Le partir du Yes We Can

Le cowboy beige de l’Amérique partira bientôt. On a frôlé l’espoir dans la fièvre d’un homme noir qui « dirigerait » désormais l’Amérique. J’avais écrit de nombreux articles à l’époque sur le règne à venir d’Obama. Un beau slogan, mais un avenir …blanc.

Obama devait prendre le rôle du Magicien d’Oz : régler la crise de 2008, et redonner à l’Amérique son souffle et des changements profonds.

Quelqu’un (sic)- plusieurs se sont servi de lui pour masquer l’hypocrisie américaine. Mais ce n’est pas là l’apanage d’un pays. D’autres ont déçu. La raison est simple, il n’est plus possible de combattre le réel pouvoir de la finance mondialiste.

L’avenir ne sera pas d’élire, mais de se regrouper pour stopper ce monstre en train de couler en nous privant de gilets de sauvetages.

gp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s