record, et selon le Bureau of Labor Statistics, le pourcentage de la population active américaine employée est en baisse constante depuis 2006.

10% des salariés a conservé ses revenus, mais la plupart des américains sont soit fauchés, soit croulent sous les dettes. Les revenus confortables, dont les grandes chaînes de vente dépendaient dans le passé, n’existent plus. En conséquence, les chaînes de vente au détail, partout aux États-Unis, ferment leurs magasins non rentables. Cela est particulièrement vrai dans les zones à faibles revenus.

Lorsque vous prenez du recul sur la situation, le déclin rapide de certaines de nos plus grandes chaînes de distribution est vraiment incroyable. Il se produisait déjà dans certains domaines, mais bientôt la moitié des centres commerciaux seront vides et joncheront le paysages des villes à travers l’Amérique. Il suffit de consulter les chiffres des fermeture de magasins pour 2013. Ces chiffres sont tirés d’un article récent de Yahoo Finance :

• Best Buy :  Fermetures de magasins prévisions: 200 à 250

• Sears Holding Corp : Fermetures de magasins Kmart prévisions: 175 à 225, 100 à 125 Sears

• JC Penney : Fermetures de magasins prévisions: 300 à 350

• Office Depot : Fermetures de magasins prévisions: 125 à 150

• Barnes & Noble : Prévisions fermetures de magasins: 190 à 240, par la société des commentaires

• Gamestop : Fermetures de magasins prévisions: 500 à 600

• OfficeMax : Fermetures de magasins prévisions: 150 à 175

• RadioShack : Prévisions fermetures de magasins: 450 à 550

Le RadioShack d’une ville voisine vient de fermer, là où je vis. Tout cela se passe si vite qu’il est difficile d’y croire. Mais la fermeture de ces magasins n’est pas tout. Lorsque vous creusez plus profond, vous trouvez beaucoup plus de détaillants en difficulté.Par exemple, Blockbuster a récemment annoncé que cette année, ils allaient fermer environ 300 magasins et éliminer environ 3.000 emplois.

Le fabricant de jouets Hasbro a récemment annoncé qu’il réduisait ses effectif de près de 10 %.
Mais que se passe-t-il ?

Les médias grand public continuent à proclamer que nous vivons une robuste « reprise économique », mais en même temps il y a une foule d’indications concrètes que les choses s’aggravent. Même les ventes mondiales de téléphones portables ont diminué en 2012. C’était la première fois depuis la dernière récession.

Peut-être qu’il est temps de regarder la vérité. La classe moyenne disparait, les revenus chutent et il y a de moins en moins d’emplois. Mort Zuckerman l’a souligné dans un récent article du Wall Street Journal …

Le marché du travail américain, qui culminait en Novembre 2007 à 139 143 000 emplois, ne comprend plus que 132.705.000 travailleurs, soit une baisse de 6,4 millions d’emplois. Le seul travail qui ait augmenté est celui à temps partiel, c’est parce qu’il permet aux employeurs de réduire leurs coûts grâce à des prestations diminuées ou supprimées.

Commentaire :
Peut-être que si les psychopathes au pouvoir ne dépensaient pas tant de milliards à jouer à la guerre… Juste une idée, comme ça.

Comment les grands médias peuvent-ils parler de reprise alors que nous avons encore perdu 6.400.000 emplois par rapport à Novembre 2007 ? Malheureusement, les choses pourraient encore empirer, si le Congrès ne fait rien au sujet des millions de travailleurs fédéraux, qui pourraient bientôt être confrontés à des licenciements très douloureux selon CNN… Les travailleurs fédéraux pourraient commencer à faire face à des licenciements dès Avril, selon les agences fédérales, qui se préparent au pire.

A moins que le Congrès n’intervienne, quelque 85 milliards de dollars de réduction des dépenses va frapper le gouvernement fédéral, les licenciement vont frapper beaucoup des 2,1 millions de fonctionnaires fédéraux, disent les experts.

Si vous vivez toujours dans une zone du pays où les magasins et les restaurants sont en plein essor, vous êtes chanceux, parce que ce n’est plus la réalité pour la plupart du pays. J’écris souvent sur le déclin  économique des grandes villes, comme Detroit , mais il y a de grandes zones de l’Amérique rurale qui sont dans un pire état à bien des égards.

Par exemple, de nombreuses réserves indiennes partout en Amérique, ont été honteusement négligées par le gouvernement fédéral et sont devenus des foyers de criminalité, drogue et la pauvreté. Business Insider a récemment enquêté sur la réserve indienne de Wind River, dans l’ouest du Wyoming. Ce qui suit en est un bref extrait : l’article exceptionnel

Ce n’est pas un endroit facile d’accès, mais j’ai dû le voir par moi-même.Trente-cinq à cent miles carrés de prairies et de montagnes, dans l’ouest du Wyoming, la réserve abrite des  ennemis ancestraux : les Shoshones de l’est et les tribus Arapaho du nord. Même parmi les réserves, la criminalité est terrible, la consommation de drogue répandue et le déversement de déchets toxiques légal.

Vous pouvez voir quelques photos étonnantes de la réserve de Wind River Indian. Il est difficile de croire qu’il y ait encore des endroits comme ça en Amérique, mais la vérité est que cela se propage à d’autres communautés, chaque jour qui passe.

Nous sommes une nation qui est dans un état avancé de déclin. Mais tant que les marchés financiers sont ok, nos dirigeants ne semblent pas trop se préoccupé des souffrances du peuple. En fait, l’ancien président de la Réserve fédérale, Alan Greenspan, résume les choses dans une récente interview accordée à CNBC. Voici un article pour résumer cette interview…

(…) le marché boursier est le principal acteur dans le jeu de la croissance économique.

Et l’administration Obama ? Ils continuent à poursuivre les mêmes politiques qui nous ont mis dans ce pétrin. Leur dernière idée de « réforme économique » est de menacer de poursuivre les entreprises qui n’embauchent pas les ex-détenus ! Maintenant que Barack Obama a été réélu, il met une énorme quantité d’efforts à « stimuler l’économie ». Par exemple, il a passé ce week-end a faire du golf en Floride , et la famille Obama a récemment passé pour environ 20 millions de dollars des contribuables de vacances à Hawaï.

Pendant ce temps, l’économie américaine se détériore de jour en jour. Si vous doutez que les conditions économiques se détériorent, lisez cet article : «  Montrer cet hôtel à quiconque croirait que « Ça va mieux » en Amérique  ».

Nos dirigeants ne font rien pour régler nos problèmes. En fait, la plupart du temps ils ne font juste qu’empirer les choses. Alors bouclez votre ceinture et préparez-vous. Nous sommes entrés dans une phase chaotique, et ce n’est que le début…

 http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-societe/economie/etats-unis-donc-le-reste-bouclez-votre-ceinture-et-preparez-vous-a-leffondrement-economique

Publicités

Al-Quaïda, Made In U.S.A

Sarah Palin : Les Usa sont foutus et le gouvernement stocke des munitions en prévision de troubles civils !

Les Américains sont malades et fatigués de cette nouvelle crise. Washington a besoin de se comporter en adulte, d’apprendre à travailler et à vivre selon ses moyens. L’Armageddon économique qui se dresse devant nous, c’est notre dette galopante, pas la séquestration du plafond dont le président a plaidé pour et signé la loi et est qui maintenant cherche à la dénoncer car il n’a jamais eu l’intention véritable de brider ses dépenses inconsidérées.

Rappelez-vous que ce probléme de la séquestration du plafond de la dette remonte au long bras de fer à l’été 2011. Ce ne fut pas la solution idéale pour tous, mais elle a au moins eu le mérite d’inclure une réduction du déficit réel d’environ 110 milliards de dollars par an pendant 10 ans, ce qui est encore loin d’être suffisant pour résoudre notre déficit massif.

Gardez à l’esprit que, depuis que la saisie conservatoire a été adoptée, le Président a déjà frappé les familles américaines et les propriétaires des petites entreprises avec ses augmentations d’impôts, ou «plus de revenus», comme il aime à les appeler. Le public américain ne veut pas d’augmentation d’impôts, nous voulons que le gouvernement freine ses dépenses excessives.

Si nous ne pouvons pas supporter des réductions modestes qui réduiraient les dépenses fédérales que de 0,3% par an sur un budget fédéral actuel de 3,6 trillions de dollars, alors nous pourrions aussi bien signaler au monde entier que nous n’avons aucune intention sérieuse de traiter notre problème de dette.

Si nous pissons dans nos frocs à l’idée de réduire plus de 0,3% de nos dépenses annuelles alors que nous avons jusqu’à mille milliards de dollars annuels déficits, alors nous sommes foutus.

Tenez vous le pour dit, nous sommes cuits. Nous allons finalement vers un défaut de la dette et c’est pourquoi le gouvernement fédéral constitue de stocks de munitions en cas de troubles civils.

Si nous sommes sérieux en ce qui concerne la remise en ordre de nos finances, alors arrêtons de jouer les hystériques, sérrons nous la ceinture, et traitons la maladie.

Sarah Palin

facebook.com

Source: Les chroniques de Rorschach

wikistrike.com

Claude Gagnon: Sepia

Il y quelques références à la musique sur mon site. Claude Gagnon, David Jacques.

J’ai connu Claude  à ses 17 ans. Nous avons ensuite joué dans un band.  Et bien du Beatles … 🙂 On pratiquait alors dans le sous-sol de la maison de son père.  Mais avant ce « band », nous étions deux guitaristes en apprentissage, s’amusant à décortiquer des pièces de guitare pendant de longues après-midi.

Il est devenu un musicien hors-pair et excellent compositeur.

Eh! Oui. Papa Roger fournissait parfois les cigarettes… Pendant les pauses des pratiques.

Il est décédé il y a quelques années.

Le bénéfice de Monsieur G

For the benifit of Mr. Kyte,
there will be a show tonight,
on trampoline.
The Henderson’s will all be there,
late of Pablo Phankee’s fair.
What a scene.

Over men and horses,
hoops and garters
lastly through a hogshead of real fire.
In this way Mr. K will challenge the world.

John Lennon

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

 

 

 

En juin prochain, se sera comme à la guerre à Toronto; une guerre opposant l’élite au peuple.  François Marginean

 

 

On est reconnu pour ce à quoi est bon. Les Japonais sont reconnus pour leurs sushis, leurs robots et leurs sumos parce qu’ils sont bons dans ces domaines. Les Français font de grands vins et sont reconnus pour cela, ainsi que pour leur cuisine. Wall Street et les banquiers privés nous volent notre argent et détruisent consciemment l’économie en spéculant sur sa démise et ils sont reconnus comme étant excellent dans ce domaine. Les compagnies de mercenaires privés et de l’armement se spécialisent dans la destruction, la mort et la reconstruction et c’est ce qu’ils font, parce qu’ils excellent dans cette branche. Les pétrolières comme BP sont en train de devenir très reconnues pour polluer la planète entière avec leur déversement record de pétrole dans l’océan, comme nous en sommes témoins présentement, dans le Golfe du Mexique, avec leur “Tchernobyl pétrolier” catastrophique.

Nous, au Canada et au Québec, nous sommes très bons dans la production de cirque économique élitiste protégée par un appareil d’État policier répressif. Nous sommes en passe d’être reconnus pour nos mesures d’État policier, anti-démocratiques et liberticides. Pour le prouver encore une fois, le Canada est sur le point de recevoir le G8 suivi immédiatement par le G20 et les mesures de sécurité seront sans précédent. Parce que nous, la sécurité et les procédés répressifs, c’est notre force et nous en sommes fiers. La preuve? Regardez notre impressionnant curriculum vitae: . François Marginean

Prenez la peine de lire l’article au complet sur Les 7 du Québec . C’est loin d’être un « fait  divers », mais une lente accumulation de la friture mondialiste bien préparée depuis des décennies, voire des siècles.

La fin de la Terre

Et qui nous « mène »?

Des capitaines… On dirait des monoclés qui ont une seule vue : l’argent. Et lentement s’en va la Terre, dans un désordre réel et un ordre irréel…

***

Je suis allé à la pharmacie pour acheter de l’huile de foie de morue. Il n’y en a plus… En bouteille. Il n’y a pas assez de morue. Alors, on en fait toujours en gélules. De temps en temps… Selon les stocks. C’était horrible à avaler, mais très efficace pour se procurer des Oméga 3. Les gélules sont beaucoup plus chères…

Peut-être qu’un jour un banquier cherchera un poisson à qui prêter. Il se peut qu’il se retrouve en rupture de stock.

Nous sommes déjà en gélules.

Ne reste plus qu’à nous compter pour nous endormir… C’est à peu près tout ce que l’on apprend à l’école. Compter et croire. L’éleveur est tellement avide de laine qu’il commence à nous racler la peau…

La légende dira que le poisson mourut sur des piliers de bulles avec une collection de Tintin.

Nos  Capitaines  Haddock sont un  peu trop portés sur le whisky au plasma… Les morues du Capitaine Haddock

L’État policier

Dans quel État vivons-nous? Démocratie? Alors, nous sommes tous de belles morues dans l’Océan de Goldman Sachs et le reste des « banksters » financiers qui sont en train de faire fondre les pays en les nivelant. Dans la dette…

L’argument selon lequel deux partis opposés doivent représenter des idéaux et des programmes rivaux, l’un de droite et l’autre de gauche, est une idée ridicule, acceptable uniquement par les idéalistes et les universitaires. Les deux partis doivent au contraire être pratiquement identiques, afin que les élections, tout en laissant croire au peuple qu’il a évincé ses mauvais dirigeants, ne modifient en rien la politique du pays.

Le parti au pouvoir devient au bout d’un certain temps corrompu, sclérosé. On le remplace à chaque échéance électorale par le parti rival, qui ne présente pas ces faiblesses, mais qui poursuit, avec une vigueur renouvelée, les mêmes politiques de base. Fdesouche ( M. Quigley a écrit dans La tragédie et l’espoir (Tragedy and Hope, en 1966)

Mais les moyens de ces États se retrouvent dans les grandes organisations.  Et le grand questionnement de cet article?

Pour qui donc est la sécurité? Et qui paye pour cette « sécurité »? Et, surtout, la sécurité pour qui?

Québec, France, États-Unis, peu importe…

Nous voilà devenus des citoyens gluants dans une mondialisation préfabriquée par de vertueux hypocrites.

2009 sera peut-être l’année de naissance d’un nouveau capitalisme, d’un nouvel ordre mondial […] On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer. Nicolas Sarkozy.

2010

Comme disait le poète :

Sous le pont Mirabeau coule le cent… Le dollar, l’argent, l’or, et les cévéistes politiciens  de passage…

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure

Guillaume Apollinaire, Alcool

Transposez.

Pas fou le poète!  Les politiciens sont comme l’eau, ils passent… Goutte à goutte.

Mais nous, nous sommes – en société – les locataires d’un pont, affriandés par le spectacle de la rivière. Hypnotisés par les reflets du soleil sur l’eau.

Et nous   voulons qu’ils démissionnent. Comme si on voulait se débarrasser d’une goutte pour refaire la rivière.

Il viendra bien une autre goutte pour nous trouer le front de la goutte qui fait déborder la vase :

Mélange de matières organiques et de terre qui forme un dépôt au fond de l’eau.

En  fait, ils s’arrangent pour être sédimentés au fond de la petite rivière du temps. À l’abri, formant une couche solide pour la « génération » suivante de gouttes d’eau.

C’est comme ça qu’ils restent « solides ». Car à travers l’eau brouillée, ils s’arrangent entre eux, se perpétuent dans le  un futur par  un peuple figé, à la fois agacé, et qui participe au jeu de cartes.

On ne peut pas leur faire plus plaisir…

Mais on meurt un peu chaque jour…

On nous vend  des souliers de courses, mais ils ont le confort des sabots de bois.

Beau progrès!

Faudra-t-il établir une loi « d’outrage au peuple? ».

« Le chat est sorti du sac et on se rend compte que ce qu’elle a dit était complètement faux. Alors je crois que dans ces conditions-là il me semble qu’un ministre devrait démissionner parce que c’est vraiment avoir faussé la vérité. »— Claude Snow, intervenant communautaire, Comité des 12 pour la justice sociale

Les sociétés démocratiques sont en ce moment aux prises avec des gouvernements qui mentent sciemment aux peuples.

Devant un tribunal, – ex. La commission Charbonneau, si un témoin sous serment, ment, ou refuse de répondre aux questions, soit par détour, risque d’être condamné pour outrage au tribunal.

Suivant ce principe de lois, mentir, ou « falsifier la vérité », ne pas répondre aux questions, pourrait constituer un outrage au tribunal.

Dans le « procès » PeupeVS « Gouvernement élu », le droit des élus de cacher la vérité au sujet des prix concernant les achats d’armement ou des tactiques visant à soustraire aux peuples des sommes d’argent par des méthodes « brutes » et sciemment camouflées sous couvert de « bienfaits » , dans des phrases style : « Nous voulons améliorer le sort des chômeurs », est-il légal au sens de justice et non de système de loi?

Bref, le politicien a-t-il le droit de mentir au peuple, de cacher la vérité, de la travestir?

Entrave à la justice

« Le délit d’entrave à la justice existe également dans plusieurs autres pays, comme les États-Unis (l’ancien président Bill Clinton avait ainsi été accusé d’entrave à la justice pour avoir menti au sujet de sa relation avec Monica Lewinsky), la Belgique3, le Luxembourg4 ou encore l’Ouzbékistan5. » Wikipedia

 

De par la définition même de la démocratie, le peuple est juge des  écarts de conduite, des malversations des membres du parlement élus. Mais cela donne-t-il le droit aux élus de passer outre l’essence même du mot « justice »?

Si les parlements font en sorte que ce qui se dit à l’intérieur échappe à la justice, ce qui se trame dans les bureaux adjacents ne peut pas échapper aux principes de justice même.

Il n’existe pas de Justice 1.00 et de justice 2.00.

Il y a trois semaines, le quotidien montréalais avait révélé que les enquêteurs devraient récupérer environ 40 000 $ par mois des prestataires de l’assurance-emploi visés par une enquête.

La source du journal avait alors indiqué que ces coupes signifiaient que les fonctionnaires allaient devoir «pénaliser bien des prestataires d’assurance-emploi et en disqualifier beaucoup pour atteindre cet objectif».

La ministre fédérale des Ressources humaines avait alors nié l’existence de ces quotas individuels, précisant par la suite qu’il s’agissait plutôt «d’objectifs globaux par région».

Le formulaire obtenu par Le Devoir, intitulé Entente sur le rendement et l’apprentissage est pourtant clair. Dans la section consacrée à l’évaluation de la «charge de travail quantitative», on peut lire que «les indicateurs du rendement attendu de l’employé sont les suivants : réaliser une moyenne de 485 000 $ en économies annuelles». Canoe  

***

Mme Finley avait toutefois fini par reconnaître que des quotas existaient, mais qu’ils étaient régionaux et non assignés à chaque fonctionnaire. « Il n’y a pas de quota individuel pour les travailleurs [à Service Canada]. Ce sont des objectifs globaux, ou pour une région », avait-elle soutenu. Le document obtenu par Le Devoir démontre que c’est faux.   Le Devoir, Finley a menti

« notre responsabilité légale est de veiller à ce que la caisse de l’assurance-emploi soit utilisée par les vrais chômeurs. Malheureusement, chaque année, il y a des paiements illégaux ou inappropriés ». Le Devoir, Guillaume Bougault-Côté, Marie Vastel

Éthique et pouvoir  

Le pouvoir actuel des élus leur donne-t-il le droit de recourir à des méthodes parlementaires mensongères, d’oppresser les chômeurs pour attraper quelques fraudeurs – (somme évaluée à 300$ millions de dollars) ?

Quels recours à la justice ont les peuples contre les abus de pouvoir? Surtout si ceux-ci n’ont aucun lien avec ladite sécurité du pays ou d’un autre, mais concernant ultimement des tactiques douteuses empruntées au secteur privé.

En ce sens, la « justice » n’étant pas qu’un système, il est bon de se poser la question sur la réelle justice et la trop grande liberté de manipulation des peuples.

Advenant le cas, nous ne sommes plus en démocratie réelle, mais en une monocratie camouflée.

Seuls des changements  à la chambre des communes par une démocratie plus représentative pourraient régler le problème.

Mais le pouvoir ne désire pas vraiment la démocratie et la justice.

Le « système » aurait été depuis longtemps modifié.

Pour le moment, le peuple n’a que des pancartes.

5 ans de pancartes, c’est long. Surtout si elles aboutissent à un autre 5 années  de pancartes.

Nous vous invitons aussi à lire l’excellent travail que fait le quotidien Le Devoir sur la question de l’assurance-emploi. Ici les références de la semaine:

Gaëtan Pelletier

27 février 2013

Coca-Cola, Nestlé… Vols de terre et d’eau aux communautés locales

 

coca_cola_india

3,8 litres d’eau pour 1 litre de coca-cola

*************************************************

L’ONG Oxfam accuse ces entreprises de ne pas atteindre les objectifs «éthiques» qu’elles se sont fixé…

Selon un rapport publié le 26 février par Oxfam, les dix géants mondiaux de l’agroalimentaire, parmi lesquels Coca-Cola, Danone, Kellogg’s, Mars, Nestlé, Pepsico et Unilever, négligent les droits de leurs millions de fournisseurs dans les pays en développement et ont une politique environnementale peu efficace.

Le rapport, intitulé «La face cachée des marques», révèle ainsi qu’«aucune de ces sociétés ne s’est dotée de politiques permettant de protéger les communautés locales contre les accaparements de terres et d’eau», qu’elles «restent excessivement opaques concernant leurs chaînes d’approvisionnement agricoles» et qu’«aucune ne s’est engagée publiquement à payer un prix décent aux agriculteurs ou à leur accorder des conditions commerciales plus justes».

«Un coût social et environnemental inacceptable»

Oxfam a également classé les entreprises selon leurs politiques d’approvisionnement et de leurs impacts sur les petits agriculteurs et sur l’environnement. En bas du classement figurent Associated British Foods (ABF) et Kellogg’s (23%). Danone arrive en sixième position, tandis que Coca-Cola, Unilever et Nestlé sont en tête.

Pour Jeremy Hobbs, directeur général d’Oxfam International, «Aucune des dix grandes sociétés du secteur agroalimentaire ne fait assez d’efforts pour rompre avec des pratiques leur permettant de tirer parti d’une main-d’œuvre et de terres bon marché pour réaliser des bénéfices colossaux et fabriquer des produits de grande consommation à un coût social et environnemental inacceptable.» L’ONG espère ainsi pousser les groupes agroalimentaires à utiliser «leur puissance économique, sociale et politique suffisante pour améliorer profondément et durablement les conditions de vie de celles et ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde.»

A.Ch.

Source

wikistrike.com

Un mouvement de protestation a éclaté aux Etats-Unis contre la firme Coca-Cola. Selon eux, ce serait à cause de cette enseigne que des milliers d’indiens n’auraient plus d’eau potable !

Ce n’est pas la première fois qu’une telle histoire se produit. Dans le passé, Coca-Cola avait déjà du fermer une de ses usines en Inde pour avoir pompé plus d’un million et demi de litres d’eau par jour !

Pourtant, la marque n’a aujourd’hui toujours rien changé à ses normes de production et elle continue à vider les puits des habitants…

Depuis quelques mois le peuple de l’Inde est en protestation contre toutes les firmes qui exploitent abusivement les ressources naturelles du pays.


Leur objectif est de faire définitivement partir Coca-Cola et Pepsi qui réduisent considérablement les nappes phréatiques et rejettent leurs eaux usées dans les champs, rendant impossible toute culture à ces endroits.


L’eau devient ainsi une denrée particulièrement rare, surtout pendant la période estivale alors qu’il peut faire jusqu’à 47°C à l’ombre !


N’affectant pas uniquement les habitants directement, même la végétation est par endroit complètement anéantie.


Les buffles qui n’ont plus assez d’eau pour vivre commencent eux aussi à disparaître…

Un paysan témoigne de ces faits et ajoute même qu’il doit chaque jour utiliser l’eau de pluie pour pouvoir survivre !

C’est le gouvernement indien qui a invité ces firmes à venir ouvrir des usines dans le pays.
Aujourd’hui, ces fabriques sont fortement gardées pour empêcher tout sabotage pouvant potentiellement être effectué par des paysans en colère.


Pire, lors des manifestations pacifistes de ces derniers, les autorités ont sévèrement réprimé la foule, sans même épargner les femmes !

Les récoltes qui permettent à tous ces gens de pouvoir vivre ont diminué de 40% et tout cela pour qu’une entreprise puisse produire une marchandise que la plupart des habitants n’ont même pas l’opportunité d’ en profiter de par son coût trop élevé.

Face à la nécessité du peuple de connaître la vérité sur la consommation réelle en eau de Coca-Cola afin de pouvoir en tirer les preuves de l’abus de la firme, ils ne trouvent sur leur chemin que des portes closes….

L’équipe du reportage a pu obtenir des renseignements sur les employés locaux de ces usines. Ils gagnent seulement entre 1€ et 1,5€ par jour en contrepartie de douze heures de travail.
Quand ils ont voulu former un syndicat, les dirigeants ont corrompu les fonctionnaires afin que les formalités ne puissent être menées à terme.

Résultat, il n’y a personne dans ce pays qui force l’entreprise à respecter le code du travail indien et tous les protestataires sont licenciés sur-le-champ.

Malgré que la plus haute juridiction d’Inde ait montré son soutien aux manifestants, les mouvements de protestation sont toujours lourdement réprimés. Ces personnes réclamant de simples indemnités sur ce qui leur a été pris sont aujourd’hui réduits au silence par la violence…

Si ce reportage vous a touché, peut-être est-il temps de venir en aide à ce peuple en agissant à votre échelle pour enfin obliger Coca-Cola à entendre leurs voix !


Source actuwiki

http://alerte-la.blogspot.ca/2013/01/inde-scandale-de-leau-pompee-par-coca.html