Archives quotidiennes : 3-mai-2020

La musique invisible

 

La nuit est une noire
Le jour est une blanche
Et chacun joue de son instrument
Avant, pour comprendre le souffle perdu
De l’après…
 
Entre
Temps
 
Le charme des fleurs sont des aiguilles parfumées, qui meurent et qui meurent trop vite pour  en comprendre la beauté.
Les fleurs font peur.
La beauté arrivée, aussitôt nous quitte, et nous voilà alarmés.
 
La blanche est dans le ciel, sans portée. En nuées flottantes, en colères d’éclairs et de tonnerres. La vie a une odeur de pluie pendant que la tristesse est la vallée de la joie.
 
La nuit est une noire
Le jour est une blanche
 
Vous êtes un jazz ou une mélopée.
Une chanson d’amour.
 
Je suis en adoration devant le sifflement du vent qui fouette les feuilles, les clapotis des notes imprévisibles sur les toits, et les pleurs des maisons qui coulent aux yeux des gouttières.
 
La nuit est une noire
Le jour est une blanche
 
Il faut des yeux d’aveugles pour voir, et des sourds pour entendre des yeux.
La nature est un livre en braille, un livre en pleurs, un livre à la joie…
Hymnotisant!
 
 
 
 
 
 
La flûte enchantée, Mozart. On dirait un sourire et quatre yeux… 
 
Gaëtan Pelletier
03 septembre 2012