Soupir

T’es belle comme un silence quand j’éteins mes yeux 
Un vieux silences d’amoureux, un oiseau trop loin pour mes lunettes 
J’ai dormi avec toi si longtemps que je coure  pour éteindre tes cauchemars
 
 
T’as les yeux que jalousent les ciels 
Avec ton fond de petit bleu blues et tes blouses… 
On voyage à deux et à doux, jusqu’au bout 
À mourir dans la même tombe, deux pour un… 
Spécial du moi et de toi, annoncé au Canada  
 
On s’est regardés et on s’est dit, un soir en dînant 
Qu’un jour on ferait un voyage de noces sans corps et sans dents  
Comme un bout d’un voyage du ticket que j’ai acheté 
Je savais qu’il était marqué « éternité » 
 
On voyage de noces de temps en temps 
De la cuisine au salon, comme deux pays  
On se découvre à la douane des deux  
Sans papiers, on se déshabille au porche 
C’est la mode de se faire fouiller…
 
 
J’ai acheté toutes tes vagues, pour nos corps radeaux 
Il doit y avoir un bout du monde rempli de  lits d’eau 
On s’étendra sur une île étoile 
Il y a partout de la lumière qui miaule
Comme des chats 
Comme des chats 
Je te l’ai déjà dit: le monde est si grand qu’on a tous une maison
Une maisons sans façade et toutes les portes des portes 
C’est fait d’amour et la haine n’en n’a pas la clef… 
 

Gaëtan Pelletier

Juin 2015

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Publicités

5 réponses à “Soupir

  1. Trés beau poème émouvant Gaëtan. Bonne journée. Hervé

  2. Michèle PETITJEAN

    Coup au coeur et larmes aux yeux… merci pour ce beau poème…

  3. Ton poème m’appelle et je m’y vautre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s