La Macronerie

Résultats de recherche d'images

Ils ont dit qu’ils allaient « changer le monde ». Le collier des « Yes We Can » est tressé  de fausses perles. À quoi donc rêvent les moutons électriques? Nous sommes des évasifs trafiqués, mourant de faim. D’une faim qu’ils ne comprennent pas. La faim de ne plus avoir peur que NOTRE Terre nous échappe. Ce qui appartient à tous les vivants.

Ils ont tous dit qu’ils amélioreraient le monde. Ce n’est pas de leur faute: ils passent comme le charbon dans une chaudière de Titanic.  Il font avancer un bateau-Terre flambant dans l’espace.  On entend les mêmes mots, les mêmes formules depuis des décennies. Des pubs sonores et aseptisées. Raides, frappantes, et à la captation naïve.

Qui a dit que le monde, les gens devrais-je dire, devaient vivre selon l’ordre des banquiers, de la globalisation, et de la destruction continue? Nous voulons seulement être humains et vivre de ce petit paradis. Sans même demander l’éternité…

On leur demande une bougie, ils vous offrent des feux d’artifice. On leur demande la paix, ils nous demandent d’acheter des armes… pour la paix. Ils se disent serviteurs des peuples. Ils sont les servants de messe des banques. Une église qui a pris la place d’une autre…

On a tout volé aux vivants, on a tout pris aux vivants, on a découpé la Terre en pointes de tarte, en carrés, en cercles. Les riches, les pouvoirés, les en « chanteurs » de fin de mandats resteront de ces corbeaux qui veulent notre fromage.

Gaëtan Pelletier

Publicités

2 réponses à “La Macronerie

  1. Bonjour Gaetan,

    Personnellement, je ne supporte plus ce mauvais théâtre. Récemment, Obama a fait part de son intention d’ouvrir une école pour former des politiciens de tous pays, des futurs dirigeants. J’imagine que l’intention n’est pas mauvaise au départ, mais cela annonce surtout l’ère bientôt officielle des chefs d’états carriéristes. C’est déjà le cas, bien que le droit étendu à tous existe encore dans plusieurs pays sans être pour autant réalisable, même si l’on aimerait nous faire croire le contraire.

    Dès lors, ces fonctions seront réservées aux initiés. Chouette perspective… d’une politique globale adaptée appliquant les mêmes enseignements. A ne pas confondre avec un gouvernement mondial, même si la tentation est forte… quoique… 😉

    Nous pourrons échanger nos polichinelles acros aux selfies, aux tweets et aux gaffes contre des baptisés du sceau de la gouvernance. On flirte avec le principe du gourou là car qui peut déterminer les bonnes pratiques d’une gouvernance, à part une personne persuadée d’en connaître les secrets? Vlan Obama. Après Obamacare, on verra Obamalearn ? Sapristi, nous voilà à nous balader live dans les concepts.

    Autant dire que le pouvoir échappe à tout contrôle par la population. C’est une perspective déjà bien palpable (d’ailleurs on marche – mauvais jeu de mots avec E. Macron – dans ce sens en montant en épingle des candidats modèles et vedettes avant l’heure, de préférence des Ken et des Barbies ? jusqu’au jour peut-être où les cyclopes auront la cote, sait-on jamais… ). L’uniformité a bon ton. Elle évite de stimuler la faculté de discernement.

    Je pense que si l’on devait résumer l’apathie générale, dont on ne sait plus trop si elle découle de chocs à répétition ou de vieilles habitudes, ce serait de l’ordre de: « C’est pas si pire…. on a vu pire. »

    En attendant d’y voir clair (quel optimisme), les populations se construisent toujours plus de fabriques de fromages. Sans doute pour maintenir leur emploi? 🙂

    Bonne journée,

    Elyan

  2. Bonjour Elyan,
    La fabrique des rois… Ciel! On se croirait revenu des siècles en arrière. Quel avenir a donc cette prétendue « démocratie »? Quand je pense qu’il en est qui travaillent et qui transpirent et qui croient avoir gagné quelque chose en votant, ça me tue carrément. Car le temps des changements par la politique semble être révolu. Je lisais un passage d’un livre du philosophe Alain Deneault qui consacre un petit chapitre au mouvement de la mondialisation « régnante »

    Gouvernance,
    Alain Deneault,

    RENDRE LA PARTIE (L’ORGANISATION PRIVÉE) PLUS GRANDE QUE LE TOUT (L’ÉTAT)
    ‘Mais «société» en est venu également à caractériser tout ce qui tient de la vie publique en général. Plus précisément, la modernité reconnaît sous l’appellation «société» la chose commune en tant qu’elle a succédé à l’ordre dialectique ancien dans lequel s’opposaient, d’une part, la sphère de la vie domestique (l’économie en tant que gestion d’une maisonnée et d’une lignée, l’oikos-nomos) et, d’autre part, celle de la vie politique (la polis)[62]. C’est que tout a changé. Pour Hannah Arendt, la société moderne touche désormais moins à des considérations politiques qu’à des enjeux administratifs. D’elle se dégage une sorte de gouvernement anonyme gérant le conformisme. Les deux acceptions du terme «société» trouvent ici leur croisement. Les «lois» sociales relèvent d’une science du contrôle des masses plus que du droit et de la délibération politique dont jouissaient jadis les «hommes libres» d’Athènes. Tandis que la pensée politique se trouve débordée par la société moderne, un certain domaine privé cessera pour sa part d’être relégué dans les marges de repli que se donnent des sujets voulant se soustraire au conformisme lourd de l’espace civique. Le «secteur privé» renvoie désormais à tout autre chose qu’à ces initiatives dans les marges, mais à quelque chose de si central socialement qu’on peine à comprendre pourquoi ce domaine porte encore l’épithète «privé». Cela se vérifie sur le plan des biens économiques. Si la richesse est sociale tandis que la propriété est privée,’

    D’ELLE SE DÉGAGE UNE SORTE DE GOUVERNEMENT ANONYME GÉRANT LE CONFORMISME.
    La partie est plus grande que le tout… Voilà le pouvoir actuel.
    C’Est ce que je disais dans un petit article: le lièvre des affaires a dépassé la tortue de l’État.
    Bonne journée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s