Archives quotidiennes : 1-juin-2015

Conseil amical à un tas de jeunes gens

Bukowski

Allez au Tibet.
Faites du chameau.
Lisez la Bible.
Teintez vos chaussures en bleu.
Laissez-vous pousser la barbe.
Faites le tour du monde en canoë de papier.
Abonnez-vous au Saturday Evening Post.
Ne mâchez que du côté gauche de la bouche.
Epousez une unijambiste et rasez-vous avec un coupe-chou.
Et gravez votre nom sur son bras.
Brossez-vous les dents à l’essence.
Dormez toute la journée et grimpez aux arbres la nuit.
Faites-vous moine et buvez des chevrotines et de la bière.
Mettez la tête sous l’eau et jouez du violon.
Faites la danse du ventre devant des bougies roses.
Tuez votre chien.
Présentez-vous comme maire.
Vivez dans un tonneau.
Fendez-vous la tête avec une hachette.
Plantez des tulipes sous la pluie.

Mais n’écrivez pas de poésie.

Charles Bukowski, Avec les damnés.

L’amour du tout collé

 FLickr  Blind Gold

Les vrais amours n’ont pas d’intention, ni d’attente. Les deux aimants ne cherchent que l’attraction du collé.

Alors on s’est étendus nus, d’une manière décente. Avec des draps qui rendait l’amour aveugle. Les yeux grands ouverts sur nos murmures. 

Il n’y a rien à dire.

Les mains font leur chemin délicieux comme pour trouver le centre de l’Univers. Aimer avec le doigté d’un respir, d’un souffle, d’un minus frémir.

Et pourtant…

Jusqu’au liquide affolé, les perles blanches des corps…

Étrange!

Voilà les liquides qui sont de feu.

C’est comme ça que je nous rêve. Durant tes absences. Avec les rires fous, les passages arrêtés.  Aimer et rire c’est comme créer du bonheur sans faire des enfants.

Un peu comme sculpter deux anges dans une musique du présent…

Gaëtan Pelletier

2007