Rukia

« L’humanité, qui devrait avoir six mille ans de sagesse,
 retombe en enfance à chaque génération. » Tristan Bernard
 *****************************
 
Elle dansait, elle dansait, et toujours dansait
Elle riait, elle riait, et toujours riait
Le soleil avait au cœur, son feu, son ardeur
Elle riait, dansait, malgré les guerres, les douleurs
Ce qu’on peut tuer!
Ce qu’on peut éteindre!
Là où les cœurs se font de cendres
Aussitôt la vie commencée!
Elle se fondait à la beauté
Du soleil au pied, la lumière à l’âme
La couette au vent léger
Elle dansait la vie  qui pâme
Ce qu’on peut tuer!
Ce qu’on peut couper
Là où les hommes mettent les pieds
Ayant vite oublié, les enfants qu’ils ont été
Elle dansait, elle dansait, et toujours dansait
Elle chantait, chantait, et toujours chantait
Un soleil arriva, venant de nulle part
Sabrant son chant et son pas, laissant ses  yeux hagards
Elle chantait…
Gaëtan Pelletier
18 décembre 2011

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.