La fête du diable

La « banque » aurait été crée pour l’homme. Mais tout ce que nous produisons est maintenant créé pour enfermer le potentiel humain dans une banque.

Ne vous demandez pas où se situe l’échec. Nous sommes dans l’échec, nous produisons l’échec, nous endossons l’échec, et nous pleurons sur notre échec.

Nous sommes esclaves d’avoir laissé le savoir humain réel, nos terres, nos libertés à des gens qui « pensent pour nous » dans une forme de démonisme pétillant mais… empoisonnant. Quand tout est fait pour être compliqué, et que l’on vend du compliqué, il faut alors construire sa simplicité. C’est la chose la plus difficile à faire car les matériaux fournis proviennent de la complexité.  C’est comme si la feuille d’un arbre tentait de se comprendre par un « organigramme » de racines fourni… « Arrange-toi avec ça! » C’est la Vérité.

Nous sommes « déspiritualisés »… C »est bien ce qui fait l’affaire des gens qui ont besoin de robots.

Danke!

gp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s