Archives mensuelles : mars 2013

HOROSCOPIE

VERSEAU

4 Janvier

« Nouvelles activités et changements vous apportent des compliments. Une de vos idées pourrait vous mener loin.  Sur le plan mondain vous être très sollicité. »

Elle a raison : ce matin ma femme m’a félicité pour  mon nouveau sous-vêtement. Mais ce qui est des nouvelles activités… Comment a-t-elle su que je pratiquais mon braille sur les photos de Playboy ? Une idée qui m’a mené loin… Dehors.

Mondain, moi ? Il y a belle heurette que je n’ai pas participé à une quelconque mondanité… Mais c’était hier…

Fait suer !

5 janvier

« Un changement d’allure ou de décor vous tente ?  Le résultat sera spectaculaire.  Échanges très enrichissants».

Oui, j’ai envie d’aller aux petit coin. Le résultat a été spectaculaire, en effet…

Pour ce qui est des échanges, j’ai hérité d’une gastro après les vacances de Noël.

6 janvier

« Il y a du changement dans l’air. Les copains voudront fêter avec vous. Le conjoint semble bien froid. Une déception à l’horizon.»

On le saura plus tard…  Fêter quoi ? Ah ! La conjointe est froide… Si elle ne se réveille pas je suis un homme libre.

Elle s’est réveillée…

7 janvier

» Les choses ralentissent au boulot. Profitez-en pour prendre de l’avance. Très belle complicité avec l’être cher. »

Oui, avec une gastro, il n’y a qu’une chose qui va vite…

Prendre del’avance ?  »///////$ ?% … C’est ça le problème.

Elle l’a attrapée elle aussi.

8 janvier

« Vous allez lentement mais sûrement»   Pas sûr… Vous êtes aveugles, je cours…

«Vous pourriez même régler un problème tenace».  J’ai hâte à demain pour trouver la solution…

«Avantages matériels.» ? ? ? ? ? ? Compost ?….

«Vous vous sentez bien dans votre peau».  MOI, OUI….

« Il y a tellement d’amour dans l’air»   Vous m’horoscopez à vue de nez….

9 janvier

«Au travail, vous vous taillez une place de choix»

J’ai pas le choix, personne ne veut de ma place…

« Tout ce que vous touchez se transforme en réussite.»

Hola ! c’est pas l’avis de ceux qui m’entourent…Plus personne ne veut que je les touche…

« À deux, c’est tout simplement merveilleux».

Je n’oserais pas essayer…

10 janvier

« Un collègue joue dans vos plates-bandes»

Je savais que chez les Grecs on fouillait les entrailles des poules pour connaître l’avenir… Mais là…

« Avec l’être cher, prenez les devants. »

Rien à ajouter…

«Votre partenaire et vous, c’est du solide».

Ah ! Enfin une bonne nouvelle…

Publicités
Image

Relations

Photo

Angleterre : un médicament innovant contre le surplus d’intelligence

Vrai ? Faux ? Plausible en tout cas. On file bien du Ritalin (rilatine) a des millions de gamins trop éveillés pour les mettre dans une sorte d’état second dans lequels ils sont trop défoncés pour déranger la classe, et aussi surtout pour développer leur capacité extra-ordinaires. Si on le fait pour les gamins pas de raison de ne pas en faire autant avec les adultes. Avec tous les imbéciles présomptueux qui se prennent pour des lumières, un vaste marché en perspective. Jusqu’ici j’ai une assez bonne vision de tous les processus mis en œuvre pour détruire la mémoire de l’humanité, y compris sa mémoire vivante, Création. Quid del’intelligence ?Des médicaments qui la bousille, il y en a déjà pas mal en circulation,et je peux en observer les effets délétères sur une partie de mon entourage, qui vont jusqu’à la transformation des personnalités… et pas pour un mieux, loin de là.

L’enseignement est de plus en plus réduit à néant, seul le multiculturalisme et ses syncrétismes créateurs nous sauve un petit peu des dégâts occasionnés par la destruction de la culture européenne par l’acculturation d’origine étasunienne. Les universités forment des chiens de garde, étiquetés « conforme » ou « normal » (comme un certain président), dans tous les domaines, en prenant bien soin de séparer les diverses matières que nul ne puisse acquérir une vision globale. C’est lamentable. Destruction de la mémoire, et de l’intelligence et de la vie et du paysage…et pour mettre quoi à la place ?

¿Quiere una vida más fácil? Tome innovadora píldora contra el exceso de intelecto

 

 

Angleterre : un médicament innovant contre le surplus d’intelligence !

RT

Une entreprise anglaise a lancé sur le marché un médicament innovant qui enlève jusqu’à 50 points de QI à celui qui le prend. Les inventeurs assurent que ce médicament sera utile pour ceux qui sont fatigués de l’inertie de leur entourage.

La vidéo diffusée au nom d’un neurologue identifié comme le ‘Cornelius Grouppe’ soutient que la majeure partie de la population de la planète ne pourra jamais arriver à être mieux prête. « Vous avez à vous changer vous-mêmes, car vous êtes minoritaires », suggère-t-elle.

L’évaluation qualitative du médicament appelé MinusQI est basée sur l’échelle deHans J. Eysenck, l’une des plus répandues pour mesurer l’intelligence. Les gens dont le QI est supérieur à 130 * sont très malheureux de se rendre compte qu’ils sont entourés de gens en majorité bêtes et ignorants.

Il est nécessaire dès lors de diminuer volontairement son intelligence, assure le Dr. Cornelius. Le niveau optimum équivaut à un QI de 70 points. De cette façon le niveau intellectuel sera suffisant pour nouer les lacets de ses chaussures ou pour écrire une chanson dans le style rap. Deux pilules par jour peuvent abêtir un patient moyen précisément jusqu’au niveau souhaité.

Mais tous les effets de l’utilisation du MinusQI ne sont pas positifs, prévient le supposé neurologue. Il y a aussi des effets secondaires qui pourront faire devenir quelqu’un raciste, sexiste, ou extrêmement intolérant. Mais cela n’empêcherait pas, dit-il, que la vie en général s’en trouverait facilitée.

Russia Today

* Au test de la WAIS (Wechsler Adult Intelligence Scale) , l’un des plus pratiqués en France, il est nécessaire d’avoir un QI de 130 points terminer des études universitaires.

On va s’aimer la boulette de viande

boulette

« Je n’ai qu’une seule consolation: les idiots vont mourir un jour. Je n’ai qu’une seule crainte: il en viendra d’autres. 

Jocelyn Beauregard

***

Je n’ai jamais autant appris en ne faisant rien. C e « je » est un nous caché… En fait, depuis que je travaille trop à ne rien faire, juste à retrouver un peu d’enfance, en ces jours où le regard de l’enfant a les yeux ronds comme à tenter de saisir tout l’univers qui l’entoure : les sons, les mots, les odeurs, la nourriture, les ciels qui se déchirent de nuages, ou encore les bleus de l’été.

Un enfant éponge… C’est une éponge et quand il continue d’être une éponge, il gobe tout. Toute l’eau des têtes d’eau qui nous environnent. Parce qu’après l’enfance il faut être sérieux. Papa-Maman-État vous sèment des pubs pour vous protéger : mangez pas ci, mangez pas ça, fumez pas, bougez, mais, surtout, travailler. Parce que la vie, c’est sérieux.

La vie est un sport dangereux où à chaque quart de siècle poussent des lions affamés.

La planète est une grosse boulette de viande et nous, pauvres rameurs, d’autres boulettes de viande à faire trimer dur pour faire avancer à reculons les sociétés.

Le pays B…

En attendant, les enfants sexagénaires, assis dans leurs bureaux, dirigeants de pays, dirigeants de compagnies, avalent les richesses du monde. En fait, ils nous avalent tous en pissant leurs  industries sur le plancher rond qu’est la planète.

Ils sont légion, Cadillac, champagne, bourse, tricherie, menterie, lutte de religions, luttes fratricides, lutte dite des classes, etc. Systèmes douteux…

C’est la chasse ouverte pire que celle de la moyenâgeuse : ils ont des chevaux de fer, et leurs chiens sont de la CIA ou de toute autre « organisation » soldées. Soldées à l’orgueil et aux grandes causes.

Avec les printemps qui se succèdent, il y a certainement quelqu’un-plusieurs qui s’amusent, avec des dents fournies par les petits travailleurs à ronger tout ce qui peut exister. Et si ça ne va pas assez vite, on inventera des machines qui grugeront la forêt équatoriale plus vite que 100,000 besogneux.

Mais, pendant ce temps…

Il y a les arts divers : musique, littérature, théâtre, cinéma, et…sports. Ceux-là, ils ne s’ennuient pas… Ils regardent, analysent, scrutent, sautent, s’excitent. Ah! J’aurais aimé être un fan d’un club de pirouetteurs trijambistes pour m’émoustiller.

Je n’ai jamais autant appris en ne faisant rien.

Pourtant je n’ai jamais autant travaillé sans avoir d’emploi. ( Merci Pierre).

C’est vrai, le monde travaille, les gens se tuent au travail, les gens burnoutent à tous azimuts. Ouah! Prestation! Mais esclavagisme… Un rameur à titre ou à médaille ne vaut pas plus qu’un rameur.

Le simiesque rongeur 

George-W-Bush-9232768-1-402

Le cumulatus Stradivarius maltraitus. Version blanche de l’Obamus. Cravatus en sus.  And précédus… Sous souche du Moinduplus agitarius. Fils de Kileuscrus.

Parole célèbre: « Un drone fait le printemps ».

Le mot « singe » est employé comme un titre honorifique signifiant « l’homme avisé » ou « l’homme industrieux ». Le même singe a également un caractère sexuel : symbole de tempérament ardent et même incontinent. Cependant, parfois le singe est également représenté comme un jumeau du dieu de la mort et de minuit ; le fond de la nuit a pour glyphe une tête de singe, accompagnée des images de Vénus et de la Lune. Il représente le ciel nocturne et symbolise tout ce qui est sacrifié, à l’aube, pour le retour du soleil.  source 

Supposons que, vraiment, nous venons du singe. Alors, le singe, inventif, se met à acheter tous les bananiers par le moyen simple de déclarer – en découpant ses territoires- que les chefs sont plus importants que les ramasseurs de bananes.

Bref, ce salaud simiesque à tout d’un coup devenu Archimède dans son bain de sueurs des tropiques.

Euréka!  ( C’est de la petite culture. Archimède…! Aujourd’hui, on a concocté un système d’éducation ou l’oubli a plus d’importance que la recherche des souvenirs des autres qui nous ont précédé )

Euréka!

Le singe décide de transformer en or tout ce que lui rapportent les bananes. Il pense alors avoir trouvé les moyens de payer les PDG des bananiers.  Bref, il les paye par l’orgueil, il les flatte, les couvre de médailles, et organise des cérémonies.

OUAH!

Mais encore…

Ils payent plus cher les DG pour que les ramasseurs de bananes aillent plus vite. Alors les DG pensent qu’ils pourront devenir TOUS des PDG et les ramasseurs des DG.

C’est devenu si important qu’on finit par oublier les bananes.

Ça alors!

C’est pas grave, on a de l’or.

Puis le PDG des bananes découvre un singe plus intelligent que lui. Le singe est convoqué, présente son idée :

Une machine qui remplacera les ramasseurs de bananes.

Le singe PDG, tout émoustillé, lui donne un titre : la… la..  La Légion Donneur.

Pour monter les machines, les singe dit alors au PDG : il faut inventer l’école pour leur montrer comment bâtir la machine et la faire fonctionner.

« Pas bête! »

Le PDG souri.

Un autre Euréka.

« Si nous voulons plus de bananes, dit-il aux affamés, il faudra des gens pour aller sous terre chercher des métaux pour bâtir les machines.

«  À quoi elles rouleront ces machines? Lui demanda un citoyen.

Essence.

Il faut de l’essence.

Et comme nous avons besoin de plus de bananes, il faut plus d’essence.

« As-tu une idée? Chef d’entreprise.

Oui, Seigneur PDG : une machine qui creusera, fragmentera la terre et on aura le produit avec chose aussi simple que l’eau…

Le PDG sourit.

***

Ce soir-là, le PDG, soucieux, avait toutefois un problème. Alors il alla consulter le prêtre des singes.

« Prêtre, dieu désire-t-il que nous soyons riches? »

«  Oui, mon fils, car toutes les bananes sont l’offre généreuse du Très-Haut » Il a semé, il ne reste qu’à cueillir ».

« Nous allons les cueillir le plus vite possible ! »

***

Au bout d’une décennie, les travailleurs virent alors qu’ils n’avaient plus les moyens de s’acheter des bananes.

« C’est la machine! Cria l’un d’entre eux ».

« C’’est le PDG hurla un autre ».

« Pourquoi faut-il de l’or pour s’acheter des bananes? » Demanda un autre.

Tous les yeux se tournèrent vers lui.

« Comment veux-tu qu’on achète des bananes si on n’a pas d’or? »

Le singe de Monkey-Street leur montra alors la manière de fonctionner pour être plus riche et vivre plus longtemps en plaçant leur or dans des compagnies qui offraient de plus en plus de rendement.

Il faut aimer votre pays, la jungle.

Ne vous demandez pas ce que la jungle peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour la jungle.

Un grand cri de ralliement s’élevant, faisant tressaillir les feuilles, les arbres, au point où tombèrent quelques régimes de bananes vertes.

Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!

Clameurs!

Applaudissements!

***

C’est ici que se termine l’histoire de l’humanité.

À force de transformer en or ce qui existait, le singe fit de son frère une pièce à dévorer. Il inventa alors des ennemis et se fit un complice : le prêtre.

Le singe vécut longtemps, grâce à Big Pharma, et mourut convaincu d’avoir trouvé la recette de la vie.

Il avait tout transformé en or.

Les bananes étant maintenant sous terre, pas un singe ne put les manger. Et même si on transforma tous les métaux en machines, les machines demeurèrent seules, rouillèrent, pendant que les singes comprirent qu’ils n’étaient qu’une boulette de viande, et que la Terre n’était qu’une bouchée de viande à long terme.

Plus tard, quand disparurent les bananes, des compagnies vinrent raser les forêts pour les transformer en or.

De sorte qu’il finit par n’avoir plus rien sur Terre, mais une richesse inouïe sous leurs pieds.

La Terre chargée de petites boulettes de viande fut avalé par un système que personne ne comprit vraiment.

Mais, chacun y avait cru.

Alors, arriva un singe encore plus savant qui avait la solution au problème de la jungle : produire plus d’or pour avoir plus de bananes.

Gaëtan Pelletier

29 mars 2013

Né le 28 décembre 1951 dans le 20e arrondissement de Paris prématurément, après 6 mois de grossesse (il pesait 950 grammes), il est mis en couveuse. Un air trop riche en oxygène lui cause alors une rétinopathie. Il est considéré aveugle de naissance, Gilbert Montagné est le quatrième enfant d’une famille modeste. Très tôt, il découvre la musique dans un établissement spécialisé de Saint-Mandé où de cinq à dix ans, il reçoit un enseignement classique et rigoureux. Cependant, c’est en autodidacte et sur son piano qu’il développe un goût véritable pour les variétés, le jazz et le rock. Il séjourne les six années suivantes à l’Institut national des jeunes aveugles (boulevard des Invalides), période au cours de laquelle il acquiert un orgue.

Partager :

Je viens de loin , Shake

Petite nostalgie. Je n’avais pas remarqué son accent, à l’époque.

Gaz de schiste : « Cinq emplois pour 1.000 cancers »

Tunisie

Sophie Chapelle

« On a été informés par la presse en novembre 2012 que le ministère de l’Énergie allait signer un contrat de prospection de gaz de schiste avec la multinationale Shell. Ils nous ont menti. En réalité, le contrat était déjà conclu », constate avec colère Mansour Cherni, coordinateur de la Fédération nationale de l’électricité et du gaz de l’UGTT, le principal syndicat tunisien. Le projet se traduirait par des centaines de forages gaziers, de Kairouan, au centre de la Tunisie, jusqu’à Sfax, au nord-est du pays. « La question est de savoir maintenant quand le gouvernement va passer à l’exploitation », ajoute le syndicaliste.

Selon Mohamed Balghouthi, consultant en stratégie et intelligence économique, cette exploitation aurait commencé dès mars 2010, au sud de la Tunisie, et aurait été diligentée par la compagnie franco-britannique Perenco. « Les compagnies profitent du vide juridique actuel (la Constitution étant en cours de rédaction, ndlr) et de l’absence de principe de précaution pour forer », dénonce t-il.

Eau radioactive

Dans un pays où le taux de chômage approche les 17 %, le gouvernement met en avant la manne d’emplois générée par cette activité. « C’est un leurre, rétorque le syndicaliste Mansour Cherni. 5 à 10 emplois seront créés pour un puits foré mais en contrepartie, 1 000 à 1 500 citoyens auront le cancer », estime-t-il. Car aucune règle ne protègera les habitants des pollutions engendrées par l’extraction. « Cela ne créera pas d’emplois locaux, ajoute Sabria Barka, présidente de l’Association environnementale Eco-conscience. Les compagnies étrangères viennent avec leurs propres techniciens et infrastructures, et les ramèneront avec eux. »

« Notre pays est déjà en situation de stress hydrique », poursuit Mansour. Or, il faut 19 millions de litres d’eau pour une seule injection dans un puits ». Un fonctionnement en continu impliquerait 10 injections par jour, soit 190 millions de litre d’eau quotidiens. Autrement dit, la consommation de 2 000 citoyens pendant un an… « Nous ne disposons pas de l’infrastructure pour traiter les eaux issues de l’extraction, ajoute Sabria Barka. L’eau de fracturation pénètre dans les couches profondes qui peuvent être chargées en éléments radioactifs. Or, les normes actuelles ne cherchent même pas à les doser. Le citoyen peut donc se retrouver avec de l’eau radioactive ».

Un groupe de députés a récemment soulevé devant l’Assemblée nationale constituante la question de la dangerosité de la fracturation hydraulique, seule technique d’extraction utilisée pour les gaz de schiste. « Ces élus ont demandé à ce que le principe de précaution soit appliqué et qu’une étude d’impact soit menée mais ils sont minoritaires », pointe Sabria Barka. « Nous sommes encore dispersés en Tunisie, mais nous travaillons à la création d’un collectif anti-gaz de schiste afin de faire pression ensemble », se réjouit Mansour. Des alliances favorisées par la tenue du Forum social mondial à Tunis où associations environnementales et syndicats multiplient les rencontres.

A l’occasion du Forum social mondial, la rédaction de Basta ! est à Tunis cette semaine. Voir notre dossier spécial.

bastamag.net

LOUÉS SOIENT LES CHATS!

Source: Cyberpresse

Source: Cyberpresse

Gaëtan Pelletier

Tu éternueras dimanche.

[Bartholo parlant à un domestique qui éternuait sans cesse]

Beaumarchais Reverso, dictionnaire

Les Français prennent de l’avance sur leur retard

Il y a une chose intéressante dans la vie : c’est de voir jusqu’à quel point peut aller ce  néanderthalien à cravate qui s’odorise à l’eau de Cologne et qui fait sont frais chié en essayant de ramasser tout ce qu’il y a de richesse sur Terre.

La France vient de perdre son dimanche :

Jeudi dernier, le Sénat français a adopté de justesse un projet de loi qui permettra à un plus grand nombre d’établissements d’ouvrir leurs portes le dimanche. Mais les jeux ne sont pas faits; l’opposition socialiste a annoncé qu’elle contesterait le nouveau texte devant le Conseil constitutionnel, l’équivalent de notre Cour suprême. Pratte, La Presse

«Pourquoi continuer d’empêcher celui qui le veut de travailler le dimanche? a lancé le président l’an dernier. C’est un jour de croissance en plus, c’est du pouvoir d’achat en plus.» Et d’ajouter: «Est-il normal que le dimanche, quand Mme Obama veut avec ses filles visiter les magasins parisiens, je dois passer un coup de téléphone pour les faire ouvrir?»

Sieur de Sarko est en train de se faire massacrer par dans la presse française : on joue au pendu avec ce dernier,  mais à l’envers. On est dans la «détestation» de son président à lui arracher les membres un à un.

J’espère que quelqu’un en France fait la cueillette de ses propos. Il aura au moins contribué à l’épaisseur du sottisier mondial…

Si tu aimes le soleil, tape des mains ( air connu)

En effet, dans l’astrologie populaire romaine, chaque jour portait le nom d’une planète et comme il n’y en avait que sept (y compris le soleil, car on pensait à l’époque qu’il tournait autour de la terre), ce cycle coïncidait par un heureux hasard avec le rythme de la semaine juive de sept jours.

La querelle du dimanche est loin d’être nouvelle. On le sait, elle s’est faite au Québec dans les années 80 et 90. Ici, on a perçu la chose comme un combat entre la laïcité et la religion.

Le dimanche comme jour de repos dans la culture gréco-latine remonte à un décret de l’empereur Constantin Ier, le 7 mars 321: « Au jour vénérable du soleil, que les magistrats et les habitants se reposent et que tous les ateliers soient fermés ».

Il n’y avait pas en ce temps-là de chaînes de supermarchés qui voulaient «ouvrir la grille horaire» pour concurrencer. On peut maintenant aller se chercher un litre de lait à 4 heures du matin, mais pas de bière. La bière, c’est sacré au Québec…

Ce qui fit que certains dépanneurs durent fermer et d’autres se tourner vers des produits différents : les pétards à mèche, les films 3 X, et le pain blanc-long.

Les propos de Sarkozi et les avantages du PIB sont-ils si sensés ? … Si on étend un carré de beurre sur trois tranches de pain, ça ne fait pas plus de beurre. À moins qu’on veuille l’argent du pain et du beurre…

Bouffer du dimanche

Il est un phénomène étrange qui se produit le jour où l’on commence à penser que l’on se croit vieux : on visite les rubriques nécrologiques… Un peu comme pour se trouver une moyenne de longueur de vie après la visite…

C’est ce qui m’arriva un jour. Je  notai, éberlué, que les religieuses avaient une espérance de vie hors de l’ordinaire. Raison ? Je pense qu’elles bouffent du dimanche plus que tous les autres jours de la semaine. Et ce n’est pas niais. Elles passent leur temps à égrener des chapelets. Des études ont démontré que la prière a les mêmes effets sur le cerveau que la méditation transcendantale : elle abaisse les ondes alpha, ralentit le rythme cardiaque et stabilise la pression artérielle.

Je sais bien que personne ici n’ira se cloîtrer pour vivre plus longtemps… Dans nos vies affolées – dérobés des dimanches – on essaie de trouver une solution rapide à nos maux : pas de temps à perdre.

On peut se précipiter chez son médecin qui a une panoplie de couleur de ces rafistoleurs (sic) d’âmes en peine, épuisées, la langue pendue sur celles de leurs espadrilles…

Le bon Dieu est dans le détail. ( Gustave Flaubert)..

Le commerce de détail, on dirait… D’après une étude, 50% des gens veulent que les commerces ouvrent le dimanche, et 50% non. Ça varie de quelques points…

Maintenant qu’on s’est converti au thé vert pour sauver son corps, il reste au moins d’autres solutions vertes pour ravoir nos dimanches : louer des chats.

De plus en plus de Japonais stressés par la crise ont trouvé un remède pour se détendre. Ils vont passer une heure ou deux dans des «cafés à chats»! Les félins sont disponibles pour se faire caresser ou même pour jouer avec les clients.

7 euros, consommation non comprise… ( La Presse)

La folie des animaux de compagnie bat toujours son plein au Japon. Il y aurait plus de 20 millions d’animaux domestiques dans l’archipel nippon. Mais, les conditions de vie des Japonais ne leur permettent pas toujours d’avoir un animal chez eux. Qu’importe, ils peuvent désormais prendre un verre avec des chats où louer un chien. Aujourd’hui le japon

Ça ne nous ramène pas nos dimanches d’antan, sauf que c’est devenu un investissement : pas besoin de prendre le chapelet, suffit d’éviter  Lacroix .

Tant qu’à y être…  Aussi bien essayer de grossir ses revenus par une autre avenue…On peut toujours chercher à gagner sa vie avec tous les éclopés de la société de consommation en inventant des jeux qui rapportent de l’argent, mais qui dénaturent l’homo érectus ( homme dressé droit), devenu d’un aplatventrisme qui le ramène sur ses quatre pattes.

C’est en passant devant la photo de nos enfants, un peu vieux déjà, que j’y ai pensé…

On dit qu’il en coûte pas loin de $200,000 pour mener un enfant à «terme»….

Gageons que dans peu de temps, il y aura un de ces crétins qui trouvera le moyen de louer des enfants à des «endommagés affectifs» , ou parents qui veulent se pratiquer avant d’en avoir :

–          Bon ! On vous les loue pour Noël, ramenez-les-nous au jour de l’an.

C’est peut-être un peu fort… Revenons à nos chats.

Quand ma femme est revenue à la maison – j’avais regardé nos deux chats pendant des heures, en me disant que  – peut-être que… J’ai tout simplement imaginé le scénario :

–          Et si on louait les chats ?

Je ne la vois pas tout de suite  emballée, sauf que au prix qu’ils nous coûtent et au prix qu’ils pourraient nous  rapporter…

–          Tu… Tu pourrais aller magasiner…

–          LOUÉS SOIENT LES CHATS !

Sapré Sarko ! Moche en politique , mais pour les femmes, il est doué.