Archives de Tag: Catholicisme

Notre-Dame-de-Paris : choisir entre la pierre ou la Vie

Résultats de recherche d'images pour « Notre Dame de Paris »

Image: Wikipedia
***

Certes, c’était un bijou, et voilà le joyau ravagé par un incendie. Reconstruire? Oui, mais à quel prix? Au moins 1 milliard d’Euros et sur une période d’environ cinquante ans.
On semble oublier que c’est l’oeuvre ou le chef-d’oeuvre d’une époque durant laquelle a régné le catholicisme qui a largement profité des peuples qui ont payé pour cette beauté et grandeur architecturale. Une religion qui enseignait l’humilité… Puis elle s’est , pendant longtemps, affilié au pouvoir politique pour aller saccager les autres cultures aux fins de « conversion » à la seule vérité. Les églises ont poussé avec leur splendeur architecturale dans tous les petits villages des sociétés dites catholiques. Chaque paroisse voulait son clocher à la hauteur de « dieu ». Toujours avec les offrandes des petits peuples sous la crainte du diable, un personnage inventé pour effrayer les adultes-enfants.

Pendant ce temps, devant les décombres, la planète Terre, le bijou qui nous nourrit, aucune gêne pour piller encore et toujours les peuples, les soumettre, vider les entrailles des minerais, empoisonner les terre, s’adonner à une cruelle déforestation, gouverner sous le joug des transnationales, réel pouvoir de cette mondialisation fébrile avec le résultat que l’on connaît: une mort à venir d’une planète qui elle est une cathédrale vivante que l’on regarde brûler sans sortir son cellulaire pour la photographier.

C’est donc qu’il faut choisir entre la pierre ou la vie, le passé qui nous a mené à l’état actuel de ce monde en perdition devant une culture de religions sans spiritualité. Nous n’avons jamais autant cultivé l’avoir, encore plus privés de nos droits de ce que la Vie nous a légués  et qu’on enlève à cette créature, toujours aussi fascinée par sa prétendue supériorité, alors qu’il n’a su être qu’un guerrier pompeux.

Cette fois, encore de ces regards rivés sur un art grandiose, nous oublions que nous allons tous vers un bûcher. Dommage que les animaux et les arbres ne portent pas de gilet jaune et n’ont pas le droit de défiler dans les rues qui sont en train de prendre toute la place qu’occupait la réelle beauté: la vie de cette planète.

Gaëtan Pelletier