Archives de Tag: H1N1

Faut que ça change!…

IMAGE:

http://unispourjeumont.unblog.fr/2009/12/23/il-faut-que-ca-change-vraiment/

$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

L’université au Québec….

Un plan de retour à l’équilibre « viable »

L’UQAM note aussi qu’elle a élaboré un plan de retour à l’équilibre « viable » et qu’elle a renouvelé ses conventions collectives avec plusieurs catégories d’employés. Sans compter le règlement de sa dette immobilière et le soutien du gouvernement pour la « libérer des problèmes financiers dont elle n’avait aucun moyen de se sortir seule ».

Québec a débloqué 180 millions pour absorber la dette de la construction du Complexe des sciences et 200 millions pour celle de l’Îlot voyageur.

En contrepartie, l’UQAM s’est engagée à équilibrer son budget d’ici l’année scolaire 2013-2014.

Les universités sont aux prises avec des problèmes financiers. Plusieurs anciens politiciens, libéraux et péquistes, dont Lucien Bouchard, ainsi que d’anciens recteurs et leaders étudiants, proposent un « pacte » pour parer au sous-financement des universités du Québec. Radio-Canada

Vite! M. Bouchard.

Il y a également eut un 5$ millions de pertes concernant l’implantation d’un système informatique par le biais d’une compagnie américaine. On a dû recommencer avec une québécoise…

Il faudrait peut-être renvoyer les administrateurs à l’université suivre des cours en administration…

La « solution » va aussi pour les partis québécois – libéraux et autres – qui nous enlisent dans le sable mouvant de la dette.

Par chance qu’on a des routes à construire : 4 milliards l’an dernier, 4 milliards cette année. Le Québec n’aura plus les moyens de s’acheter des voitures mais, au moins, il aura des routes….

La déroute…

C’est simple : le Québec est en train de se faire une réputation mondiale dans la construction des routes. Tellement, que la Chine – quand elle aura fini d’acheter les USA – engageront des québécois pour construire des routes.

C’est une industrie keynésienne, mais une industrie tout de même…. Plusieurs y croient. En autant qu’ils ne soient pas là  l’an en 2022…

BRRRRRR!!!!!!!!!!!! Tous et toussez tous dans le coude… On prend votre argent

Le Canada et la France ont dépensé énormément d’argent pour nous moucher de nos avoirs avec le film à l’affiche : La venue du H1N1.  Un film d’horreur, en rouge et blanc,  au scénario horrible. Tout le monde s’attendait à la fin…

En France, ils appliquent notre devise : Je me souviens. Eux, se souviennent de leur « pandémie ». Un milliard? (1$).

Il y aura une enquête :

L’Assemblée nationale française a donné mercredi son accord pour une commission d’enquête parlementaire sur la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).

C’est le Nouveau Centre, un petit parti appartenant à la majorité, qui a lancé cette initiative.

« Il ne s’agit pas d’accuser, mais d’enquêter », a déclaré le député Jean-Luc Préel en présentant la demande de commission d’enquête du Nouveau Centre.

Le principal argument de ce parti est le fait que le gouvernement s’était lancé, avant l’été 2009, dans une politique d’acquisition de 94 millions de doses de vaccins et qu’au final, seules 5,6 millions de personnes ont été vaccinées. L’Assemblée nationale française a donné mercredi son accord pour une commission d’enquête parlementaire sur la campagne de vaccination contre la grippe A (H1N1).

C’est le Nouveau Centre, un petit parti appartenant à la majorité, qui a lancé cette initiative.

« Il ne s’agit pas d’accuser, mais d’enquêter », a déclaré le député Jean-Luc Préel en présentant la demande de commission d’enquête du Nouveau Centre.

Le principal argument de ce parti est le fait que le gouvernement s’était lancé, avant l’été 2009, dans une politique d’acquisition de 94 millions de doses de vaccins et qu’au final, seules 5,6 millions de personnes ont été vaccinées. Commission d’enquête en France

« Allez vous faire vacciner : POUR L’AMOUR DE VOS PROCHES. »

Ce qui a donné une bonne poussée  à l’industrie de la fabrication des mouchoirs  de papiers et de l’alcool à « laving ». Et du coloré, souvent… En bleu… En rouge, c’est réaliste, mais trop effrayant.

Au Québec : pas de commission d’enquêtes sur le scandale des trous de golf : les routes nous coûtent 30% de plus. C’est donc dire qu’un milliard de dollars a été saupoudré à des entrepreneurs pour l’achat de Yachts et de gugusses reluisants.

Et voilà un groupe anti-collusion qui naît.

Pour empêcher les « collusistes » de se téléphoner pour s’entendre sur des coûts … égaux… Et go…

Encore une dépense inutile.

Les « collusiste » vont changer de  sport pour se téléphoner…

Bon!

Alors, pourquoi envoyer les gens à l’université si c’est pour semer de l’asphalte à la Monsanto?

Laissons le Québec et les pays dans les mains d’une firme-comptable.

Pourquoi des partis politiques si tout n’est que « money money »?

Vite! M. Bouchard!

Une commission d’enquête sur les collusions dans tous les gouvernements depuis la RT… La révolution tranquille des années 60.

C’était écrit sur les routes « FAUT QUE ÇA CHANGE. »

ILS SONT EN TRAIN DE CACHER TOUTES LES PEINTURLURES DES ROUTES AVEC DE L’ASPHALTE.

Avec notre argent…

H1N1: témoignage d’arrestation

Bonjour,

Je me présente, je m’appelle Brice Lahy, j’ai 23 ans et je suis du lion d’Angers, en France.

Je vous contacte suite à une arrestation que j’ai subi dans la journée du 16/01/2010 (samedi) pendant mon sommeil, par la gendarmerie nationale (une bonne vingtaine de gendarmes), sans compter les voitures qui ont bloqué l’accès aux routes pour éviter que les médias ne viennent (motif qu’ils m’ont donné un peu plus tard vu qu’ils avaient été informé de l’histoire).

Je vous explique l’affaire, j’ai reçu ma convocation vendredi 15 janvier 2010 pour aller me faire vacciner contre le AH1N1 (pseudo pandémie). Je suis totalement contre… J’ai donc décidé que j’allais écrire (au marqueur) ce que je pense de leur vaccin et de leur méthode ! Et ce, sur leur bon de vaccination !

_

Je précise donc que je me suis exprimé avec mes mots à moi et que certains sont assez directs (quelques insultes). J’explique très bien que si Madame Bachelot voulait que je me fasse vacciner il faudrait qu’elle me fasse une fellation. Et que même si elle le faisait, je ne suis pas du bétail ou un cobaye de l’État !

(Désolé, mais avec tout ce que je lis sur le web, les magazines (Nexus, etc)… ça ne me donne pas spécialement envie de mâcher mes mots). J’explique aussi que je ne suis pas un mouton, et que leur pseudo pandémie, il peuvent se la mettre dans le cul, leur lobotomie médiatique n’a pas fonctionné sur moi !

J’ai aussi parlé de leur bêtise d’expérimentation sur les animaux, qui en ont tué plus d’un (singes, furet etc…), et j’ai dit que les firmes pharmaceutiques comme Baxter peuvent s’assoir sur ma participation !!

Par la suite avec un esprit assez mal placé, à côté de la signature de Madame Bachelot, fut écrit un petit « salope » ! Et j’ai également indiqué à côté du logo République française, où il est écrit Liberté, égalité, Fraternité ! « MON CUL ! » tout en signant ma bêtise…

Donc, par la suite, (il était assez tard, 3h00 du matin et j’étais un peu alcoolisé), je suis allé l’accrocher sur la porte d’entrée du centre de vaccination du du lion d’Angers (commune où j’habite) et j’ai écris en grand, en scotch marron assez large, sur les vitres énormes de ce centre « AH1N1 MA BITE !! JE NE SUIS PAS DU BÉTAIL »

Et je suis reparti en rigolant de ma bêtise en pensant que ça les aurait embêté, mais sans plus… Donc j’arrive chez moi, je fais un petit dodo de quelques heures et je me réveille à 9h ! un amis qui habite en face du centre de vaccination m’appelle pour me dire que le service scientifique de la gendarmerie est en train prendre les empreinte sur les vitres et que ça a foutu un assez gros bordel ! Que le maire de la ville n’a pas trop aimé…

__

Je me dis « ah oui quand même » tout en rigolant en me disant qu’au pire, j’aurais une petite convocation à la gendarmerie pour l’expliquer ! Je retourne me coucher, et là, par surprise vers 14h-15h je suis réveillé par 8 gendarmes armés jusqu’aux dents, dans mon lit…

Ils me disent que je suis placé en garde à vue pour dégradation de bien appartenant a l’État, outrage à personne représentant l’autorité publique etc…. Je m’habille, je suis menotté, la perquisition commence (pour les crayons qui m’ont servi à écrire ma lettre et un rouleau de scotch que j’avais fini sur place dans la nuit ! mais aussi la lettre de ma convocation qui était dans la poubelle !)

On descend d’un étage pour rejoindre la porte de sortie, et là je vois encore plus de gendarmes (4 ou 5), dans ma salle de manger avec l’équipe canine pour mon chien (je précise que j’ai un chien de petite taille gentil comme tout). Nous sortons et là re-surprise ! Je vois que ma maison est encerclée de voitures de gendarmes jusqu’à la route à côté de chez moi ! Je leur demande si je suis un terroriste ? S’ils avaient vraiment besoin de bouger avec autant de moyens juste pour ça ? Je ne vous dis pas la tête de mes voisins quand ils m’ont vu sortir menotté, entouré de je ne sais combien de gendarmes !

Nous allons donc jusqu’à la route, rejoindre une de leur voiture, et je vois qu’ils ont bloqué les routes !! Soit disant pour empêcher les médias de venir ! Un gendarme a expliqué à ma mère qu’elle n’aurait surement pas aimé me voir, même sur France 3. Ma mère leur a clairement dit qu’elle aurait préféré au contraire ! (je lui avais expliqué ce que que j’avais fait le matin même avant d’aller me recoucher)

___

Voilà donc pour la petite histoire de l’arrestation… je pense que ça pourrait les embêter de savoir que ça fait du bruit. Je trouve quand même que dans un pays où la liberté, l’égalité et la fraternité sont de rigueur (on peut toujours rêver)… que je sois arrêté comme une personne qui ai tué quelqu’un… Je suis resté chez les gendarmes une bonne dizaine d’heures dont la moitié en cellule, pour le simple fait d’avoir dit ce que je pensais… je me disais que ça aurait plus d’impact que si je laissais un commentaire sur une vidéo sur internet…

Je vous souhaite une bonne journée ! ou soirée !

H1N1: se faire siroter son argent

Si le plus gros de l’enveloppe fédérale a servi à l’achat des vaccins, l’autre tranche, soit 41 millions, a été consacrée à des activités de communication. À ce chapitre, on se rappellera que les autorités de la santé publique craignaient que la population ne réponde pas à l’appel à la vaccination, notamment à cause des effets secondaires. Mais la crainte s’est transformée en cohue dans certains centres de vaccination, au début du mois d’octobre, quand un jeune de 13 ans de l’Ontario est mort des suites du virus.

Au mois d’avril dernier, donc, une trentaine de firmes de communication ont reçu des contrats pour l’ASPC. L’une d’entre elles, Cossette Media de Montréal, a obtenu 15 millions en contrats, dont 5,2 millions d’avril 2009 jusqu’en mars 2010, pour une campagne de publicité dans les journaux, radios, et chaînes de télévision. Chez Cossette, la chargée de comptes, Julie Courtemanche, a expliqué que le gouvernement fédéral est l’un de leurs clients régulier.

Un vaccin contre le virus H1N1 «deux en un»

En plus des 41 millions en communication, l’ASPC a consacré 22,3 millions pour les activités «de gestion, de surveillance, ainsi que les frais de laboratoire». De plus, 14,3 millions ont servi à acheter des antiviraux (Tamiflu), 11,2 millions à «l’intervention accrue en cas d’urgence», 6,3 millions à des «recherches rapides». Et une somme de 1,3 million a été consacrée à «l’intervention stratégique». Du côté de Santé Canada, où on a veillé à ce que le vaccin soit accessible à tous, 28,2 millions ont été dépensés, dont 18,2 millions de dollars dans l’amélioration des interventions d’urgence. Cyberpresse

14$  millions pour du Tamiflu.

OTTAWA — Les médecins canadiens peuvent maintenant prescrire du Tamiflu aux bébés.

La ministre fédérale de la Santé, Leona Aglukkaq, a signé cette semaine un décret provisoire à ce sujet. Les médecins pourront prescrire le médicament pour prévenir des infections ou traiter des cas de grippe A(H1N1) chez les enfants de moins d’un an.

L’Agence de la santé publique du Canada soutient que même s’il y a des données limitées sur l’usage du Tamiflu chez les enfants de cet âge, on doit pouvoir compter sur des directives claires pour les traiter puisqu’il y a un grand risque qu’ils ne meurent de cette infection.

Le Canada suit ainsi les traces des Etats-Unis et du Royaume-Uni en permettant que le Tamiflu soit prescrit aux très jeunes enfants.

Le médicament est utilisé pour soigner les personnes atteintes de la souche A(H1N1) du virus de la grippe, tout comme le médicament antiviral Relenza.

Cette semaine, le Canada a enregistré son premier cas de grippe résistant au Tamiflu chez un Québécois qui avait reçu l’antiviral pour prévenir une infection. Canadian Pressez-vous

L’autre effet indésirable du Tamiflu enregistré au Japon concerne le psychisme : il y a eu des modifications du comportement et suicides chez des très jeunes patients qui l’avaient pris. Selon Roche, ce sont des données faussées parce qu’ « en présence de forte fièvre, il est facile que les conditions psychiques d’un patient empirent ». Par précaution, en mai 2004, les autorités japonaises ont ajouté à la liste des effets secondaires possibles du Tamiflu « troubles neurologiques et psychologiques : altération de la conscience, comportements anormaux et hallucinations ». En novembre 2005, l’Emea, l’autorité européenne qui surveille la sécurité des médicaments, après avoir reçu deux signalements de suicide, a demandé à Roche de lui fournir toutes les données cliniques disponibles quant aux effets sur le psychisme. Mondialisation.ca

Absorbé dans les 48 heures suivant l’apparition des premiers symptômes, Tamiflu peut réduire la durée de la grippe d’un jour et demi. Gain modeste, pour rivaliser avec lait au miel, cataplasmes et aspirine. De fait, en guise de pilule miracle, Tamiflu avait fait un « flop ». Et Roche, en fait, ne semblait pas y tenir particulièrement. Mondialisation.ca

Les larmes à l’œil…

« Si vous ne le faites pas pour vous, faites le pour ceux que vous aimez ».

15$ millions pour nous envoyer dans les journaux, tous les médias, télé, etc.,  ces beaux messages.

Et pour terminer, les compagnies pharmaceutiques ont empoché entre 7 et 10$ milliards de dollars.

Bien sûr, il y aurait pu y avoir une pandémie. Ça fait dix ans qu’on nous en « promet » une.

Après les oiseaux, les cochons, je me demande ce qu’on va trouver pour nous siroter notre argent.

?????

H1N1: un tableau de la « pandémie »

Sur le site de Suzanne Bissonnette, Rester en Vie, vous retrouverez un tableau concernant les décès.

Mais il y a plus encore. Je vous place seulement le tableau.

À vous de tirer certaines conclusions…

___________________

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) «n’avait pas prévu que les gens décideraient de ne pas se faire vacciner» contre la grippe H1N1, a reconnu lundi la directrice de l’OMS, Margaret Chan.

«Nous avions prévu qu’il y aurait des problèmes pour produire des vaccins suffisamment rapidement, et c’est bien ce qui s’est passé. Mais nous n’avions pas prévu que les gens décideraient de ne pas se faire vacciner», a déclaré Mme Chan devant le Conseil exécutif de l’OMS réuni depuis lundi à Genève.

Pour la directrice de l’OMS, «les gens ont aujourd’hui accès à un large éventail de sources d’informations» et «l’époque où les responsables de la santé pouvaient donner leurs recommandations (…) et attendre que les populations s’y plient est sans doute révolu».

«Une partie du problème vient de la grande différence entre ce qui était anticipé, après avoir observé pendant si longtemps le virus mortel H5N1 (de la grippe aviaire), et ce qui est arrivé heureusement» avec le H1N1 qui s’est montré relativement peu agressif, a estimé Mme Chan.

Vaccin, une opposition non prévue Cyberpresse

TABLEAU

Source:

Suzanne Bissonnette, Rester en vie CLIQUER

A(H1N1): l’OMS et ses tuyaux…

«Je suis découragé par tant d’ignorance et d’obscurantisme. Et le vaccin contre la polio, c’était aussi une sombre machination pour faire de l’argent?
Vous ne trouvez pas que ça fait beaucoup de monde impliqué dans ce sombre complot? Toutes les facultés de médecine de la planète, tous les épidémiologues, tous les ministères de la santé, l’Organisation mondiale de la santé, la Croix-Rouge, Médecin sans frontières, et plein d’autres encore, tous des agents conspirationnistes des compagnies pharmaceutiques?
Come on! ( appelons-le Ixe-13) » Gaëtan Pelletier, Les 7 du Québec

On en a eu des sceptiques lors de « l’aventure H1N1…

Le monsieur qui ne comprend pas comment fonctionne une structure pyramidale, semblable à la pègre – ou à la Ponzi – devrait jeter un œil sur l’organigramme de l’OMS.

Dans un article, publié sur  Pandemigate, les dessous de la corruption , Olivier Cabanel dévoile un organigramme de l’OMS. Organigramme .

En allemand… Mais les têtes, comme il est de mise, n’ont pas de pays…

Comme les pompiers, monsieur, la corruption ne se passe plus l’eau avec des seaux, mais de longs tuyaux souterrains.

L’enquête

L’OMS sous enquête? Ne crions pas tout de suite victoire. Dans l’organigramme de cette machine, la corruption dite  interne avec les Compagnies pharmaceutiques nous cache un bien méchant panneau : celui des liens entre l’État et les affaires.

Cette enquête risque de ne rien donner…

Désolé de vous enlever l’air du ballon, mais les structures ont depuis longtemps mis le grappin sur tout : y compris les dirigeants des pays et une masse de fonctionnaires quasi invisibles qui vont vous torcher cette saleté avec une flopée d’avocats et de véreux. Car les véreux se reproduisent plus vite que le virus.

Les pandémies

Les vraies pandémies, pas les fausses, accouchées par la nature — comme je le signalais il y a longtemps — ne donneraient même pas la force et la capacité d’une organisation – si fin finaude soit elle, en apparence – le pouvoir de nous protéger.

Surtout avec le va-et-vient du rythme actuel de la vie.

Les contrats secrets

Le journal allemand Bild révèle l’accord secret passé entre l’industriel GlaxoSmithKline (GSK) et l’État allemand pour fournir 25% de la production de l’unité de Dresde de l’industriel et traiter ainsi 50% de la population allemande.

Ce contrat hautement confidentiel était signé dès 2007 et devait être mis en œuvre dès la première pandémie, sinon prendre fin le 31 décembre 2012 si aucun « cas aigu » ne s’était présenté.

Nous connaissons donc maintenant la vraie cause de cette formidable campagne de propagande que nous subissons. La moitié du délai s’étant écoulé, l’épidémie H5N1 avait tourné court, il fallait bien une pandémie pour activer les contrats censés rapportés des milliards à l’industrie pharmaceutique. Le H1N1 devait faire l’affaire, coûte que coûte.

Si on ajoute les prévisions persistantes de difficultés financières des États, voire de cessation de paiement et de mise sous tutelle par le FMI pour certains, c’était maintenant ou jamais : dans la curée des finances publiques, les banquiers avaient pris leur part, l’industrie pharmaceutique ne voulait pas être en reste ! C’était 2009 ou jamais, et comme il n’était pas question de passer à côté d’une si belle affaire…

Une affaire très juteuse

(“The buying price… is €7 plus tax per dose, €1 of which is covers the antigen components and €6… the booster components.”)

Voilà l’explication de la fameuse énigme du squalène : cet adjuvant (qui présente tant de risques pour la santé humaine que la justice américaine en a interdit l’usage) a un avantage incommensurable, celui de multiplier par 7 le prix du vaccin ! L’affaire est si rentable qu’on craint maintenant la sur-pêche du requin à cause des achats de squalène par l’industrie pharmaceutique !

Petit problème d’arithmétique :

Sachant qu’une dose d’adjuvant qui rapporte 6 euros à l’industriel contient 10,68 mg de squalène, qu’un requin pêché pour cette huile (espèce Centrophorus granulosus) pèse en moyenne 1/2 tonne et que son foie, qui peut représenter jusqu’à 25 % de son poids, est constitué à 90 % de squalène calculez combien de milliards peut rapporter l’intoxication de l’espèce humaine par la dissémination des requins. Mondialisation

Un article qui date du 30 novembre 2009…

Le pouvoir : le roi invisible

La raison est simple : il n’y a plus de pouvoir politique. Le monde de la corruption est une toile tressée depuis un demi-siècle. Essayez d’en sortir! Comme les écuries d’Augias.

Si le citoyen est devenu incrédule, ceci n’arrêtera pas la machine à produire de la corruption, elle déplacera – comme elle le fait généralement – quelques pièces de l’échiquier pour que les pièces cachent le réel pouvoir invisible : finance.

Son château est la Terre et nous sommes les cerfs…

Liberté

Vous pouvez même faire un lien avec votre perte de liberté. Si l’OMS est devenu un terroriste mondial, on cultive la peur… Et la sécurité nous coûte les yeux de la tête…

Surtout quand on est aveugle…

Les terroristes gagnent De François Marginean des 7 du Québec.

Ça fait partie de l’esclavage sans couleur.

H1N1: L’ OMS se défend…. et se défendra

La commande était-elle disproportionnée?
Avec le recul, oui. Le professeur Bruno Lina, directeur du Centre national de référence des virus de la grippe pour le sud de la France, l’a reconnu lui-même. «Il y a trop de vaccins en France, mais ceci, il faut le revoir au fil des événements qui se sont passés au cours de cette pandémie (…). On ne peut pas faire un état des lieux maintenant», a-t-il souligné. «L’épidémie n’est pas terminée», a prévenu le virologue, assurant qu’«il y aura une deuxième vague».

Comment le pays va-t-il pouvoir se débarrasser de son surplus?
En négociant avec les pays demandeurs et les labos. Sur les 94 millions de doses commandées, 5 millions ont été utilisées à ce jour, et une petite dizaine a été offerte à l’OMS pour les pays sous-dotés. Il reste donc 80 millions de doses à utiliser ou à revendre. L’Iran a déjà annoncé que sa campagne de vaccination allait débuter avec des vaccins achetés à la France. Le Qatar aurait déjà acquis 300.000 doses, et l’Egypte 2 millions. Mais la France doit faire face à la concurrence de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la Grande-Bretagne ou encore de la Belgique, qui cherchent aussi à déstocker.

Les laboratoires vont-ils accepter de revoir les contrats?
Ils promettent qu’ils sont ouverts à la discussion. Ils ont été pointés du doigt, notamment par Benoît Hamon, le porte-parole socialiste, qui dénonce «une forme de pression» des labos sur le gouvernement, «victime consentante» de ces groupes, «grands vainqueurs de cette affaire». Le laboratoire britannique GlaxoSmithKline, qui a déjà livré 13 des 50 millions de vaccins commandés, s’est dit prêt «à rediscuter du contrat». Une bonne volonté également affichée par Sanofi Pasteur, mais pour l’heure non chiffrée. Pour le gouvernement, au total, la facture s’élève à 869 millions d’euros.

20minutesfr

À jeter un oeil sur le tableau, on voit que la diarrhée est plus dangereuse que la grande pandémie qui a fait trembler le monde, selon l’expression de la Presse.

Qui donc est intéressé à investir dans la diarrhée? Ou dans la malnutrition?

***********

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS), de plus en plus critiquée sur sa gestion de la grippe H1N1, a annoncé mardi son intention de commander à des experts indépendants une évaluation lorsque la première pandémie du siècle sera terminée.

«Nous nous attendions à des critiques qui sont bienvenues. Nous ferons plus tard une évaluation de notre travail avec des experts extérieurs», a indiqué une porte-parole de l’OMS, Fadela Chaïb, lors d’un point de presse à Genève. Cette enquête, dont les résultats seront «rendus publics», sera menée quand la grippe «sera terminée», a-t-elle précisé. Selon l’OMS, la pandémie devrait encore durer «plusieurs saisons».

Alors que l’OMS est accusée par certains d’avoir exagéré la menace de la grippe en la qualifiant de «pandémie» sous la pression des laboratoires pharmaceutiques, des parlementaires du Conseil de l’Europe ont réclamé jeudi la création d’une commission d’enquête pour évaluer «la menace des fausses pandémies pour la santé». Ils devraient en débattre fin janvier à Strasbourg.

«Il faut qu’on tire les leçons (de la pandémie, ndlr), qu’on voie ce qu’on a fait bien, ce qu’on n’a pas bien fait, comment on peut s’améliorer et comment on peut travailler plus rapidement», a assuré la porte-parole de l’OMS.

Cyberpresse

A/H1N1: DOCTEURE TERESA FORCADES

TERESA FORCADES

 

UNE BENEDICTINE SUR LE H1N1 (ru, 7.11.2009). Soeur Teresa Forcades i Vila OSB, Bénédictine au célèbre monastère de Montserrat près de Madrid, docteur en médecine, parle de la grippe A (H1N1) dans une interview où elle lance un appel pour une approche sereine de la maladie en insistant sur le droit des citoyens de refuser de se faire vacciner contre celle-ci.
Voici une transcription du texte, selon El Periódico de Catalunya du 7 oct. 2009 :
»Que fait une religieuse qui parle sur l’Internet des dangers du vaccin de la grippe A ? –
Notre règlement impose cinq heures de prière et six heures de travail. Ora et labora.
Je consacre une partie de mes heures de travail à la recherche médicale. Je suis docteur en médecine et j’ai publié en 2006 un essai, ‘Crimes and Abuses of the Pharmaceutical Industry.’
Quand avez-vous décidé qu’il vous fallait parler de la grippe A ? – En mai de cette année on m’a demandé de faire une conférence sur le vaccin du papillomavirus et j’ai été très frappée par l’absence de références scientifiques dans les recommandations officielles. Quelques jours plus tard, j’ai parlé sur TV-3 de ce vaccin et depuis j’ai des demandes pour m’exprimer sur le vaccin de la grippe A.
L’Organisation Mondiale de la Santé n’est pas digne de confiance ? – Je ne comprends pas les motifs qui ont conduit l’OMS à agir d’une façon aussi absurde.
Absurde ? – Oui. En mai dernier, l’OMS a changé la définition officielle d’une pandémie – elle est passée d’un définition logique (une pandémie est une contagion à l’échelle mondiale avec un taux de mortalité élevé) à une définition illogique (une pandémie est une contagion à l’échelle mondiale).
Quelles sont les conséquences de ce changement ? – Sous cette nouvelle définition de la « pandémie », la grippe annuelle (saisonnière) correspond largement à ces conditions. Allons-nous lancer une alerte sanitaire mondiale à chaque retour de l’automne ? En plus de cette absurdité d’un point de vue scientifique, cela implique de graves conséquences financières et politiques.
Vous ne faites pas confiance à ce vaccin. Pourquoi ? – Ce vaccin contient des adjuvants si puissants qu’ils peuvent amener la réponse immunitaire normale à s’accroître d’un facteur 10. De plus, deux doses sont recommandées, à prendre après l’injection contre la grippe saisonnière qui elle aussi contient des adjuvants, certes moins puissants. Jamais ces substances n’ont été auparavant injectées trois fois de suite dans la population, en commençant par les enfants, les malades chroniques et les femmes enceintes.
Quels effets peuvent en résulter ? – La stimulation artificielle du système immunitaire peut provoquer des maladies auto-immunes.
C’est-à-dire ? – La même conception de deux des vaccins qui ont déjà été approuvés en Europe (Pandemrix et Focetra) indique que l’on peut s’attendre que pour chaque million de personnes vaccinées, 99 feront l’expérience d’une paralysie évolutive connue sous le nom de syndrome de Guillain-Barré.
Si cela se produit, les compagnies pharmaceutiques seront poursuivies… – Mais aux U.S.A un décret déjà approuvé exempte les politiciens et les compagnies de toute poursuite.
Suggérez-vous que l’action des cartels pharmaceutiques est irresponsable ? – Ils n’ont œuvré que pour leurs intérêts.
Quelqu’un peut-il être forcé de se vacciner ? – En 2007 l’OMS a pris un arrêté qui établit l’exception. Dans tous les cas l’OMS ne donne que des recommandations, sauf dans un seul cas où elle peut alors donner des ordres qui outrepassent la souveraineté des pays membres.
Dans le cas d’une pandémie ? – Exactement. En 2007, l’OMS a pris un arrêté qui en cas de pandémie lui donne légalement la possibilité de contraindre les pays membres de vacciner entièrement ou en partie leur population. Les gouvernements de ces pays seraient obligés alors d’imposer des amendes ou autres pénalités aux individus qui refuseraient de se faire vacciner.
Croyez-vous aux conspirations? – Je pense qu’il y a des intérêts en jeu qui ne sont pas bons pour la population. Comment peut-on justifier l’argent investi dans l’achat des vaccins de la grippe A quand celle-ci est moins virulente que la grippe saisonnière ? Dépenser autant d’argent pour des vaccins et d’autres mesures préventives sans références scientifiques suffisantes est un scandale et nous devrions réclamer des comptes.
Que pensent vos consoeurs religieuses de votre site et de vos déclarations? – Une sœur âgée de près de 90 ans a formulé une objection, disant que la grippe A était un sujet très grave et que je ne pouvais pas me prononcer contre le vaccin sans avoir de très solides arguments.
Et alors? – Je lui ai passé mon rapport. Après l’avoir lu, elle s’est approchée de moi après les Vêpres et m’a juste dit : « Compris ».
Avez-vous peur? – Parfois.
Priez-vous beaucoup? – Autant que je peux. »
Voir aussi le nouveau site de Sœur Teresa OSB http://www.catalunyareligio.cat, avec une vidéo remarquable du 23.9.2009 concernant tous les aspects de cette soi-dite ‘pandémie’, médicaux et politiques (en espagnol, sous-titré en anglais). Cette Bénédictine n’a pas froid aux yeux.

http://www.leforumcatholique.org/message.php?num=515748