Archives mensuelles : juin 2012

U.S.A. Ces familles qui vivent dans leur voiture

Publicités

Kystes de société!

Kyste

En médecine, un kyste est une poche close ayant une membrane distincte et se développant anormalement dans une cavité ou structure du corps. Ils peuvent contenir de l’air, des liquides, ou d’autres matériaux, notamment des organismes parasites « enkystés » sous forme active à reproduction lente ou sous forme inactive de « spore » (sporozoïte). Kyste

 

Il y a quelques années, ma conjointe fabriquait des kystes sur son crâne comme la nature fabrique des pissenlits sur les pelouses.

Il en poussait à chaque mois : des petits, des moyens, des gros.

On allait chez le médecin, deux ou trois fois par an, alors qu’on jouait aux chirurgiens.

On les enlevait, le médecin et moi – aidant naturel – J , ces repousses inutiles mais peu dangereuses.

On a cessé d’enlever les kystes dans les cabinets de médecins. Sans doute sous les conseils des compagnies d’assurance qui sont là pour investir. Comme dans les vieux films d’Henry Hathaway, on craint que le patient ait inventé un stratège quelconque pour soutirer les assurances ou concocter un  complot classique qui a racine dans l’œuvre d’un parfait inconnu : Sheakspeare.

Nous vivons dans une société où on a tous un couteau dans le dos…

Le carrefour de la mort

Ou « Kiss of Death »

Résumé :

La veille de Noël, Nick Bianco (dont le père avait été tué par la police) attaque une bijouterie avec deux complices. Mais le braquage échoue et Nick, blessé, est arrêté. Comme il refuse de « donner » ses complices, il est condamné à vingt ans de prison. En prison il apprend le suicide de sa femme et décide de parler afin de sortir de prison et aider ses deux filles. Le milieu soupçonne Rizzo d’être un mouchard et charge un criminel psychopathe (Tommy Udo) de l’assassiner. Udo, ne trouvant pas Rizzo, assassine la mère de ce dernier en poussant son fauteuil roulant dans l’escalier. Udo est dénoncé par Nick. Mais grâce à son avocat, Udo est remis en liberté. Après avoir mis ses proches à l’abri, Nick décide d’affronter Udo.

La planète est devenue un « Kiss of Death ». Hypocritement embrassés et funambulés (sic)  par les États  de dirigeants  psychopathes aux discours mielleux. Ils engagent des abeilles pour rucher un peu dans « l’action »

Je reviens à mes kystes…

Coûts

Un kyste, ou deux, ou trois, coûtait en fait le  prix de la visite chez le médecin.

Plus de kystes  à la clinique?

Alors on entre dans un film d’Henry Hathaway.

Kyste of Death

Un médecin enlève un jour un kyste à une dame, aidé de son mari. En sortant de la clinique, la dame trébuche sur le trottoir, s’affale dans la rue et se fait écraser par un camion. Bon! Allégeons un peu… Une Yaris 1.8 Litres.

Trois avocats psychopathes s’emparent de l’affaire. L’un poursuit le médecin pour avoir étourdi la femme à l’aide d’une injection à la surface du crâne.

L’autre poursuit la ville parce qu’une dalle surélevée avait été posée par un travailleur qui avait eu son diplôme par le biais du MELS ( Ministère de l’Éducation et des Loisirs et des Sports).

L’autre avocat poursuit le mari pour tentative d’assassinat. Les caméras de surveillance montrent qu’il l’aurait,  soit poussée, soit tenté de la retenir. Tout se passe, trois jours après le renouvellement des assurances. On fait venir de Belgique un expert en injection de surface cranière afin d’établir la panoplie d’effets secondaires. Il montre alors, à l’aide d’une vidéo, tout te trajet du liquide à travers le cerveau et les effets sur le saccule et l’utricule. (1)

12 kystes plus tard…

Le Ministre de la Santé décide alors d’interdire toutes interventions chirurgicales mineures dans les cliniques non privées.

Désormais pour enlever un ou deux kystes, il faut avoir recours à de la paperasse et du personnel.

Méthode :

A)    Le médecin voit le kyste et décide que c’est un kyste après un formulaire de questions concernant, entre autres, les panneaux des armoires de la cuisine

B)    Il fait parvenir, par sa secrétaire, une demande à l’hôpital de la région

C)    L’Hôpital reçoit la demande et l’envoie au triage.

D)    Six kystes plus tard, le chirurgien rencontre la patiente pour une analyse visuelle.

E)     Il envoie à une secrétaire une demande d’intervention chirurgicale.

F)     La remplaçante laisse le dossier sur le bureau, pendant deux semaines.

G)    Un kyste plus tard, une employée téléphone à la dame pour lui fixer un rendez-vous pour intervention.

H)    On libère le bloc opératoire 1 kyste plus tard.

I)       Le 23 novembre, on procède à l’opération.

J)       Le chirurgien décide d’enlever les trois plus gros kystes, craignant des effets post opératoire.

K)    La dame sort de l’hôpital, toute étourdie, puisqu’elle ne peut pas séjourner que quelques heures.

L)     Elle trébuche sur une marche d’escalier, titube et s’affale à l’entrée.

M)   Deux des trois plaies s’ouvrent et on appelle l’urgence.

N)    On fait venir une ambulance pour les 25 mètre qui séparent la porte d’entré-sortie de celle de l’urgence.

Bon! J’exagère, mais, en toute vérité, de A jusqu’à J, c’est ainsi que ça se passe.

Reste à calculer les coûts de tous « ces personnels » ( c’est la formule actuelle…), pour ce genre d’opération.

Comme dirait la coiffeuse de chez Quoifure, ça doit friser les 2000$ minimum.

Héritage

Ma fille a hérité de cette usine a fabrication de kystes.

Elle vient de téléphoner à une clinique privée.

La clinique demande 50$ pour enlever les kystes, peu importe le nombre.

On dirait qu’il y a quelqu’un qui produit plus d’organigrammes qu’il n’en faut.

Si l’ail de Chine fait 6000 km pour se rendre au Québec, dans un supermarché, les kystes, eux, voyagent sur papier.

Comme dirait M. de Kennedy, celui qui souffrait du dos : « Ne vous demandez pas ce que vos politiciens font pour vous, demandez vous ce qu’un architecte d’organigrammes a avalé pour bouffir une facture de kyste  à un rang si élevé. »

C’est en injectant du LSD à des araignées que l’on s’est rendu compte que les toiles devenaient toutes croches.

Croche :

A.− Courbe, recourbé. Doigts croches. Synon. crochu.…un des bassins dans lequel plongeant sa main croche, il retira une grosse provision de dragées (Borel, Champavert,1833, p. 137).Le houx, (…) ça fait des racines croches (Giono, Joie,1935, p. 232).

Merci, Monsieur Giono.

L’histoire infinie de la bêtise humaine paperassière

L’histoire n’est pas finie.

3 kystes plus tard, on se rendit compte que le spécialiste Belge s’était trompé de salle dans le palais de justice : il voulait faire  la preuve qu’un funambule avait chuté de son fil de fer à cause du vaccin H1N1.

Mais personne ne s’en rendit ne voulut « rouvrir le dossier ».

Même pas le spécialiste…

C’est comme ça que l’Homme est devenu un kyste.

Pause :

Je viens de visionner un film tout à fait charmant et délicieux. La vie d’une autre . Un film mal compris par les critiques mais apprécié par les spectateurs. C’est la démocratie qui  a raison.

J’adore Juliette Binoche.

Jolie,  Madame Juliette. Si je la rencontrais au bureau de poste où je vais chaque matin, je pense que je m’écrirais des lettres à tous les jours…

Gaëtan Pelletier

29 juin 2012

 

Olympus, la plus haute montagne du système solaire

Olympus – la plus haute montagne du système solaire situé sur Mars.
Cette altitude volcan éteint 21.2 km et 540 km de largeur, et la profondeur du cratère – 3 km.

L’age d’ Olympus environ 2 millions d’années.

 

1Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

 

2Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

 

3Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

 

4Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

 

5Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

 

6Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

7Высочайшая гора в солнечной системе (7 фото)

 

 

T’es qui?

Astor Piazzolla: Libertango ピアソラ:リベルタンゴ

Krishnamurti: extrait de pensées

 

Extraits des pensées  de Jiddu Krishnamurti

“La Vérité est un pays sans chemins, que l’on ne peut atteindre par aucune route, quelle qu’elle soit : aucune religion, aucune secte. Tel est mon point de vue: et je le maintiens d’une façon absolue et inconditionnelle. La Vérité, étant illimitée, inconditionnée, inapprochable par quelque sentier que ce soit, ne peut pas être organisée. On ne devrait donc pas créer d’organisations qui incitent les hommes à suivre un chemin particulier. Si vous comprenez bien cela dès le début, vous verrez à quel point il est impossible d’organiser une croyance. Une croyance est une question purement individuelle, et vous ne pouvez ni ne devez l’organiser. Si on le fait, elle devient une religion, une secte, une chose cristallisée, morte, que l’on impose à d’autres. C’est ce que tout le monde essaie de faire. La Vérité est ainsi rétrécie et transformée en un jouet pour ceux qui sont faibles, pour ceux dont le mécontentement n’est que momentané.”

(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / 1929)

“La religion, ce n’est pas la croyance, le dogme, les rituels ou même les prières ou obéir aveuglément à un principe, un concept, un symbole ou bien sûr à un autre être humain.”

(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / Bulletin du Krishnamurti Foundation Trust Ltd / 1981)

“Vous divisez la vie en ce qui est sacré et ce qui ne l’est pas, en ce qui est immoral et ce qui est moral. Cette division engendre des malheurs et de la violence. Tout est sacré ou rien n’est sacré.”
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / La Révolution du silence)

“La croyance n’est qu’un mot, une pensée, c’est une chose absolument destructrice. Celle-ci divise les gens, les endurcit, les pousse à se haïr réciproquement, à cultiver la guerre d’une façon détournée.”
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986)

“L’acceptation d’une croyance n’est-elle pas un couvercle mis sur cette peur, sur cette peur de n’être rien du tout, d’être vide ? Et pourtant un récipient n’est utilisable que lorsqu’il est vide et un esprit qui est rempli de croyances, de dogmes, d’affirmations, de citations est en vérité un esprit stérile, une machine à répétition.”
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / La première et la dernière liberté / 1964)

“Si nous voulons changer les conditions existantes, nous devons d’abord nous transformer nous-mêmes, c’est-à-dire devenir conscients de nos actions, de nos pensées, de nos sentiments dans notre vie quotidienne.”

“La vérité naît lorsqu’il y a cessation complète de la pensée; et la pensée ne disparaît que lorsque le moi est absent.”
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / De l’Education / 1967)

“La méditation consiste à être conscient de chaque pensée, de chaque sentiment; à ne jamais les juger en bien ou en mal, mais à les observer et à se mouvoir avec eux. En cet état d’observation, on commence à comprendre tout le mouvement du penser et du sentir. De cette lucidité naît le silence.”
(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / Se libérer du connu / 1977)

“Écartons les croyances, la foi, les dogmes, les rituels, les prières et toutes les activités de ce genre. On doit être totalement libre de ces choses pour avoir une perception claire et objective. Une perception subjective est généralement trompeuse. Toute conception même rationnelle, objective ou basée sur une expérience est verbale et on doit s’en méfier. Toute forme d’expérience est subjectivement conditionnée et par conséquent limitée et personnelle. Un idéal est une projection de la pensée, qui fuit la réalité.

(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986 / Bulletin du Krishnamurti Foundation Trust Ltd / 1981)

“Ne laissez pas les mots penser à votre place. Ayez une parole habitée.”

“Range le livre, la description, la tradition, l’autorité, et prend la route pour découvrir toi-même.”

(Jiddu Krishnamurti / 1895-1986)

Jiddu Krishnamurti (1895 – 1986)

Philosophe indien ayant dépassé toute appartenance religieuse, culturelle et nationale, Krishnamurti est considéré comme l’un des plus grands maîtres contemporains. Son message, aussi limpide que percutant, a fait de lui le pilier intellectuel, spirituel et existentiel de milliers de personnes.

Huitième enfant d’une famille Bramine, fragile et peu enclin aux études, Krishnamurti a très tôt le sens de l’observation et de la charité. A l’âge de 10 ans, alors qu’il vient de perdre sa mère, un éminent représentant de la Société Théosophique reconnaît en lui le Grand Instructeur du Monde attendu par le mouvement. Et, à 16 ans, Krishnamurti est à la tête de l’Ordre international de l’Etoile d’Orient.
Mais quelques années plus tard, une crise spirituelle et physique le conduit à une expérience d’extase bientôt suivie d’une période de désespoir extrême déclenché par la mort de son frère Nitya. Krishnamurti traverse alors cette fameuse “nuit noire” où l’âme se retrouve sans repères : instant béni où, dans un ultime abandon, libérée de l’ego, elle découvre son altérité au sein d’« un grand amour permanent impérissable, invincible ». « Laissez fleurir votre souffrance » dira alors Krishnamurti, conscient que la libération spirituelle ne peut que résulter d’une dynamique intérieure de “non-agir” qui consiste à vivre l’instant présent sans résister, sans fuir, sans “vouloir être”. Réalisant désormais l’inutilité d’une autorité spirituelle ou morale dans la recherche de la vérité, il décrète en 1929 la dissolution de son Ordre qui compte alors plus de 40 000 membres.
De conférences en entretiens, il va parcourir le monde jusqu’à l’âge de 91 ans, désireux de rendre l’Homme libre de cette peur qui le pousse à se cacher derrière des modèles, des systèmes ou des conditionnements, libre de toutes ces “cages” que sont les croyances, les pratiques, les gourous et les mentalisations, libre de la multitude d’emprises qui le limitent et étouffent l’amour qui est en lui. Et de préciser que cette libération s’accomplit d’elle-même dès lors que nous observons quotidiennement nos conditionnements sans la moindre pensée laissant ainsi l’amour nous guérir et nous guider. Car « seul l’amour est une façon juste de penser », dit-il, seul l’amour nous permet de construire un monde plus uni par la reconnaissance de l’action juste et de la relation intelligente.
C’est tout un art de vivre auquel nous convie Krishnamurti : art de voir et d’écouter avec tout son cœur, art d’interagir avec autrui au-delà de toutes ces interférences qui nous empêchent d’être ce que nous sommes et d’agir en conséquence.

Amis, ne soyez pas concernés par qui je suis; vous ne le saurez jamais. Je ne veux pas que vous acceptiez tout ce que je dis. Je ne veux rien d’aucun de vous; je ne désire pas la popularité; je ne veux pas votre flatterie, votre suivi. Parce que je suis en amour avec la vie, je ne veux rien. Ces questions ne sont pas d’une très grande importance; ce qui est d’importance est le fait que vous obéissez et permettez à votre jugement d’être perverti par l’autorité. Votre jugement, votre esprit, votre affection, votre vie sont pervertis par des choses qui n’ont aucune valeur, et dedans se trouve la peine.

J. Krishnamurti
Early Talks, 1930

« Si vous voulez aider quelqu’un à changer, disait-il, soyez comme le soleil. Donnez-lui la compassion, l’amour, l’intelligence et rien d’autre»

Krishnamurti était un soleil. Par sa présence rayonnante, sa sérénité, son regard, sa parole, ses silences, il offrait son énergie. Sans jamais préparer ses conférences, il se donnait sans filet, dans l’instant présent, exhortant chacun à créer à partir du vide, ce vide rempli d’amour…

Laisser l’amour nous envahir à chaque instant est le plus bel hommage que nous puissions rendre à Jiddhu Krishnamurti.

Pascale

Extrait de fraternet.com

Un O.V.N.I au fond de la mer Baltique?

L’objet découvert au fond de la Mer Baltique affecte les appareils électroniques.

En juin 2011, Ocean X Team, une équipe suédoise de chercheurs de trésors, a détecté par sonar un objet étrange reposant par 300 mètres de fond dans la mer Baltique, entre la Suède et la Finlande.

Les premières images sonar ont révélé une forme curieuse, évoquant vaguement celle du Millenium Falcon de Star Wars.

En juin 2012, la X-Team est revenue sur les lieux de sa découverte pour tenter de percer ce mystère. Mais la première plongée sur les cinq prévues n’a fait que renforcer la perplexité des explorateurs.

Les nouvelles images ont toutefois permis d’écarter une hypothèse : il ne s’agit pas, comme l’avait avancé Discovery News, d’une « tourelle rotative d’un vaisseau de la seconde Guerre Mondiale ».

Voici la description qu’en fait la X-Team sur son site :

« D’abord nous avons cru qu’il s’agissait simplement d’un grosse pierre. Mais, après l’avoir observé de plus près, l’objet apparaît semblable à énorme champignon de près de quatre mètres de diamètre avec des bords arrondis et des arêtes irrégulières. A son sommet, on distingue une ouverture ovale ainsi que des pierres disposées en cercles comme les foyers d’un feu de camp. Ces roches sont couvertes d’une substance semblable à de la suie ».

« En 6000 plongées, je n’ai jamais vu une chose pareille » assure Stefan Hogeborn, l’un des chercheurs de trésor les plus expérimentés de l’équipe.

Car il y a plus bizarre encore : ce « champignon » semble affecter les équipements électroniques. La caméra cesse de fonctionner lorsque elle s’en rapproche, une sonde a mesuré la température de l’eau à proximité de l’objet à -1°C -un chiffre très inférieur à la température réelle- et un téléphone satellitaire à bord du navire s’arrête lorsqu’il se trouve à la verticale de l’objet.

Les images et des prélèvements sont en cours d’analyse. Dans l’attente des résultats, le membre de la X-Team Dennis Asberg ne cache pas son impatience : « Que ce soit une météorite, un sous-marin allemand ou un OVNI ça doit bien être quelque chose, quand même ! »

 

area51blog.wordpress.com