Le pipigraphe

L’entreprise les Viandes du Breton à Rivière-du-Loup confirme qu’elle met en place une nouvelle politique de gestion des temps de pause qui limite le droit de ses employés d’aller à la toilette

Un travailleur pourra désormais demander de s’absenter aux toilettes pour un maximum de 10 minutes, et ce, trois fois par semaine. ( Source

***

Je me suis demandé où pissaient les esclaves qui ont fabriqué les Pyramides de Gizeh.   Mais peu importe… Pourvu que l’on fasse pipi quand l’envie vous en vient. L’entreprise en question s’appelle Viande du Breton. Les employés passent leur journée à découper des carcasses de porcs. Au froid, c’est certain … Ça doit donner envie d’aller au petit coin. Mais selon certains employés, quelques uns exagèrent: 30 minutes.

Mais dans un monde de rendement max pour les actionnaires, ça compte. Si un employé y passe 30 ans. 365X30minutes par 30 ans – attendez je vais prendre mon cerveau d’une main et mon crayon de l’autre…  Ça fait 82 heures par an pour un employé.  Pendant 30 ans 2460 heures. Et si 10 employés vont au pipi trop souvent on se retrouve avec 6000 semaines de pertes au bout de 30 ans. Et 13 ans de travail … sans travail.

 Ça vous démolit un administrateur…

Mais l’administrateur pense à tout. Il calcule. Alors, il se dit: « Réglons le problème une fois pour toute ». Il fait percer des trous dans le plancher et achète des milliers de mètres de tuyaux  raccordés au employés.  Là où ils doivent être raccordés. Pour un administrateur, c’est une question de plomberie rose…

Alors, il reprend son cerveau et calcule. Au bout de 30 ans, il aura économisé des centaines de milliers de dollars. Mais -Ô surprise -, pendant une réunion, au bout de 8 heures, ( payées à 90$ l’heure), les administrateurs  se rendent compte qu’il y a 43 femmes dans l’usine. Ils font appel à une firme spécialisée pour construire un appareil pouvant s’adapter au… confort féminin. Mais avant, une étude de faisabilité au coût de 4, 233.34$ .  Le fabricant se situe en Lituanie. Les gestionnaires font alors faire une étude pour évaluer les coûts de transport inclus.  Au final, après calculs sans crayon, ils jubilent: on aura épargné 32,234 $ sur une période de 30 ans.

Le jovial directeur est tout souriant au jour de la réception de l’appareil pour dame. Il ouvre la boîte et prend dans ses mains une sorte de pénis en caoutchouc avec sac de réception ajusté à la taille des dames.

Deux employés au nom de famille étrange, reçoivent la boîte à pipi lors du premier jour.  Ils l’ouvrent et constatent qu’il y a erreur. Mais ils s’amusent avec le modèle…

Le lendemain des centaines d’employés se retrouvent sur la chaîne de découpage. Au moment où tout le monde se met à travailler, l’un d’entre eux exhibe « l’organe plastique » féminin à ses confrères.

Ils se mettent tous  à rire à en pisser dans le tuyau…

Pendant 30   minutes…

gp

Publicités

4 réponses à “Le pipigraphe

  1. Michèle PETITJEAN

    Aucune imagination ces employeurs, ils ne penseraient même pas aux couche-culottes !!!

  2. Ce qui m’étonnera toujours c’est l’acceptation de toutes ces mesures par les travailleurs !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s