L’amour du tout collé

 FLickr  Blind Gold

Les vrais amours n’ont pas d’intention, ni d’attente. Les deux aimants ne cherchent que l’attraction du collé.

Alors on s’est étendus nus, d’une manière décente. Avec des draps qui rendait l’amour aveugle. Les yeux grands ouverts sur nos murmures. 

Il n’y a rien à dire.

Les mains font leur chemin délicieux comme pour trouver le centre de l’Univers. Aimer avec le doigté d’un respir, d’un souffle, d’un minus frémir.

Et pourtant…

Jusqu’au liquide affolé, les perles blanches des corps…

Étrange!

Voilà les liquides qui sont de feu.

C’est comme ça que je nous rêve. Durant tes absences. Avec les rires fous, les passages arrêtés.  Aimer et rire c’est comme créer du bonheur sans faire des enfants.

Un peu comme sculpter deux anges dans une musique du présent…

Gaëtan Pelletier

2007



Publicités

2 réponses à “L’amour du tout collé

  1. Un bien jolie manière poétique d’en parler, Gaëtan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s