Le syndrome du robinet

robinet

«Si les finances du gouvernement fédéral sont de retour à l’équilibre aujourd’hui, c’est en partie en raison des surplus de l’assurance-emploi (NDLR : les 57 milliards $)», a déploré Hans Marotte de Mouvement Action-Chômage de Montréal. »  ( ) Le Mouvement Action-Chômage de Montréal abonde dans le même sens. «Le taux de couverture des travailleurs à l’assurance-emploi est passé de 90 % dans les années 1990 à moins de 40 % aujourd’hui», a dit Hans Marotte, porte-parole de l’organisme.(source) 

***

1941: création de l’assurance-chômage. Qui fonctionnera bien pendant 50 ans.

1996: Ottawa cesse de contribuer au programme. Il baptisera alors le programme « assurance-emploi ».

« Or, la réforme a permis à Ottawa de dégager d’énormes surplus, à coups de 6, 7, 8 milliards par année. Dans son rapport de 2002, la vérificatrice générale Sheila Fraser a sévèrement frotté les oreilles du ministre des Finances Paul Martin, accusant le gouvernement de frôler l’illégalité dans ce dossier. » ( source)

Cette réforme consistera à demander aux chômeurs plus d’heures de travail : de 700 à 910 heures.  En plus de sabrer dans les revenus en pourcentage du salaire, le montant l’assurance emploi étant étant établi en fonction des salaires hebdomadaires bruts.   Ce qui a écarté de nombreux prestataires qui avaient droit à l’assurance-emploi avant les années 90.

Cette « méthode », et ce sous TOUS LES PARTIS AU POUVOIR a permis d’accumuler des surplus de 57 milliards de $. Ce 57 milliards de $ a été utilisé pour éponger la dette du Canada.

Du « technique » à l’humanisme  

Jusque là, tout est « technique ». En utilisant les milliards engrangés à d’autres fins, on a privé les chômeurs de leurs droits à l’assurance-emploi. Les gouvernements successifs des époques étaient pleinement conscients qu’il s’agissait là d’un « revenu stable » pouvant servir à d’autres fins que de soulager la pauvreté de l’Est du Canada aux prises avec le travail saisonnier, et non le « travailleur saisonnier ». Oui tout est technique, car  En 2008, la Cour suprême a eu l’occasion de se prononcer sur la question, à la suite d’une plainte syndicale qui accusait Ottawa de détournement de fonds. La Cour suprême en a conclu que les gouvernements avaient le droit d’utiliser ces fonds  pour d’autres programmes. Peut-on financer l’achat de F-35  par les cotisations des chômeurs?  Ce doit être encore une question technique. Mais la question humaine reste ingrate et questionnant. Si ces 56 ou 57 milliards de $ avaient été injectés dans l’économie, pour plagier la « parlure » des politiciens, ces fonds auraient pu non pas simplement soulager la misère des chômeurs, mais donner à ceux-ci un pouvoir d’achat  et aider à éteindre un tant soit peu  la crise économique de 2008.

Mais non. Techniquement c’est simple: le gouvernement se retrouve en déficit de 5,2 milliards de $ en 2013. S’il avait conservé les fonds utilisés à d’autres fins, il aurait eu un surplus de plus de 50 milliards de $. Et le voilà se lamentant sur le déficit qu’il a lui même créé. Et les autres partis? Soit on ne sait pas compter, soit ils vont, eux également, prendre le magot  à des fins autres.

L’omertà

Étonnamment, personne n’en parle. C’est l’omertà… On repasse le ruban du déficit… Mais on ne parle pas de la cause. Et tous les partis ou singes de partis ne se prononcent sur le sujet à moins d’un scandale. « Est-ce une taxe camouflée? » dira Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois à Ottawa.

C’est un revenu sciemment camouflé. Un mensonge qui ne dit mot… On ne parle pas de la disparition des « ayant droit » obligés d’aller vers d’autres programmes provinciaux menant à une pauvreté encore plus « extrême ». Mais il y a encore plus grave: on a saboté un régime qui permettait à certains de vivre et non de survivre. Malheureusement, ces « méthodes politiques » sont aujourd’hui répandues dans presque tous les pays industrialisés. Le chômeur est considéré comme un fraudeur du système, pourchassé et harcelé par les fonctionnaires.

Des élections de chiffres 

Ce midi, un  baratineur politico-menteur déblatérait un  discours sur la manière dont le Parti Conservateur allait régler le problème. Il n’a pas dit qu’il l’avait créé… Il se prononçait sur la manière de le régler à l’avenir,t out simplement abaisser les cotisations pour rendre les revenus de ces cotisations sans surplus. Mais cela ne règle pas le sabotage d’un système qui fonctionnait bien et qui était non seulement humain mais juste pour de nombreux travailleurs canadiens.

Les acteurs de cette Histoire:

Michael Wilson , Ministre des finances ( CONSERVATEUR, ou PCC)

Brian Mulroney, Premier Ministre ( PCC)

Jean Chrétien, Premier Ministre, Parti Libéral Canadien ) PLC

Paul Martin, Ministre des Finances, PLC

 Que vous votiez pour un parti ou un autre, chacun a été en quelque sorte violé par le silence des profiteurs et chacun le sera encore.  Chacun a été victime de la « politique ». Chacun se voit maintenant devant des politiciens formatés et robotisés.  Aujourd’hui, un peu avant le 19 octobre, jour d’élection, nous voyons le grand défilé des parlementeurs agenouillés pour un vote. C’est Boris Vian qui a écrit  » J’irai cracher sur vos tombes ». En attendant, on pourra toujours cracher sur les bulletins de votes.  Et pourquoi pas? On a bien craché sur les démunis par un système qui aujourd’hui ne fait que produire de la salive pour nous embobiner. Ils ont eut la chance de créer un peu de richesse, mais ils ont créé plus de pauvreté. Et qui nous dit que ces chiffres « bien balancés » ne créeront pas de surplus nécessaires à d’autres crises?

Mais on ne crachera pas… Même si l’humain est constitué de 70% d’eau, il ne dépensera pas un crachat de peur de sécher debout. Il est aveugle du robinet qu’on lui a vissé dans le cerveau qui fait que la peur a fait de lui un désert…

Et c’est dans ce désert qu’il vit…

Gaëtan Pelletier

1- LA RÉFORME DE L’ASSURANCE-EMPLOI:
LE PREMIER RAPPORT DE CONTRÔLE ET D’ÉVALUATION

http://publications.gc.ca/Collection-R/LoPBdP/BP/bp463-f.htm

2- Le gâchis de l’assurance-emploi

3- Assurance-emploi: Surplus de 3,5 milliards $. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s