Archives de Tag: ONU

L’ONUlissade

Il passa près de huit ans,
Avec elle, fort à l’aise ;
Il eut jusqu’à huit enfants :
C’était la moitié de seize.

Lapalissade

Après plus de 15 ans de débats, l’Assemblée générale de l’ONU a reconnu mercredi l’accès à une eau de qualité et à des installations sanitaires comme un droit humain.

Radio-Canada

Le corps humain serait constitué d’environ 70% d’eau. Les dirigeants de l’ONU doivent avoir de l’antigel dans les veines.

15 ans.

La réunionite est la maladie du siècle. Les attablés se gavent de Naya, de paperasses, et griffonnent des zidées. Et tous les petits fonctionnaires adorent les réunions. Ça fait grand… Important.

C’est un jour historique pour le monde, un grand pas dans la bonne direction.

— Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens et militante pour les droits liés à l’eau

S’il y avait des GPS pour le cerveau, ça dépannerait ces oiseaux qui ont perdu le Nord. « Un pas dans la bonne direction… »

J’espère qu’ils n’ont pas manqué de Naya pour faire ce pas…

À cette vitesse, en 2045, on proclamera que manger est un droit humain.

Canada et États-Unis

Ils se sont abstenus…

En votant ainsi, on se garde le droit de commercialiser l’eau, dont le Canada posséderait le quart des réserves… De l’or translucide pour le futur.

Dune, de Frank Herbert

Voilà qui me rame à un roman de Science-fiction : Dune.

Dans un monde raréfié d’au on utilise des Distilles pour survivre.

Le distille recouvre la totalité du corps, mis à part une partie du visage. Des systèmes dans les talons permettent d’activer des pompes lors de la marche. Ainsi, l’haleine, la transpiration et les excréments humains sont récupérés, traités et recyclés et l’eau est acheminée vers des poches où des tubes permettent de s’abreuver. En portant un distille bien ajusté, un être humain est censé pouvoir survivre en ne perdant qu’un dé à coudre d’eau par jour dans le désert profond.(…)

Néanmoins, un bon distille est relativement couteux et rare, puisque seuls les Fremen fabriquent des distilles de qualité. Celles disponibles sur les marchés urbains ne sont que de pâles copies, bien moins efficaces. Distilles

Tant qu’à se livrer à la SF, aussi bien continuer. Qui sait si dans 10 ans si l’eau ne sera pas géré (sic) par une société d’État et livrée par des stations d’eau similaires à celles du Pétrole?

British Pétreaulethomme!

Belle compagnie!

On va se faire forer pas à peu près!

Déjà qu’on l’est…

Tony Spaghetti

Le grand avantage du crime organisé c’est celui des réunions qui ne se font pas à l’eau embouteillée Naya, mais au cognac, au champagne, et aux restes de marchandises non vendues.  Ça vous brasse un cerveau. En plus, ils ne sont pas payés pour travailler à niaiser, ils travaillent pour être payés.

Nous voilà dans un scénario dantesque… Après s’être livré à du trafic de marchandises illicites, – des besoins très secondaires – il se pourrait alors que l’on assiste à un marché souterrain de besoins primaires.

L’eau.

Les réussites de l’ONU

Pétrole contre nourriture est le nom d’un programme visant à satisfaire les besoins humanitaires du peuple irakien après la guerre du Koweït (aussi appelée deuxième guerre du Golfe, la première étant la guerre Iran-Irak). Il est mis en place pour réduire les souffrances prolongées du peuple irakien dues aux sanctions économiques mises en place par l’ONU suite à l’invasion du Koweït par l’Irak en août 1990. Selon certaines estimations, 1,5 millions d’Irakiens auraient péri par manque de nourriture ou de médicaments durant l’embargo international . Hans van Sponeck affirmait alors que les sanctions internationales causaient la mort de 150 enfants par jour.

Temporaire à l’origine, il permet à l’Irak de vendre son pétrole et d’acheter en échange de la nourriture, des médicaments et de nombreux services, cela sous la supervision de l’ONU. Il est interrompu suite à l’intervention militaire des États-Unis et de leurs alliés en 2003.

Conçu comme une « mesure temporaire destinée à couvrir les besoins humanitaires du peuple irakien », le programme « Pétrole contre nourriture » fonctionne de 1996 à 2003, brassant en tout 64 milliards de dollars.

Ce système s’accompagne d’un important réseau de corruption, conçu par le régime irakien comme un réseau d’influence international. Il s’étend en France, en Russie, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Italie, en Australie, en Inde, et au sein même des rouages de l’ONU, la femme de Boutrous Ghali, le fils de Kofi Annan. Pétrole contre nourriture

L’amputation du bouton à quatre trous

Si le « progrès » continue de nous effilocher, de nous dépiécer, nous allons finir en un « déprogrès » avec un bouton à un trou…

Quelqu’un de sensé peut-il nous expliquer comment on peut en arriver après 15 ans à un délire pareil et  à des coûts astronomiques?

Toute cette machinerie lourde pour aboutir  à une telle « conclusion »…

J’espère qu’un génie du M.I.T se penchera un jour sur la question et nous fera une équation démontrant que plus nous évoluons dans les domaines techniques – en même temps que noyés dans les hyper-organisations finalement stériles- plus nous croulons.

En littérature, on  le théâtre de l’absurde :

La particularité de Eugène Ionesco et Samuel Beckett est qu’ils ont exposé une philosophie dans un langage lui-même absurde qui réduit les personnages au rang de pantins, détruit entre eux toutes possibilités de communication, ôte toute cohérence à l’intrigue et toute logique aux propos tenus sur scène.

L’absurdité des situations, mais également la destructuration du langage lui-même ont fait de ce style théâtral un mouvement dramatique à part entière. Ce type de théâtre montre une existence dénuée de signification et met en scène la déraison du monde dans laquelle l’humanité se perd. Wiki

La Shoa de la paperasse

L’humanité se perd…

  • 884 millions de personnes dans le monde n’ont pas accès à une eau potable de qualité
  • plus de 2,6 milliards ne disposent pas d’installations sanitaires de base
  • environ 2 millions de personnes, pour la plupart des jeunes enfants, meurent chaque année des suites de maladies causées par une eau impropre à la consommation et l’absence de sanitaires. Radio-Canada

1

Gaëtan Pelletier

2010, 2014

Nations Unies : discours du président Mahmoud Ahmadinejad

République Islamique d’Iran

M. le Président,
Excellences,
Mesdames et Messieurs,

Je remercie Dieu Tout Puissant d’avoir une fois encore la chance de participer à cette réunion.

Le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad

 

Nous sommes rassemblés pour réfléchir et travailler ensemble à la construction d’une vie meilleure pour la communauté humaine dans son entier et pour nos nations.

Venant d’Iran, la terre de la splendeur et de la beauté, la terre de la connaissance, de la culture, de la sagesse et de la moralité, le berceau de la philosophie et du mysticisme, la terre de la compassion et de la lumière, la terre des scientifiques, des universitaires, des philosophes, des maîtres de la littérature et des écrivains, la terre d’Avicenne, de Ferdowsi, de Hafiz, de Maulana, d’Attar, de Khayyâm et de Shahriar, je représente une grande et fière nation qui fait partie des fondatrices de la civilisation humaine et qui est l’héritière de valeurs universelles respectées. Je représente une nation consciente qui est dédiée à la cause de la liberté, de la paix et de la compassion, une nation qui a connu l’horreur et l’une des époques cruelles d’agressions et de guerres imposées, et qui apprécie profondément les bienfaits de la paix et de la stabilité.

Je me trouve ici pour la huitième fois, dans la huitième année de mon service auprès de mon noble peuple, dans cette auguste assemblée de sœurs et de frères du monde entier, pour montrer au monde que ma noble nation, à l’instar de son brillant passé, a une vision globale et accueille favorablement tout effort destiné à apporter et à promouvoir la paix, la stabilité et la tranquillité, qui ne peuvent être obtenues que grâce à l’harmonie, la coopération et la gestion collective du monde.

Je suis ici pour exprimer le message divin et humanitaire que vous adressent, à vous et au monde entier, les femmes et les hommes érudits de mon pays, un message que le grand orateur et poète iranien a présenté à l’humanité dans sa poésie éternelle en deux vers :

Human beings are members of a whole,
In creation of one essence and soul,
If one member is afflicted with pain
Other members uneasy will remain.

(Les êtres humains sont membres d’un tout,
Dans la création d’une seule essence et d’un seul esprit,
Si un membre est accablé de douleur
Les autres membres ne resteront pas tranquilles)

Au cours des sept dernières années j’ai parlé des défis actuels, des solutions et des perspectives pour un monde futur. Aujourd’hui, je veux soulever ces questions et en discuter sous un angle différent.

Des milliers d’années se sont écoulées depuis que les enfants d’Adam (que la paix soit avec Lui) ont commencé à s’implanter dans diverses parties de la Terre.

Des peuples différents dans leurs couleurs, leurs goûts, leurs langues, leurs coutumes et leurs traditions, ont recherché continuellement à réaliser leur aspiration à construire une société noble pour une vie plus belle jouissant d’une paix durable, de la sécurité et du bonheur.

Malgré tous les efforts accomplis par les gens vertueux et ceux qui recherchent la justice, et les souffrances et les malheurs endurés par un grand nombre de peuples dans cette quête pour parvenir au bonheur et à la victoire, l’histoire de l’humanité, à l’exception de rares cas, est marquée par les rêves inassouvis et les échecs.

Imaginez un instant :

S’il n’y avait pas eu d’égoïsme, de méfiance, de comportements malveillants, de dictatures, et que personne ne violait les droits des autres ;

Si les valeurs humanitaires, au lieu de la richesse et du consumérisme, avaient été considérées comme le critère pour la dignité sociale ;

Si l’humanité n’avait pas connu l’obscurantisme des périodes médiévales et que les centres de pouvoir n’avaient pas entravé l’épanouissement de la connaissance et des pensées constructives ;

Si les guerres des Croisades et les périodes d’esclavage et de colonialisme qui ont suivi ne s’étaient pas produites, et si les héritiers de ces périodes sombres avaient suivi un cap sur la base des principes humanitaires ;

Si la Première et la Seconde Guerres mondiales en Europe, les guerres en Corée, au Vietnam, en Afrique, en Amérique Latine, dans les Balkans, ne s’étaient pas produites, et si à la place de l’occupation de la Palestine et de l’imposition d’un gouvernement artificiel, du déplacement et du génocide de millions de personnes à travers le monde, la vérité derrière ces guerres avait été révélée en se fondant sur la justice ;

Si Saddam Hussein n’avait pas envahi l’Iran et que les grandes puissances avaient soutenu les droits du peuple iranien au lieu d’être du côté de Saddam ;

Si l’incident tragique du 11 septembre 2011 et les actions militaires entreprises contre l’Afghanistan et l’Irak qui ont fait des millions de morts et de sans abri n’avaient pas eu lieu, et si, au lieu de tuer et de jeter le coupable dans la mer sans procès et sans informer le monde et le peuple d’Amérique, une équipe d’enquête indépendante avait été formée pour faire connaître au public la vérité qui se cache derrière cet incident, et préparée à traduire en justice ses auteurs ;

Si l’extrémisme et le terrorisme n’avaient pas été utilisés pour atteindre des objectifs politiques ;

Si les armes avaient été transformées en stylos et que les dépenses [à des fins] militaires avaient été utilisées pour promouvoir le bien-être et la concorde entre les nations ;

Si l’on n’avait pas fait de battage pour les conflits ethniques, religieux ou raciaux, et si les différences n’avaient pas été utilisées dans le but de faire avancer des agendas politiques ;

Si le droit de critiquer les politiques et les actions hégémoniques du sionisme mondial avait été reconnu aux médias du monde entier afin qu’ils rendent compte librement et qu’ils fassent la lumière sur les réalités, au lieu d’adopter des postures malhonnêtes consistant à soutenir la liberté en voulant à tout prix insulter les saintetés et les croyances les plus sacrées des êtres humains et des messagers divins, lesquels, comme les être humains les plus purs et les plus compatissants sont le cadeau du Tout Puissant à l’humanité ;

Si le Conseil de Sécurité ne s’était pas trouvé sous la domination d’un nombre limité de gouvernements, empêchant ainsi les Nations Unies de prendre leurs responsabilités sur une base juste et équitable ;

Si les institutions économiques internationales n’avaient pas subi de pressions et qu’on leur ait permis d’accomplir leur devoir et leur fonction en se servant de leur expertise en se fondant sur l’équité et la justice ;

Si les capitalistes mondiaux n’avaient pas affaibli ou persécuté les économies des nations afin de maquiller leurs propres erreurs ;

Si l’intégrité et l’honnêteté avaient prévalu dans les relations internationales, et que toutes les nations et les gouvernements étaient traités de façon égale et juste dans les efforts mondiaux afin de construire et étendre le bonheur pour l’ensemble de l’humanité ;

Et, si des dizaines d’autres situations défavorables ne s’étaient pas produites dans la vie de l’homme ;

Imaginez à quel point notre vie serait belle et plaisante et combien l’histoire de l’humanité aurait été délicieuse !

Jetons un coup d’œil sur la situation du monde aujourd’hui !

a) La situation économique :

La pauvreté augmente et le fossé se creuse entre les riches et les pauvres.

La dette étrangère totale de 18 pays industriels a dépassé les 60 trillions de dollars, tandis que le remboursement de la moitié de ce montant serait suffisant pour éradiquer la pauvreté dans le monde.

Les économies qui dépendent du consumérisme et de l’exploitation des personnes ne servent que les intérêts d’un nombre limité de pays.

La création d’actifs de papier sans valeur en utilisant l’influence et le contrôle des centres économiques du monde constitue le plus grand abus de l’Histoire, et est considérée comme ce qui a le plus contribué à la crise économique globale.

Il a été rapporté que seuls 32 trillions de dollars d’actifs de papier ont été imprimés par un seul gouvernement.

La planification du développement, fondée sur l’économie capitaliste qui entre dans un cercle vicieux, déclenche des compétitions malsaines et dévastatrices et est une pratique défaillante.

b) La situation culturelle :

Du point de vue des politiciens qui contrôlent les centres de pouvoir mondiaux, des concepts tels que les principes moraux, la pureté, l’honnêteté, l’intégrité, la compassion et le sacrifice de soi-même sont rejetés comme étant révolus et dépassés, et sont une entrave à la réalisation de leurs buts. Ils parlent ouvertement de leur incrédulité quant à l’intérêt de l’éthique dans les affaires politiques et sociales.

Les cultures indigènes pures, produites durant des siècles, les vieux efforts des nations, le dénominateur commun reflétant le sentiment profond de l’homme et l’amour de la beauté, ainsi que la force qui engendre la diversité, la richesse culturelle et le dynamisme social, subissent des attaques constantes et sont susceptibles d’extinction.

Un style de vie spécifique dénué d’identité individuelle ou sociale est imposé aux nations par la destruction organisée et systématique et l’humiliation des identités.

La famille, en tant qu’institution la plus noble et centre d’où émane l’amour et l’humanité, a été gravement affaiblie et son rôle constructif est sur le déclin.

Le rôle et la personnalité sublimes de la femme, en tant qu’être divin, manifestation de l’image et de la beauté célestes, et principal pilier de toute société, ont été abîmés et maltraités par les riches et les puissants.

L’âme humaine est réduite à néant et l’essence de l’humanité est humiliée et étouffée.

c) La situation politique et de la sécurité :

L’unilatéralisme, l’application d’un deux poids deux mesures, l’imposition de guerres, l’instabilité et les occupations pour assurer les intérêts économiques et l’extension de la domination sur les centres sensibles du monde, se sont avérés être l’ordre du jour.

La course aux armements et l’intimidation par les armes nucléaires et les armes de destruction massive par les puissances hégémoniques prévalent aujourd’hui : Les essais de nouvelles générations d’armements ultramodernes et la promesse de les utiliser en temps voulu constituent désormais le nouveau langage de menace contre les nations pour les obliger à accepter une nouvelle ère d’hégémonie.

La menace continue par les sionistes non-civilisés de recourir à une action militaire contre notre grande nation est un exemple clair de cette cruelle réalité.

Un état de méfiance a projeté son ombre sur les relations internationales, tandis qu’il n’existe aucune autorité de confiance ou juste pour aider à résoudre les conflits mondiaux.

Personne ne se sent en sécurité, même pas ceux qui ont accumulé des milliers de bombes atomiques et autres armes dans leurs arsenaux.

d) La situation de l’environnement :

L’environnement, en tant que bien et héritage commun à toute l’humanité et garant constant de la survie de l’homme, a été gravement abîmé et dévasté en résultat de l’utilisation abusive et excessive des ressources, en particulier par les capitalistes dans le monde entier, une situation qui a provoqué une sécheresse, des inondations et des pollutions de grande envergure, qui infligent des dégâts irréparables et qui mettent sérieusement en danger la vie sur Terre.

Chers collègues,

Malgré des avancées dans la connaissance scientifique et la technologie, les aspirations des enfants d’Adam n’ont pas encore été réalisées.

Quelqu’un pense-t-il que la continuation de ordre actuel est capable d’apporter le bonheur à la société humaine ?

Aujourd’hui, tout le monde est mécontent et déçu de l’ordre international actuel.

Les êtres humains ne méritent pas de subir les souffrances continuelles de la situation actuelle. Le Dieu de sagesse et de compassion qui aime tous les êtres humains n’a pas décrété une telle destinée pour l’espèce humaine. Il a ordonné à l’homme, en tant que Créature Suprême, de rendre la vie la plus belle vie possible sur Terre, accompagnée de la justice, de l’amour et de la dignité.

Par conséquent, nous devons réfléchir à une solution.

Qui est responsable de toutes ces souffrances et de tous ces échecs ?

Certaines personnes essayent de justifier que tout est normal et que c’est le reflet de la volonté divine, accusant des nations d’être responsables de tous les vices et de tous les maux qui sont répandus. Leur opinion est :

Que ce sont les nations qui succombent à la discrimination et à la tyrannie ;

Que ce sont les nations qui cèdent à la dictature et à l’avidité ;

Que ce sont les nations qui acceptent l’hégémonie de puissances arrogantes et expansionnistes ;

Que ce sont les nations qui sont influencées par les tactiques de propagande des puissances, et la plupart des vices de notre monde sont le résultat de leurs attitudes passives, avec une inclination à vivre sous la suprématie des puissances mondiales.

Voici les arguments soulevés par ceux qui tendent à accuser des nations d’être responsables des conditions défavorables qui prévalent dans le monde, avec l’intention de justifier les attitudes et les comportements destructeurs de la minorité au pouvoir.

Ces affirmations, prétendument authentiques, ne peuvent en aucun cas justifier la continuation de l’ordre international actuel oppressif. En effet, la pauvreté est imposée aux nations et les ambitions et les buts des puissances sont poursuivis, soit par la tromperie, soit par le recours à la force.

Pour justifier leurs actions inhumaines, ils propagent la théorie fondée sur « la survie des plus aptes ».

Pourtant, en principe, la plupart des gouvernements et des nations des peuples à la recherche de la justice sont humbles et soumis en face du Droit, et cherchent à promouvoir la dignité, la prospérité et les interactions constructives.

Une foule de populations ne veulent jamais étendre leurs territoires et ne cherchent pas non plus à obtenir une richesse fabuleuse. Elles ne connaissent, en principe, aucune querelle entre elles et n’ont jamais joué le moindre rôle dans la création de quelque évènement que ce soit au cours de l’histoire.

Je ne crois pas que les Musulmans, les Chrétiens, les Juifs, les Hindous, les Bouddhistes et autres ont des problèmes entre eux ou sont hostiles les uns envers les autres. Ils s’entendent facilement et vivent ensemble dans une atmosphère de paix et de concorde. Ils sont tous attachés à la cause de la justice, de la pureté et de l’amour.

La tendance générale des nations a toujours été de réaliser des aspirations positives communes reflétant les beautés exaltées et la noblesse de Dieu et de l’homme.

La situation actuelle épouvantable du monde et les incidents cruels de l’histoire sont dus principalement à la mauvaise gestion du monde et aux centres de pouvoir autoproclamés qui se sont confiés au Diable.

Cet ordre est enraciné dans les pensées anti-humaines de l’esclavage, et les colonialismes, anciens et nouveaux, sont responsables de la pauvreté, de la corruption, de l’ignorance, de l’oppression et de la discrimination dans tous les recoins de la planète.

L’ordre mondial actuel a certaines caractéristiques, dont celles-ci :

1- Il est fondé sur le matérialisme et c’est pourquoi il n’est en aucun cas lié aux valeurs morales.
2- Il a été conçu selon l’égoïsme, la tromperie, la haine et l’animosité.
3- Il croit en la classification des êtres humains, à l’humiliation des autres nations, au foulage aux pieds des droits des autres et à leur domination.
4- Il cherche à étendre sa domination en propageant la discorde et les conflits entre les groupes ethniques et les nations.
5- Son objectif est de monopoliser le pouvoir, la richesse, la science et la technologie.
6- Les politiques des principaux centres de pouvoir du monde sont fondées sur les principes de la domination et de la conquête des autres. Ces centres ne cherchent que la suprématie et ne sont pas favorables à la paix et absolument pas au service de leurs nations.

Pouvons-nous croire que ceux qui dépensent des centaines de millions de dollars dans les campagnes électorales ont à c&oeur les intérêts des habitants de la planète ?

Malgré ce que prétendent les grands partis politiques dans les pays capitalistes, l’argent qui alimente les campagnes électorales n’est généralement qu’un investissement.

Dans ces pays, les gens doivent voter pour des partis qui ne représentent qu’un petit nombre de personnes.

La volonté et les points de vue des masses ont très peu d’impact et d’influence sur les grandes décisions, en particulier celles prises à propos des politiques intérieures et étrangères majeures. Leurs voix ne sont pas entendues, même s’ils constituent 99 de leurs sociétés.

Les valeurs humaines et éthiques sont sacrifiées afin de gagner les suffrages et la bonne volonté à écouter les demandes du peuple est devenue seulement un outil au moment des élections.

L’ordre mondial actuel est discriminatoire et fondé sur l’injustice.

Mes Chers amis et éminents collègues,

Que devrait-on faire et comment sortir de la situation actuelle ?

Il n’y a aucun doute que le monde a besoin d’un ordre nouveau et d’une toute nouvelle manière de penser :

1- Un ordre dans lequel l’homme est reconnu comme étant la Créature Suprême de Dieu, bénéficiant des qualités matérielles et spirituelles et possédant une nature pure et divine emplie du désir de rechercher la justice et la vérité.

2- Un ordre qui a pour objectif de raviver la dignité humaine et qui croit dans le bonheur et la perfection universels.

3- Un ordre qui recherche la paix, la sécurité et le bien-être durables pour tous les gens de tous les milieux dans le monde entier.

4- Un ordre qui est fondé sur la confiance et la gentillesse et rapproche les pensées, les cours et les mains des uns et des autres. Les dirigeants doivent aimer les gens.

5- Un ordre juste dans lequel chacun est égal devant une loi qui ne pratiquerait pas le deux poids deux mesures.

6- Les dirigeants du monde doivent se considérer comme les serviteurs de leur peuple, pas leurs supérieurs.

7- L’autorité est un don sacré du peuple à leurs dirigeants, et non pas une opportunité pour amasser pouvoir et argent.

M. le Président, Mesdames et Messieurs,

Est-il possible d’avoir un tel ordre sans la contribution de tous à la manière dont le monde est géré ?

Il est tout à fait évident que lorsque les gens et le gouvernement commencent à penser et à s’engager ensemble pour les principes susmentionnés et deviennent sensibles aux questions internationales importantes et participent aux prises de décision, leurs souhaits trouvent une chance de se matérialiser.

En augmentant la conscience collective, la recherche d’une gestion globale collective deviendra plus vive avec des chances accrues de la mettre en œuvre.

Par conséquent, nous devons ensemble :

1- Placer notre confiance en Dieu Tout Puissant et nous dresser de toute notre force contre la minorité accapareuse afin de l’isoler et qu’elle ne puisse plus décider du destin des autres nations.

2- Croire en la générosité de bienfait et de clémence de Dieu et la rechercher dans l’intégration et l’unité des sociétés humaines. Les gouvernements émergeant de ce libre arbitre des nations doivent croire en leurs capacités incessantes et savoir qu’ils peuvent parvenir à la victoire s’ils combattent avec vigueur l’ordre injuste et défendent les droits humains.

3- Paver la voie à une gestion globale collective en insistant sur la justice dans tous ses aspects, renforcer l’unité, l’amitié et étendre les interactions économiques, sociales, culturelles et politiques dans des organisations indépendantes et spécialisées.

4- Se préoccuper des intérêts de toutes les personnes dans le monde et unir nos mains pour réformer les structures actuelles de l’ONU avec nos efforts conjoints et par la coordination. Il est nécessaire de noter que l’ONU appartient aux nations. Par conséquent, l’existence de la discrimination parmi ses membres est une grande insulte à tous. L’existence de la discrimination et le monopole à l’ONU est absolument inacceptable.

5- Entreprendre plus d’initiatives coordonnées afin de générer, propager et établir fermement le langage nécessaire pour concevoir les structures requises de cette gestion globale collective, remplie de justice, d’amour et de liberté. La participation à une gestion globale est la base pour une paix durable. Le Mouvement des Non-Alignés [MNA], en tant que deuxième plus grand groupe transnational après l’ONU, a tenu son 16ème sommet à Téhéran avec la devise de la « Gestion Globale Collective », instruit de l’importance de cette question et des défauts de l’actuelle mauvaise gestion dans l’émergence des crises et des problèmes affligeant le monde d’aujourd’hui. Durant ce sommet, les Chefs d’Etats participants et les représentants de plus de 120 pays ont souligné la nécessité d’une participation plus sérieuse et plus efficace de toutes les nations dans cette gestion globale.

Heureusement, nous sommes maintenant à un tournant historique. D’un côté, le marxisme n’est plus là et il a été pratiquement éliminé des systèmes de gestion, et de l’autre, le capitalisme est enlisé dans un bourbier qu’il a lui-même créé. Il est effectivement arrivé à une impasse et ne semble pas être capable de trouver la moindre solution notable aux divers problèmes économiques, politiques, de sécurité et culturels du monde. Le MNA est fier d’insister une fois de plus sur la légitimité de sa décision historique de rejeter les pôles de pouvoir et l’hégémonie débridée qui dirige le monde. Au nom des membres du MNA, j’aimerais inviter tous les pays du monde à jouer un rôle plus actif afin de rendre possible que tout le monde contribue aux processus de prise de décisions globales. Le besoin de supprimer les barrières structurelles et d’encourager le processus de la participation universelle dans la gestion globale n’a jamais été plus grand.

L’ONU manque d’efficacité pour amener les changements nécessaires. Si son inefficacité persiste, les nations perdront espoir dans les structures globales pour défendre leurs droits. Si l’ONU n’est pas restructurée, les interactions internationales et l’esprit de coopération collective globale seront altérés et la réputation de l’ONU sera ternie.

L’ONU, qui a été créée dans le but d’étendre la justice et de rétablir les droits universels, a en pratique été engloutie par la discrimination qui prépare le terrain à la domination par quelques pays puissants.

Par conséquent, l’inefficacité de l’ONU s’est accrue. En outre, l’existence du droit de veto et la monopolisation du pouvoir au Conseil de Sécurité ont rendu quasiment impossible de défendre les droits des nations.

La question de la restructuration de l’ONU est absolument vitale et est une nécessité qui a été soulignée encore et toujours par les représentants des nations, un objectif qui n’a pas encore été réalisé.

J’aimerais exhorter les honorables membres des Nations Unies et Son Excellence le Secrétaire Général et ses collègues à placer cette question en haut de leur agenda et à concevoir un mécanisme approprié pour faire en sorte que cela ait lieu.

Le MNA se tient prêt à aider l’ONU dans cet effort essentiel.

M. le Président, Mes Amis et Chers Collègues,

Créer la paix et la sécurité durables avec une vie décente pour tous, bien que ce soit une grande mission historique, peut être accompli. Dieu Tout Puissant ne nous a pas laissés seuls dans cette mission et a dit que cela arrivera sûrement. Si ce n’est pas le cas, alors ce sera contraire à sa sagesse.

Dieu Tout Puissant nous a promis un homme fait de bonté, un homme qui aime les gens et aime la justice absolue, un homme qui est un parfait être humain et qui s’appelle Imam Al-Mahdi, un homme qui viendra en compagnie de Jésus Christ (Que la paix soit avec lui) et des Justes. En utilisant le potentiel intrinsèque de tous les hommes et toutes les femmes de valeur de toutes les nations et je répète, le potentiel intrinsèque de « tous les hommes et toutes les femmes de valeur de toutes les nations », il conduira l’humanité à accomplir ses glorieux et éternels idéaux.

L’arrivée du Sauveur Ultime marquera un nouveau commencement, une renaissance et une résurrection. Ce sera le début de la paix, de la sécurité durable et de la vraie vie.

Son arrivée sera la fin de l’oppression, de l’immoralité, de la pauvreté, de la discrimination et le commencement de la justice, de l’amour et de l’empathie.

Il arrivera et il s’attaquera à l’ignorance, la superstition, les préjugés en ouvrant les portes de la science et de la connaissance. Il établira un monde débordant de prudence et il préparera le terrain à la participation collective, active et constructive de tous dans une gestion globale.

Il viendra pour accorder la bonté, l’espoir, la liberté et la dignité à toute l’humanité comme une jeune fille.

Il viendra afin que l’humanité goûte le plaisir d’être humaine et d’être en compagnie des autres humains.

Il viendra afin que les mains se joignent, que les cours soient emplis d’amour et les pensées seront purifiées pour être au service de la sécurité, du bien-être et du bonheur pour tous.

Il viendra pour faire retourner tous les enfants d’Adam, quelle que soit la couleur de leur peau, à leur origine innée après une longue histoire de séparation et de division en les liant au bonheur éternel.

L’arrivée du Sauveur Ultime, de Jésus Christ et des Justes apportera un futur brillant et éternel à l’humanité, non par la force ou en livrant des guerres, mais par l’éveil de la pensée et le développement de la bonté en chacun. Leur arrivée insufflera une nouvelle vie dans le corps froid et glacé du monde. Il bénira l’humanité d’un printemps qui mettra fin à notre hiver d’ignorance, de pauvreté et de guerre, avec la bonne nouvelle d’une saison de floraison.

Maintenant nous pouvons sentir le doux parfum et la brise mélancolique de ce printemps, un printemps qui a juste commencé et qui n’appartient pas à une race, une ethnie, une nation ou une région spécifique, un printemps qui atteindra bientôt tous les territoires d’Asie, d’Europe, d’Afrique et des Etats-Unis.

Il sera le printemps de tous ceux qui recherchent la justice, les amoureux de la liberté et les fidèles des prophètes célestes. Il sera le printemps de l’humanité et la verdure de tous les âges.

Joignons nos mains et ouvrons la voie à son arrivée à long terme avec empathie et coopération, dans l’harmonie et l’unité. Marchons dans ses pas vers le salut pour que les âmes assoiffées d’humanité goûtent à la joie et à la grâce immortelles.

Vive ce printemps, vive ce printemps et vive ce printemps !

Merci

info-palestine.net