Archives de Catégorie: Pensées sans réfléchir

Pensées sans réfléchir 2

PSR 2

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

TÉLÉVISION

Écran devant lequel s’installent des millions de gens pour regarder défiler des problèmes qu’ils détestent dans leur vie.

PERSPECTIVE

À 20 ans on a l’éternité devant soi.
À 60 ans on a l’éternité devant soi.

ADMINISTRATION

Quelle valeur a un cadre s’il n’y a pas de peinture à l’intérieur?

LES INSECTES

Dieu a créé les insectes pour s’assurer qu’un jour il resterait au moins quelque chose de sa création….

SCIENCE

C’est la souris qui a permis l’invention de la chaise.

Pensées sans réfléchir 3

pieds

PSR 3

???????????????????????????????????????????????????????????

LES AVOCATS

L’argent n’a pas d’odeurs…Au contraire, plus le bandit pue, plus ils tiennent à le défendre…

DÉMOCRATIE

Pays où le chien est très souvent plus intelligent que le maître.

DESTIN

L’Homme est comme une vache en train de se noyer dans une piscine de lait.

INDUSTRIE ALIMENTAIRE

Après 45 ans, on a plus de chance d’être tués par une pizza que d »être frappé par la foudre.

PROGRÈS ( NO 22)

Se blesser à 500 kilomètres de l’hôpital, y être amené en hélicoptère et attendre 48 heures à l’urgence…

BILAN

Quand je pense que j’ai passé ma vie à me poser des questions sur la vie… Quelle perte de temps!

Pourquoi?

FANTASME

À force de «lire» le magazine Playboy et à lorgner la page centrale, il ne put atteindre l’orgasme qu’en dépliant sa femme.

gp

Le bonheur à portée demain…

94085711

 

Essai 1

PENSÉES SANS RÉFLÉCHIR

pensc3a9es-2

??????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

HISTOIRE

Toute l’histoire de l’humanité se résume à ceci : un Homme des cavernes qui brûle sa maison pour se chauffer.

HHITLER

Hitler était végétarien, bien coiffé, en cravate, ne buvait pas, ne fumait pas.
C’est exactement ce qu’on voit à la tête des pays et des compagnies.
LITIÈRE
La Terre est la litière de l’humain…

SAVOIR

Un savoir n’est que l’apprentissage d’un autre savoir.

ACTEUR

Quand un acteur ou une actrice meurent, ils voient tous les films de leur vie défiler.

Gaëtan Pelletier

2010

Les pairs de lunettes

Nous sommes tous des pairs de lunettes. Il en est des sombres, des éclairés, et chacun a son clan d’oeil.

Gaëtan Pelletier

18 septembres 2013

Frustration

Hitler fut un peintre frustré. Il décida de n’utiliser qu’une seule couleur: le rouge.

Gaëtan Pelletier

La beauté du monde est laide

Dites-le avec des hurlements!…

Le cri primal devant une société mangeuse d’âme. Et les guerres comme « production » de richesse. On en est là…

Récemment, Peter Schiff, président de la société de conseils financiers « Euro Pacific Capital » a écrit un texte délirant, amplement diffusé par les publications spécialisées, et dont le titre dit tout : « Pourquoi pas une autre guerre mondiale ? » (21). Il commence son article en signalant que les économistes sont tous d’accord sur le fait que la Deuxième Guerre Mondiale a permis aux Etats-Unis de surmonter la Grande Dépression et que si les guerres d’Irak et d’Afghanistan ne parviennent pas à ranimer de manière durable l’économie américaine c’est du à ce que (« les conflits en question sont trop petits pour être économiquement importants ».

On dira que finalement, pour être « en pleine santé financière », il faut tuer plus de gens… Ou étendre les fléaux créateurs d’emploi. Alors- virgule- l’humain est une bûche dans le grand poêle de l’Histoire. 

Il est étonnant, vicieusement étonnant, que l’histoire dé-montre la belle éternité à travers ceux qui « croient au temps ». Et pour ceux qui, comme moi, parfois, pensent changer le monde en démontant comme un moteur de Harley toute la mécanique salope, lubrifiante, soi-disant et trompeusement, bonne pour la race humaine, c’est que nous vivons tous en tournoyant sur des cadrans d’horloge.

Si gagner à la loto ne change pas le monde, le « blogging » non plus… Il y a probablement plus de sang versé que la somme des océans. Si nous pouvions voir la vérité (sic), et si la terre a pu avaler pour nous camoufler tout le caca bienheureux des génies – Washington ( le général),  ce bienfaiteur qui a secoué ses troupes pour contrer l’attaque de l’Angleterre contre les U.S.A., version foetus, nous verrions qu’il a gagné la guerre par des espions camouflés à New-York.

Il a créé le terrorisme hypocrite.

Le bonhomme s’est ramassé sur la monnaie américaine.

Il n’y a pas de poètes, ni de sages sur les monnaies: only  des combattants hémoglobinaires. Pas étonnant que les films de vampires soient si prisés:

Comme disait Gorge Wash-in-tonne:  » Qui sont ces serpents sur ma gorge, avec leurs dents picotées de rouge écarlate et leurs yeux vide, avides et étranges sur mon cou d’État? »

Une Gorge, ça wash… Ça lave, mais ça ne plie pas son linge. Ces gens-là prennent des humains pour en faire des pions. Pis on embarque dans le grand bateau de leurs luttes.

Il ne l’a pas dit. Il a enseigné comment tuer. « Dieu » a dû  ex-hausser ses prières. Ça l’a fait monter d’un cran et montrer d’une foultitude d’autres.

La Terre est devenue une masse de Boue par des citoyens trop couchés. On te donne un X pour changer le monde derrière un isoloir, mais on te cache toutes les autres lettres de l’alphabet. Un X c’est de la politique, trois X, c’est porno…

Bon! Prenez une pause… Je vais essayer de trouver une image pour imaginer, une image salé pour me dépoivrer le nez qui picote, car l’Histoire commence à me faire éternuer.

01

Ouf! Ça fait des heures que je fouille pour trouver du porno. Voilà que je trouve une toile en formes féminines. C’est mieux qu’Aryen…

Sérieusement – ou presque-, je me demande pourquoi nous déposons notre argent dans les banques puisque notre richesse collective nous appartient. En fait, ce sont les banques qui devraient déposer leurs fortunes dans une banque centrale, sorte de gros=hénormus cochon social, contenant tout et gérée par une organisation fiable qui « protégerait » les travailleurs. La mafia, ou je ne sais quoi. Bref, quelqu’un de fiable et de « soft », n’ayant aucun intérêt mondialiste.

Supposons que l’on confie aux Hell’s Angels tous les jardins communautaires et ceux des résidences privées, et qu’on leur verse 10 % des profits… Ils délaisserons le secteur des drogues… Le marché étant si énorme, si so fruitatif, qu’ils pourraient même s’acheter une île  fiscalement paradisiaque.

Pause.

Ouf! c’est fatiguant le bloging…

Citation de San-Antonio:

« Elles ressemblent à des naufragées sur un radeau, tant elles sont médusées… »  ( Si ma tante en avait)

Ça n’a rien à voir avec le sujet – s’il y en a un, c’est seulement pour la culture, la plaisante et non la sèche.

On continue avec Carl G. Jung:

« Certes, conséquence de la situation politique et des succès effroyables, voire démoniaques, de la science, on ressent des frissons secrets, des pressentiments obscurs. Mais on ne sait que faire, et bien peu nombreux sont ceux qui en tirent la conclusion que, cette fois-ci, il y va de l’âme de l’homme oubliée depuis longtemps. »

 

Il n’y a pas tellement de différence entre un F-35 et une église. On y a injecté de l’orgueil à coups de pompes à eaux. Je pense que notre monostradivarius, violon susceptible et mal accordé avec la nature, avait construit avec de la terre brute et de la sueur d’humains des cathédrales pour montrer sa puissance comme ces haltérophiles dans leur église gymnase.

S’Haltérer, ça fait friser… J’ai l’air, comme ça, de ne pas me suivre… Mais il y a une logique à tout ça. Cette dame est comme, et tout comme l’économie mondiale actuelle. Les veines vont lui péter… L’artère itou. Et pour la carosserie, on dirait une F-1 qui a eu un accident.

Remarquez que mes analyses ne sont pas tout à fait « cérébrales ». J’ai attrapé ce virus sur un site qui parlait des problèmes concernant les assurances-auto. Un commentaire disait qu’il avait connu un type qui s’était sorti vivant d’une voiture tordue.

Nous vivons dans une voiture profondément et volontairement accidentée. Le monde est tordu comme un tas de ferraille. Les gens ont tenté de gonfler leur cerveau à coups d’études. Et là, je suis-nous sommes comme des rivières débordantes. Les noyés enseignent aux séchés et les séchés enseignent aux noyés.

Bush  à Bush et téléphone arabe.

On veut ranimer les guerres pour l’éco-nomie.

J’achève mon chemin de composte-t-elle?

 

 

Notre univers de toile synthétique est comme les dessins des grottes de Lascaux.  La beauté du monde n’est pas laide, parce que les gens simples sont tout simplement beaux et bons.

J’aurais envie de vous dire que nous sommes maintenant dans une ère nouvelle: le cannibalisme économique: nous nous mangeons entre nous puisque le gros tigre mondialiste a découpé, comme un boucher, les âmes en morceaux.

La « réussite » de nos sociétés repose sur les diplômés bouchers.  Un gars qui découpe le monde à partir de Harvard.

Ça, c’est beau! Et toute la beauté du monde repose sur la beauté des icônes aux enchères.

Vendus!

Nous nous croustillons tous, comme des craquelins…

02

Quelqu’un peut-t-il nous expliquer comment nous avons réussi à détruire toute la beauté de ce monde?

C’est bien simple: ceux qui n’y habitent pas se font un monde en tricotant des idées.

03

On a découvert la beauté des ailes des mouches. Des œuvres d’art invisibles, cachées…

Dans toute l’histoire de la peinture, peu de peintres ont réussi à reproduire cette beauté…

On est tellement petits qu’on ne se voit pas. Qu’on ne nous fasse pas chier avec les voyages sur Mars, nous sommes incapables de gérer une planète multicolore. Alors, pour le grand rêve de la rouge et de l’ignorance de tout ce qui se cache ici, en nous et POUR NOUS, soyons pratique, comme le poète Nelligan;

RÊVES ENCLOS

Enfermons-nous mélancoliques
Dans le frisson tiède des chambres,
Où les pots de fleurs des septembres
Parfument comme des reliques.

Tes cheveux rappellent les ambres
Du chef des vierges catholiques
Aux vieux tableaux des basiliques,
Sur les ors charnels de tes membres.

Ton clair rire d’émail éclate
Sur le vif écrin écarlate
Où s’incrusta l’ennui de vivre.

Ah ! puisses-tu vers l’espoir calme
Faire surgir comme une palme
Mon coeur cristallisé de givre !

Émile Nelligan

Je l’avais appris par coeur, celui-là. Car dans la beauté de la poésie se cache la réalité et la beauté du monde.

Le poème est une prière laïque…

Gaëtan Pelletier

3 juin 2013