Thérèse

Mouffette-4

On a trouvé de l’eau saline sur Mars ou du sel mouillé… Scientifiquement parlant, c’est extraordinaire. Un jour on découvrira un job sur Vénus. Et on paiera 500 millions de dollars pour envoyer un type ou une type travailler pour gagner sa vie. On ne lui donnera pas… Ou aux quelque millions qui tirent le dieu par la queue pour vivre.  Après tout, à Montréal, on se couche à 21 heures pour se lever à 4h3o afin d’éviter le trafic. Avec une douce panoplie de Das Auto, toutes trafiquées. C’est marrant à en pleurer…

Ma grand-mère travaillait l’été, préparait ses confitures, ses carottes, ses navets,  ses concombres et une petite montagne de pommes de terre.  Elle échangeait des pièces de viande avec quelques voisins qui aimaient bien la compagnie des porcs. Et, de temps en temps , papy allait chasser le lièvvre. Ah! J’oubliais: son faux gin, ou boisson bizarre d’alambic qu’elle fabriquait la nuit pour se soustraire aux « lois » en vigueurs à l’époque. Elle est décédée à 86 ans dans son lit. Il n’y avait pas de poulaillers pour les personnes âgées à cette époque. Et la salope fumait la pipe… Sans se soustraire aux lois de l’époque.

Comme disait le train: je m’égare. Ce qu’il a de laid dans cette parade de faux sourires qui ont l’air de s’être déguisés en queues de paons pour vous séduire (bigarrées de la lèvres et du discours sirupeux sirop d’érable et petits drapeaux en entrée) , ces sont les retombées économiques quand ils passent dans votre région qui importent.

***

Les passeurs 

M. Harper est passé. Il en a des cordes à sa  harpe … Il a fait la semence des subventions, est allé manger avec ses imitateurs subalternes sur une table si petite qu’il devait jouer du coude pour ne pas trop se frotter. Il a dû laisser 50$ de pourboire à la serveuse du resto. C’est l’argent que Ginette,   de Saint-Louis-du Ha! Ha! , avait payé pour améliorer son pays. Mais Ginette ne le savait pas. Car elle était la serveuse du resto. Et toute timide…

Puis est passé Thomas Mulcair, chef du NPD. Puis M. Trudeau du PLC… Tous ces gens-là étaient accompagnés d’une flopée de « travailleurs » souriants.  Il n’y a plus qu’un job « souriant »: politicien ou attaché de presse, ou mitrailleurs de messages qui passent dix fois par jour pour vous demander des dons dans votre boîte à mal.  En fait, on a tellement tout donné que les emplois se font rares.

Je n’ai pas de grands yeux pour ces visites téléguidées. Ni de parti, ni de X à leur donner. Mais il y en a qui en donnent. Sinon, ils seraient transformé en statue de sel et bons pour vivre sur Mars.

Thérèse 

Par un beau soir de septembre, j’étais assis sur les marches de la maison, quand j’ai vu la queue de la mouffette. Je l’ai baptisée Thérèse. Thérèse a saccagé tout le terrain en forant des trous sans doute pour s’alimenter de vers de terre. Mais étant donné qu’il n’a pas plut depuis au moins 5 semaines et que le sol est sec comme les sables de l’Arabie Saoudite, Thérèse a massacré tout le terrain.  C’est sec, sec, sec. Les lombrics sont sous la nappe phréatique ou je ne sais où. Mais ils se cherchent de l’eau… Et Thérèse ne pourra aller sur Mars. Ce soir, il y a eu de la pluie. C’est comme une subvention pour elle. Elle va se promener et enfin creuser pour trouver des vers et bouffer.

Mais j’ai beaucoup de respect pour Thérèse: elle ne cherche pas de pétrole. Elle cherche seulement à survivre…  Si je brise le sol, il n’y aura plus de Thérèse. Thérèse n’est pas une auto… Même si elle pue quand on l’écrase avec une Das Voiture…

Gaëtan Pelletier

Publicités

2 réponses à “Thérèse

  1. Génial ces tranches de vraies vies, de gens ou de bêtes qui sont simples et bons, on le devine. Je crois que s’il avait été de notre temps, qu’il aurait éreinté à la sauce aigre douce, ces mots auraient plu à Voltaire. Ce qui nous sauvera tous, c’est l’humour corosif, le parler vrai. Que le français redevient lui-même quand il a franchi l’Atlantique. Pareil en Belgique. Nous, nous avons presque perdu notre âme, à cause des parleurs de langue de bois et le bagout des marchands du temple. Bonne journée Gaëtan.

    • Bonjour Hervé! Temps d’élection, temps de promesses… Tout ça pour revenir au même. Nous avons voulu ( oups! sans doute les hommes d’affaires…) nous mondialiser par le commerce alors on est tous des « outils de commerce ». Heureusement qu’il reste l’humour… Et la « petite vie » qui est au fond la seule et belle grande Vie.
      Bonne journée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s