L’air de la nuit

J’irais au dormir
Si ce n’était le meilleur temps
Pour me réveiller
Pour me réveiller
Du jour trop sombre
Emblavé d’ombres

Et la nuit se fait belle
Et le temps dort
Je voyage d’encre
Je voyage d’or
Des épices de mon âme rebelle

On me dit qu’il est l’heure
Et je dis qu’il est leurre
On me dit qu’il est temps
Je me dis qu’il est temps

Et la nuit se fait belle
Dans ses draps noirs
La lumière est réelle
Du réveil pour voir et revoir
Les épices de mon âme rebelle

J’irais au dormir
Si ce n’était tant et tant
Mon âme qui appelle
Mon âme qui me rappelle
Que la chair est un voyage
Du fou jusqu’au sage

Et la nuit se fait belle
Au bâtir des lueurs
À sonder l’éternel
Le corps en bougeoir

On me dit qu’il est l’heure
D’aller au dormir
Je suis là à la chandelle
Poussé aux soupirs
De ceux qui dorment
Car enfin je respire

Copyright, Gaëtan Pelletier 

La Vidure 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.