Les pays d’en haut: le syndrome Jason Bourne

Image associée

Déçus?

On le serait à moins.  On ignore qui peut se retrouver spectateur d’une série « parfaitement » ratée. Ratée par le scénario, le ton, et le bûchage  ou mutilation de talents. Ce n’est sans rappeler les films ayant pour héros Jason Bourne qui, a force d’être prolongé a perdu toute crédibilité. Paul Greengrass nous donne des plans de 1/4 de secondes… Il a massacré tous les Jason Bourne, sauf le premier.

Nous perdons énormément de temps à chercher ce qui devrait caractériser l’histoire d’une partie du Québec et de certains « acteurs » de cette histoire, d’un ton, d’un espace, d’un rythme, surtout. Il nous reste l’action… Et ça hurle!

La vitesse tue… Mais là il y a plus. La minceur caricaturale pour ne pas dire bédéesque des personnages nous laisse pantelants. La direction d’acteurs a massacré énormément de talents dans des répliques fausses dans lesquels les seuls sentiments exprimés sont ceux de la fâcherie ou la colère. Moins fort, plus fort, médium, saignant.

Ce n’est pas une série, c’est un steak!  Malheureux aux acteurs qui sont embarqués dans cette galère en y voyant le rôle de leur vie! Les pays d’en haut  risque de passer à l’histoire comme un échec et une machine à broyer des talents. Fait étrange, ce sont les acteurs de rôles secondaires qui réussissent à nous faire croire que « c’est bon ».  Quoique Vincent Leclerc s’en tire très bien. Dommage qu’il ne nous soit pas plus familier dans d’autres rôles.

La série a le défaut de n’avoir aucune qualité… Sauf, peut-être, celle des décors.  C’est un chœur cacophonique bizarroïde d’acteurs soumis à une direction d’acteurs pressée.  On ne sait pas ce qui se passe derrière les caméras et R.C.

Reste que les quelques spectateurs que je connais ont décidé d’abandonner le visionnement de la série qui aurait été supposément meilleure dans la seconde. Or, elle garde les mêmes défauts.

Dommage pour les acteurs de talents, car, au fond, on dirait une pièce de l’école secondaire, version 5ième, et on a hâte aux vacances.

Gaëtan Pelletier

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s