Faites-moi rire ou couler en La mineur

Hi!Hi! HI!
Ha!Ha! Ha!
Ho! Ho! Ho!

John Lennon ( I Am the Walrus) 

La roulade actuelle du monde de la politique est une sorte de représentation du monde en train de se « déconstruire ». À chaque élection, on pense que le monde « changera ». Les témoins de Jéhovah pensent la même chose des lions qui deviendront des moutons. Trump aux États-Unis, Valls en France, et le petit Trudeau qui signe de sa plume  l’entente avec les amérindiens en achetant l’idée de  deux pipelines.

On voudrait parfois leur peau  devant une cheminée…

Le monde ressemble à une glissade de banane.

Avec la finale de la chanson A Day in the Life, John Lennon a dû inconsciemment tracer le futur dans la grande dégringolade de « la note la plus faible jusqu’à la plus haute » sur des instruments. La cacophonie totale. Les musiciens de formation classique n’y comprenaient  rien. C’étaient des chevaux de violons avec des ornières. One Track Mind. 

L’insistance des politiciens à appuyer sur le fait d’améliorer et d’être au service de leur pays ne signifie plus rien. Ils sont engouffrés dans une finale et un obscurantisme à faire peur. Ils ne savent plus que faire. Ils croient faire… En fait, ils participent au « défaire ». Le faire, c’est le monde de la finance, des Inc. qui profitent des lois anciennes.

Les gens qui croient se déchargent d’une montagne d’anxiété. Ils ont de l’espoir. C’est ainsi qu’une étudiante de 24 ans vient d’être élue au Québec: pour changer le monde. Elle vit d’espoir dans un siècle qui a montré qu’il n’y en n’a plus. Les matraques de fausses idéologies les ont marqués au fer noir. Ils sont brûlés du doute, cette petite marche qui permet d’évoluer et de se dessiller. VOIR. La politique est devenue aussi toxique que la mort aux rats. Tous les prêtres ou les accoquinés à la finance laissent les arbres se faire raser comme des têtes chez le coiffeur. La machinerie lourde, c’est le rendement.

Le « monde » peut-il être changé?

Tout ça est devenu risible. Au point de sourire devant la télé et les journaux qui ont pour mission de vendre des « informations » à des gens qui pensent qu’elles sont nourrissantes. C’est le fast-food mitraillé qui sert à former  les citoyens. Une nouvelle qui passe dix ou vingt fois par jour n’est plus une nouvelle: c’est un disque avec une aiguille qui sautille. Et c’est désormais de cela dont nous nous nourrissons.

Bonne santé!

Gaëtan Pelletier

 

Publicités

7 réponses à “Faites-moi rire ou couler en La mineur

  1. Bonjour Gaétan c’est avec plaisir que j’ai ré écouté cette chanson perdue dans les limbes du passé lequel s’inscrit comme repère les plus fiables de notre existence emportée par les Titanic des rumeurs transportées par les médias et le plus souvent de sources invérifiables
    Seules nos propres expériences sont régénératrice d’optimisme pour ne pas sombrer dans le défaitisme actuel qui est le même qu’à l’époque ou cette chanson a été créée
    C’est à dire époque ou nombre de sectes ont elles aussi ressuscité des limbes comme are Khrisna et autres mouvements qui n’ont abouti à rien excepté d’offrir pour nombre d’adeptes des séjours en psychiatrie
    Très belle journée pour Vous

    • La religion, maintenant, c’est l’économie. Là aussi plusieurs devraient aller en psychiatrie 🙂 Quelqu’un m’a demandé un jour ce que je voulais signifier « spiritualité ». Ne serais-ce qu’un lien entre nous les humains, c’est déjà énorme.
      Bonne journée à vous!

  2. Excellent article ! D’autant que je viens d’apprendre que Trump a désigné un climatosceptique dans son entourage pour s’occuper du ministère de l’environnement.

    Amicalement
    Gene

  3. Pour reprendre une des phrase de votre texte Gaétan moi ce qui me fait ire c’est de voir tous les nouveaux indiens blancs ou colons nouveau genre ou jeunes trappeurs décidés à se recréer un monde ou ils peuvent tuer la faune sauvage mais surtout pour s’enrichir alors que ceux montrés au début des programmes sur l »Alaska /émission RNC/ ne tuaient que pour survivre
    Tandis que chez nous on a des écolos vraies mouches à chenit pour rester polie ,il est vrai que pour un technocrate il fait trop froid pour aller surveiller ce que tous dénoncent ailleurs et qui ne se fait pratiquement jamais saut dans leur imaginaire ,cherchez l’erreur !

    • Ah! Ces chers émissions sur la survie. Une vraie comédie. Je dis la survie, mais les modes de vie d’antan en Alaska, mais en motoneige… Les chiens bouffent trop 🙂 .
      Il y en a de plus en plus et les « comédiens » sont sans doute bien payés pour « jouer » dans ces émissions. Mais c’est amusant
      regarder. La cabane en bois rond avec pour 15,000$ d’armes, pour chasser ou se défendre contre les animaux sauvages. Eux, ils n’ont rien… À part courir… Comme disait quelqu’un dans un article quelque part, « Tout est truqué ». La société est devenue une sorte d’oeuf brouillé… Bonne chance
      ceux qui croient y voir vraiment clair.

  4. @Gaétan merci de la réponse qui confirme bien que l’argent pour la déconnologie il y en a toujours bien assez
    Tout de bon pour Vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s