L’économie expliquée aux imbéciles dont je suis…

5b205d05187e5810739aa49fd1a8ac24

Ça, c’est la théorie format mathématique de l’information. Je vais tenter d’être un peu plus simple…

Il y a des lustres, les gens échangeaient des biens: une poule ( pas la dame..) pour une valeur semblable mais en terme de rentabilité.

Tu donnes la poules, on te donne 4 lapins. Les commerçants négocient: la poule pond des oeufs. Tu vas t’en nourrir pendant longtemps. Que voulez-vous que nous faisions avec 4 pauvres lapins qui se reproduisent.

– Si tu les tues, crétin , ils ne se reproduisent pas!

– Justement! Je les achètes pour les manger: nous avons faim.

Jusque là, tout allait bien. Ils avaient les dents cariées, prenaient une douche quand il pleuvait, et ils ne savaient pas  qu’ils échangeaient des biens. Ils tentaient de survivre.

L’Histoire dit qu’ils finirent par se regrouper sur ce qui allait devenir la place du marché.

Un jour, un cochon arriva avec un homme qui n’avait plus faim. L’homme échangea le cochon pour 12 poules et 36 lapins. Mais au lieu de les manger…  Le génie – Séraphin Bernarken -, prit un territoire et y instaura un élevage de cochons, de lapins, de poules. Au diable les oeufs! C’est pour les pauvres et les omelettes.

Génie II 

Il y a toujours un génie pour en surpasser un autre. Devenir génie à la place du génie. Un jour, il vit un imitateur du premier génie qui avait – tenez-vous bien! – élevé des taureaux est des vaches!

Quand les gens du marché virent arriver les taureaux et les vaches, ils paniquèrent.  Le génie sortit de sa bouteille. « Nous allons établir une monnaie »

La foule éclata de rire. Une monnaie?  » Oui, un symbole pour représenter tout ce que nous avons. Ce qui nous évitera de transporter nos bêtes au marché ».  Genre…

– Mais avez-vous une explication? demanda-t-on.

Oui, j’ai une formule mathématique qui prouve que cela va fonctionner.

Une théorie pour acheter son billet d’avion le moins cher possible

Source

On frappa donc de la monnaie.

Certains citoyens, quelque peu instruits, avaient étudié la formule. Plusieurs avaient même fréquenté le secondaire 4, ( Lycé ou High School), sans saisir la formule.

– Nous ne comprenons rien. Nous en perdons notre lapin…

– L’important est que ça fonctionne.

Génie III

Pendant ce temps, en arrière plan, pendant que des nuages fonçaient vers le marché, un petit homme, Antonio Panzi, eut l’idée de trouver des acheteurs-vendeurs. Quand ils les vit, dubitatif,  se passer la main dans la barbichette, ils leur donna un titre: courtier.

Yes!

Génie IV 

Alain Tourre, petit salopard puant aux chaussures trouées, eut une idée qui bouleversa le monde. Hélas! Il parlait en écrivant… Il décida de ne pas travailler, mais d’amasser de la monnaie.

Génie V

Ayant étudié Ponza, il créa les banques. Mais plus encore, il rendit la monnaie invisible. Génie VI créa les conglomérats en achetant tout ce dont il pouvait et en vint à prêter aux pays.

Pendant la crise de 2008, on vendit des maisons à tour de bras. Les sous Génies 000 avaient les babines coulissaient comme des chiens lippues, certains de faire de bonnes affaires.

Fin de l’Histoire 

Et c’est ainsi qu’aujourd’hui, quand vous voulez achetez des oeufs, il faut passer par la caisse, retirer de l’argent invisible, aller au supermarché, suer sang et eau, vous rendre malade, grossir à vue de miroir, et dans une instruction dirigée par l’État, vous pourrez voir les connaissances de vos enfants, vous étonner de les voir tenter de cueillir des pommes de terre dans les arbres.

Quant à savoir ce qui est arrivé à la poule, je vous conseillerais de reprendre la formule à l’envers de celle que j’ai affichée plus haut:

Une théorie pour acheter son billet d’avion le moins cher possible

Car, dans les faits, c’est une formule mathématique :

Une théorie pour acheter son billet d’avion le moins cher possible.

Je n’y connais rien, mais en prenant la formule à l’envers, je dirais que l’on peut calculer comment retourner sur Terre afin de savoir ce qui est arrivé à l’oeuf, à la poule et au lapin.

P.S.:

Génie 34

Il empoisonne les lapins, il en met le dos sur le vendeur numéro 110, le traite de terroriste et de voleur. Pendant ce temps, il a tout un arsenal de lapins bien en vie dans une île achetée à un prix dérisoire. Au moment où chute le prix du lapin, il sort les lapins de son île.

Dans certaines histoires de complotistes, on dit qu’il devient président d’un pays. En fait, en le devenant, c’est un vendeur à la solde des éleveurs de lapins. Il dit toujours: « Ça ne se reproduira plus! Parole de lapin ».

Mais l’histoire ne se termine pas ici: d’un oeuf, d’un simple échange suivant cet énorme progrès, il a fallu créer des métiers: des enseignants pour faire comprendre une histoire parallèle, des ingénieurs pour bâtir des ponts, des banquiers, des secrétaires, des plombiers, des électriciens, des vendeurs d’assurances, des fabricants de théories. Ça n’a pas de fin.

Le cheval allait aux champs, les autos vont au travail. Et pour vous informer comment va la bourse, il y a des chaînes spécialisés, des « spécialistes ». Et quand nous fûmes mourant de travail, un autre génie naquit: Big Pharma.

Quel monde merveilleux!

Gaëtan Pelletier

15 septembre 2013

Publicités

2 réponses à “L’économie expliquée aux imbéciles dont je suis…

  1. excellente démonstration ! a mon sens il faut peut être intégrer l’ USURE …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s