Trump Président: gifle à l’establishment américain

trump

Le site d’immigration du Canada est en panne suite à des demandes d’américains de déménager au Canada. Et ce n’est pas une blague…

Le site Web de Citoyenneté et Immigration Canada éprouve des problèmes depuis que Donald Trump a pris les devants durant la soirée électorale.( ) Un trop grand nombre d’Américains ont-ils visité le site au même moment, voulant fuir un futur gouvernement Trump? Voilà du moins ce qu’ont spéculé de nombreux internautes sur les réseaux sociaux. Journal de Québec

Le vote Trump – puisqu’il ne doit rien à personne en faisant campagne seul,  demeure une gifle monumentale à la politique américaine d’entretenir un establishment qui manœuvre le peuple américain depuis des décennies.  En ce sens, il se pourrait qu’en certains domaines le règne pourrait être positif ou déclencher une guerre intérieure en sol américain.  Il faudra s’attendre à des révélations nouvelles au sujet des courriels d’Hillary Clinton, confirmant son hypocrisie d’un double discours, l’un pour Wall-Street, l’autre pour la classe ouvrière.

La pauvreté camouflée aux États-Unis a sans doute permis l’élection d’un étrange président frôlant l’attitude d’un clown.  On avait déjà élu un cowboy qui a modifié la face du monde…  Il y avait  également un souhait de la fin de l’élite financière américaine de la part des électeurs, élite que représentait Hillary Clinton.

Trump, mauvais président?  Qui sait si l’Histoire était tracée pour enfin déstabiliser ce grand cirque qu’est les États-Unis! À quel prix? Les mois à venir risquent d’être pénibles pour certains pays, mais davantage pour les USA. 

63% des électeurs considéraient Trump comme n’étant pas qualifié pour le poste à la présidence. Toutefois, les électeurs des  États-Unis semblent avoir voulu déstabiliser le pouvoir central de Washington se disant que le candidat redeviendrait sérieux devant la tâche qui l’attend.  Un risque à prendre. Mais au moins un mouvement démocratique.

Le « clown » aura déjoué toutes les prévisions des journalistes-analystes. Rarement dans l’histoire des États-Unis un MOUVEMENT  a eu raison d’une clique de dirigeants maintenant la  politique d’une philosophie   basée sur une pratique de mainmise sur les classes pauvres.

C’est un NON déchirant mais sans doute nécessaire.

Gaëtan Pelletier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s