Archives de Tag: éternité

La braise des arbres

Crédit photo: Lise Bernier

***********************

C’est l’automne et voilà que les arbres s’habillent de lueurs. Les coulis tout tendres animent les yeux des dieux enfermés en nous et en NOUS. Il y a des braisent qui dorment au bord de la route dansante. Ouvrez vos chakras, ce sont les fleurs en vous, les couleurs infinies qui dansent sans bruit.

Aux matins frisquets, le givre écrase le tapis d’herbes en prière. Sous le froid et l’effroi elles s’en iront en terre de l’hiver. Et le lièvre coure vers son manteau blanc et plus tard danser, cachottier à l’abri du renard roux.

Le dormir sera long et les jours trop courts.

L’arbre  écrit en lettres  jaunes, rouges, rousses ou de  vert persistant, et parfois de brûlures aux feuilles, gaiement, parlant d’un retour, l’œil rougi de peine mais à la fois souriant.

Ce sont cadeaux à l’iris, une peinture frétillante sous la main des vents. Le pinceau soleil, de rais délicats, trace l’énigme  saisons des âmes  par la voix des lumières feuille à feuille.

La paix dense enfermera les bois dans le grand coffret blanc de froid. Et les hommes ne comprendront que plus tard ou jamais l’énigme des toiles parlantes que nous sommes et toujours seront.

© Gaëtan Pelletier, 7 octobre 2019

 

L’auto ou le moustique?

La roue arrière d’une voiture passera là où la roue avant est passée. 

Proverbe Turc. 

***********************************************************

Quand tu arrives à ce qu’on nommait jadis un « âge respectable », tu n’es plus vraiment  respecté… En un sens… Te voilà éboulé au rang de la souris de labo. Tu deviens tout petit dans l’arsenal de la science, de son frimas métallique d’appareillage bizarroïde. Une petite impression d’embarquer dans un vaisseau spatial par les gris.  Ils ont des gants à toutes les mains. Plastique. Blanc flouc! quand ils les étirent. Et de grands yeux pour ton sang et ton urine. Une partie de ton corps s’en va dans une éprouvette. Et t’es éprouvé…

 Le mois d’octobre est le temps des visites médicales: le médecin, pour faire un constat de dégradation et pour apprendre que  cellule par cellule, la  mort imminente ou lointaine… C’est selon le grand boulier de Loto-Univers.Mais chose certaine, la carrosserie commence à s’égratigner un peu. Alors, comme dirait le chef de train: Gare! On passe sous la loupe du médecin, des professionnels ( un détestable mot) de de la santé   maladie, etc. Ils sont les tatoués de l’État… Estampillés « spécialistes »…

On se croirait dans un garage et je me sens comme une Toyota 92 avec un compteur élevé. Le préjugé est que « vieillissant », tu es malade ou en voie de l’être. Ils savent que tu vas mourir un jour, qu’il ne peuvent empêcher le phénomène de se produire, mais on les dirait tous excités à l’idée de jouer aux prédictions et te flanquer  une date de péremption. T’es leur pot de confiture…  On dirait qu’ils ont trouvé un jeu « scientifique »: Le devinage... Du mot devin… Comme dans devine qui va mourir? Et QUAND? Et COMMENT?

Plus le temps de parler de ta vie, de tes soucis, de la météo. On est en face d’une grosse clef à mollette qui cherche tes vices. Sais pas pourquoi, mais depuis quelques années, à chaque fois, je vois une usine à poulets . Une grosse usine:

Embroché dans une filandreuse et invisible circuit, comme un octet mignon dans un ordi, classifié, A-B- ou C.

Visite chez le menteur de dents 

Je suis assis sur un banc style – on va t’envoyer dans l’espace –  ( lunettes noires fournies,  pour ne pas être éclaboussé ou avoir les yeux brisés par la lampe), et tu ouvres  la bouche plus grande que celle de Sarkozy, mais en silence. Tu te retrouves devant une fille masquée, avec un projecteur dans la face, la bouche en forme de caverne,  et on te fait la conversation…

– Vous faisiez quoi comme métier?

–  J’ehhè  ensheignan …

Avec un langage comme ça, c’est risqué. Tu peux être classé terroriste à cause des  sons (h)arabes.

– Où.

– Allah phohibhante!

– Ah!

– Chai che k jhe dishais… Allah… phohibhahante.

– Ouch!

Et puis c’est le silence complet après que la  … eût fait le nettoyage.

Le jeune dame est silencieuse… Elle lit son rapport de l’an dernier. C’est écrit que j’ai une « pente » sur le bord de la lèvre. Un rebord de lèvre séché.

Elle rigole… Une « fente »… aux commissures.  Elle a fait une faute….

Mais la question la plus étrange est:  » Prenez-vous des médicaments? »

Faut croire que c’est pas bon pour la santé….

***

Il pleut, il neige, le temps est un nuage au ras de mon visage. J’ai le poil mauvais…  Au garage, on vous dit: »Il serait temps de changer de véhicule ». Dans la vie, c’est plus que compliqué, c’est une impossibilité notoire. On ne change pas de corps à moins de mourir et de se réincarnationner  dans un autre véhicule, plus parfait, avec de grosses lèvres auto-huilantes…

Tout compte fait, j’ai reçu une facture au même « montant » que mon âge. L’an prochain, normalement, je payerais 1$ de plus.

Je me suis toujours interrogé sur la raison pour laquelle je détestais ces visites. J’ai compris. Plus je visite, plus je suis à risque. C’est comme si une voix me parlait pendant que je vieillissais:  » Attention! vous venez d’ingurgiter 400 calories. Votre pouls est un peu rapide. Vous avez une point bleuâtre sur votre épaule. »

Faut-il savoir quand mourir et pourquoi? Sorte d’autopsie avant d’aller jouer de la guitare sur les nuages inventés…  Que l’on soit médecin, avocat, Premier Ministre, PDG, vagabond,  chacun est devant la vie comme un moustique qui risque d’être frappé par un pare-brise. En période de grande chaleur et d’humidité, il arrive souvent que ces bestioles s’écrasent sur le pare-brise. C’est vraiment pas beau à voir, parce qu’on ne voit plus rien. Il y a comme un filet de sang qui dégouline sur la vitre, des tiges de ces corps hideux qui se collent comme s’ils avaient fait de votre belle voiture,  leur tombeau.  Il a deux fois plus de pattes qu’avant.  Si le moustique avait été « guidé » par un spécialiste, on lui aurait dit d’éviter de voler là où l’asphalte est noire et que la bougeotte métallique ne pardonne pas.

Mais vous gueulez contre les moustiques. Et si vous aimez les voiture, la bestiole risque de sécher dans la peinture. Ô désastre!

Gaëtan Pelletier

Toyota 92.

*******

P.S. : Je dédie ce petit billet fou à un cousine décédée à 17 ans, frappée par un chauffard soûl. Sa vie a été celle d’un moustique. Hasard ou pas… Ou Dieu, ou Diable. Les deux dés. C’était il y a au moins 40 ans. Mais comment oublier? Comment oublier ceux qu’on a aimé? Mais, surtout, comment apprendre à aimer ceux que l’on n’a pas connus? Ce doit être ça « l’humanisme ».  Comprendre que nous sommes un Tout et que rien ne remplacera ces rapports froids et minés issus du prétendu « progrès ». Ni la destruction planétaire présente.

Les moustiques sont bien prétentieux!

Berceuse pour un monde à naître

 

berceuse pour un monde à naître 2
 
Pendant que se meure la bougie-Terre
Pendant que les granules d’étoiles vont en cache
Pendant que la matérialité se fait un or de guerre
Pendant, et pendant, comme si l’on voulait que nul ne sache…
 
Les poètes bercent les mots de frisures et dorures
Et l’âme des violons tressent des notes étincelles 
Sous les doigts des âmes ,  la résistance à l’usure 
 
Et parfois de pinceaux, certains  recousent  les parcelles 
Chacun est une poussière d’amour, un enfant  
Chacun l’un en l’autre,  se langent et se  bercent  de regards 
En  bouquets  que l’on donne comme si c’était un hasard… 
 
La chair,  comme une étoile sans toile  
A perdu son berceau, ses pinceaux, ses mots 
Il faut la refaire de sa vie, créer pour  naître  à nouveau…   
 
Gaëtan Pelletier 
14 novembre 2014 
 
 

Toile,  Berceuse pour un monde à naître,  Eliora Bousquet 

 

 

IGuette

 

04

Iguette= Il guette

***

Arrivera bientôt la montre encore « intelligente » , la IWatch. Avec ça, vous pouvez payer vos comptes.

🙂

On vivra dans un monde de tueries planétaires, crevant de faim, mais sachant l’heure et pouvant payer ses comptes et probablement emprunter avec sa montre. Et ça ne changera en rien l’imbécillité croissante de la petite planète bleue en train d’étouffer, de nous asphyxier lentement, à Gaza, à l’Irak, aux enfants tués dans les guerres et à la déTERRE Iorisation permanente de la race humaine.

Il y a 12,000 ans, on chassait le Mammouth pour survivre. 12,000 ans… C’est court dans les millions d’années de l’histoire d’une petite planète « par hasard » accolée à une étoile en guise de feu de camp pour chauffer la cabane ronde. Maintenant qu’on est au chaud et qu’on dévore du McDo, on dévore également du MAC do… Iphone, IWatch, etc.

Les nouveaux chamans 

On aura une montre et encore des dieux pour s’entre-tuer, parce dans ce cher et périlleux progrès de l’histoire, on aura pour la première fois dans l’humanité été pris dans le filet des miroirs des nouveaux prêtres goebbeliens, sortes  de chamans venus apporter « la bonne nouvelle ».

Son porteur recevra différentes notifications, comme des courriels, des textos, des alertes, des avis de réunion, etc., par le biais d’une légère pulsion au poignet. Il pourra répondre à des messages en utilisant les options variables selon le contexte ou par le biais de la reconnaissance vocale. Siri y est également intégrée. Un haut-parleur permettra les appels ou les messages par walkie-talkie. Deux utilisateurs de la montre pourront échanger des dessins en gribouillant sur l’appareil. Les amoureux pourront même faire sentir à l’autre, en direct, les battements de leurs coeurs!

La Apple Watch pourra contrôler l’Apple TV ou encore servir de télécommande pour l’appareil photo du iPhone.

Plusieurs applications bien connues d’iOS seront disponibles sur l’Apple Watch, comme les cartes, la météo, Passbook, Photos, mais la grosseur de l’écran a obligé les designers d’Apple à les adapter et à trouver une nouvelle façon de les contrôler. La montre est donc tactile (elle détecte aussi la force de la pression), mais se contrôle également à l’aide d’une petite roulette semblable à une montre ordinaire, à droite de l’appareil.

La Apple Watch, résistante à l’eau, plaira assurément aux sportifs puisqu’elle pourra mesurer lors d’une activité sportive la distance parcourue, la vitesse de déplacement, l’intensité de l’effort via le rythme cardiaque et le nombre de calories brûlées. Elle apprendra à mieux connaître son porteur pour éventuellement lui proposer des objectifs pour se tenir en forme. Pierre-Olivier Fortin, Le Soleil 

Dans la prochaine version, on pourra sans doute savoir l’heure de sa mort, la raison de sa mort, combien nous devons en mourant et sans doute que votre compte Facebook, quelques minutes plus tard, rédigé une chronique nécrologique automatique. Puisque Facebook engrange tous les renseignements vous concernant, vous ne verrez plus non seulement votre vie défiler devant vous, mais toute la planète le verra. Fini le tunnel de lumière!  Un système automatisé choisira une photo de vous, – la « meilleure », et lancera un avis de décès triste et émouvant.

Tous vos « amis » seront que vous serez morts. Il y en aura deux ou trois qui larmeront en crocodile… Mais, bon! C’est la vie! comme disent les Iricains.

 À l’écoute des Aléoutes 

Le tribus de Sibérie ou celles frontalières à la Chine, nomades, sous la tente, ont maintenant leur antenne parabolique. Alors, vraisemblablement, sans être Nostradamus, ils auront leur IWatch. On pourra même les voir tuer un renne et boire son sang en HD. Mais ça ne s’arrête pas là… Une fois qu’ils seront trop intégrés, on les mettra sous la tutelle des espèces en voie de disparition et on les subventionnera pour qu’ils poursuivent leurs coutumes qui seront une bonne nouvelle pour les gens bien assis devant leur téléviseur: les voyageurs télé.

Mais bon! Avec les réchauffement de la planète, les rennes volants de Noël, il se pourrait que tout cela devienne fabulation et que les sapins deviennent des sapins de plastique en provenance de Chine. Et la neige pourrait être artificielle. D’ailleurs, les rennes n’ont jamais volé et le père Noël non plus. C’est des inventions d’adultes…

Imagine 

Je vous laisse imaginer le reste.

Mais pour une piste, je suis bon pour un coup de pouce.

On se lèvera le matin, plus besoin de regarder la télé: on a été licencié.

Ou alors, le réveille-matin de la montre sonnera. Le travail! Vous le fermez. Il se met en mode alerte.

– Chérie! Chérie! ma montre est brisée.

Vous allez courir chez le réparateur qui ne répare plus rien mais vous en vendra une autre.

En l’ouvrant, tout sourire de votre nouveau gadget, La IWatch 666, vous aurez accès à Facebook et à la nécrologie annonçant la mort de votre amour. Vous l’auriez su en vous retournant dans le lit pour regarder le regard froid de votre amour!

Comme chantait Piaf! « Dieu sépare ce qu’il a uni »

ET STEVE JOB AUSSI!

Gaëtan Pelletier

9:41

10:36

Lunch: darne de saumon  à base de sardines du Chili. Version améliorée 3.347.10.111

8:20

Pouls: 71

Nouvelle de l’heure: un homme meure suite à un accident de travail. La boîte noire de sa montre sera analysée.

etc.