Savoir autochtone

La culture autochtone représente un véritable trésor pour le reste de l’Humanité.

environnement, nature, vert, écologie, biologique, planète TerreSelon une étude, parmi les 119 plantes de base utilisées dans la fabrication de nos médicaments, 74% auraient été découvertes bien avant par les Autochtones. L’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a alors recensé 21 000 espèces de plantes médicinales utilisées par ces communautés, mais dont les vertus restent a démontrer par des analyses à mener dans les laboratoires occidentaux.

Les Autochtones ont découverts et développés certains savoirs sur des principes écologiques et environnementaux, comme celui de l’écosystème (interactions existantes entre faune et flore), par exemple.

De part des centaines, voire des milliers d’années de pratique, ils savent également comment gérer et exploiter les ressources forestières de manière durable. Ainsi, les populations locales utilisent des systèmes de  » jardinage forestier  » hautement sophistiqués pour produire leur nourriture; et cela toujours dans le plus grand respect de l’environnement.

RainforestLe savoir des populations autochtones peut ainsi représenter un caractère essentiel dans l’instauration d’une gestion et d’une exploitation plus respectueuses des forêts tropicales. Il peut également être essentiel au recouvrement des si nombreuses zones forestières à ce jour mal exploitées ou détruites.

Cependant, en terme de propriété intellectuelle, on a trop souvent abusé des compétences et des savoirs des autochtones, et certaines compagnies n’ont éprouvé aucune gêne à faire breveté des variétés de plantes seulement connues de ces populations, et utilisés par elles depuis des générations. Et malheureusement, de tels procédés sont toujours d’actualité.

La suite sur http://www.rainforestfoundationuk.org

De tous les chamboulements climatiques, écologiques, notre civilisation industrielle est responsable.

Nous devons prendre conscience de la gravité de la situation actuelle sans perdre de temps.

Les peuples premiers ont dû subir l’invasion de leurs terres, les privations de leurs cultures, parfois le génocide.

Aujourd’hui devant l’audace de quelques gouvernements, de quelques multinationales ou entreprises illégales, ils viennent à notre rencontre pour nous dire que leur situation est grave.

Ils nous avertissent aussi que notre situation est en danger par ce que nous avons laissé faire sans rien dire, ou sans le savoir.

La Terre Mère ne peut plus supporter l’injustice et agressions dont les peuples premiers et la nature sont victimes.

L’homme moderne doit changer sa façon de vivre et regarder en face sa responsabilité dans ce qui se passe sur cette planète.

http://peuplespremiers.skyrock.com/528456848-Message-des-peuples-premiers.html

Publicités

7 réponses à “Savoir autochtone

  1. Certains me trouveront sans doute pinailleuse, mais pour aborder les cultures indigènes non dans le but de les instrumentaliser, mais dans celui de partager leurs trésors d’ancestral sagesse, faudrait peut-être commencer par changer de fondements conceptuels. Exploitation et gestion sont des concepts étrangers à cette culture, et le plus respectueux n’a pas place quand le respect existe et qu’il est partagé.
    Nous ne voulons pas de nouvelles formes d’exploitation plus respectueuses. Nous voulons le respect de l’existant et la fin de toutes les formes d’exploitation.
    Le « nous », c’est parce que quand j’ai commencé à découvrir la pensée indigène, j’ai poussé un grand « Ouf », j’ai donc des cousins, là-bas, qui perçoivent ce que je perçois,Wakan Tanka des Lakotas le Grand Esprit de la Terre,correspond bien à l’idée que je me fais de ce souffle divin qui parcourt notre histoire.
    Une conception dans laquelle l’idée même de propriété intellectuelle est une aberration, un abus, un vol de la pire sorte.
    Et oui, il y a déjà eu beaucoup de meurtres de communautés pour s’approprier leur savoir et leur « droit de propriété intellectuelle ».
    Quand à la validation »scientifique » qu’on me permette de faire ma prétentieuse…. de la science cela ? de la technique au service du pouvoir.
    Pour citer une mienne professeur, Isabelle Stengers :
    « Qu’est-de donc que cette science qui ne permet pas au corps de guérir pour de mauvaises raisons ? – Autrement dit celle qui ne sont pas les siennes » à quoi j’ajoute, celles qui passent par la gratuité, celles qui ne permettent pas à certains,toujours les mêmes de s’enrichir.
    Et je conclus, en échos de paroles : : partager les richesses de la culture indigène, passe par construire ensemble un monde dont les droits de propriétés intellectuels soient aboli sau très grand Profit du patrimoine commun de l’humanité et de notre bien-être à tous.

    • Mon plus grand souhait: qu’ils ne disparaissent pas… Je répète mon histoire. Un couple amérindiens de Toronto, tous deux médecins, avouent pratiquer la vieille médecine amérindienne. Mais faut pas le dire….
      Bonne journée!

      PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE.
      C’est l’invention issu d’une mentalité occidentale ou autre. Mais les amérindiens n’ont pas cette mentalité. C’est difficile à saisir pour nous. Dans le domaine des arts nous pensons créer. Bien souvent nous ne faisons qu’un montage. Et peu importe, cela appartient à tout le monde.
      Les amérindiens partagent et ne possèdent pas. Même leur femme…

  2. je répète le commentaire pour M. Chavez…

    Un être conscient de la fausseté de la civilisation où il vit actuellement n’émet plus de protestation sur les aberrations de la société car il sait que tout devra être changé.

    Deux choses :
    Ignorer ce système et arrêter de le nourrir.

  3. @ Claude
    Merci, on est bien d’accord
    @ Gaëtan
    Les modes de vies amérindiens sont divers et variés, Leurs traditions aussi, je sais que de part chez vous,certains avaient tradition de partager leur femme avec les voyageurs, mais cette coutume n’était pas universellement répandue.
    Le « potlach » aussi y était pratiqué,cérémonie au cours de laquelle chacun se débarrassait du superflu en le donnant ou le détruisant.
    La civilisation des habitants ,nomade des grandes plaines du Nord a été bouleversée par l’introduction du cheval, les chiens qui tiraient les travoix auparavant portaient une charge de 9 kilos, les chevaux : 35…. (26 kg de superflu ?)
    La littérature amérindienne est excellente, Sherman Alexie,Scott Momaday (qui est peintre aussi), Owen, le meilleur Welch qui raconte les tribulations d’un Indien oublié à Marseille par Bufalo Bill, »Danseur d’herbe » de Susan Power…et l’historien lakota « Vine Deloria »… chance que du coup de la mode de la littérature « ethnique des 90 beaucoup ont été traduits en Français. Tous ont en commun d’appartenir à la terre et de la respecter,et une faculté d’autoorganisation collective qui nous manque cruellement.
    La propriété intellectuelle sur le code génétique d’un vivant parce qu’on l’a décrypter, ne change rien au fait que l’humain fait partie de cette création et que donc il s’attribue ce qu’il n’a pas inventé. L’homme blanc a perdu l’humilité devant la création. Nous sommes partie de… et en tant que partie, il nous est intrinsèquement impossible appréhender le tout.
    L’atome,n’est pas cet indivisible que l’on croyait, et nous savons que les particules subatomiques peuvent adopter des états énergétiques variés, et que ces états sont modifiés par les influence à longue distance pour des particules qui sont entrées auparavant en collision, comme nous l’explique la physique quantique, rien ne nous prouve que reproduire les qualités chimiques d’une molécules nous redonnera les qualités curatives qu’elles avait dans son état naturel…
    Les cueilleurs de plantes savent bien que le choix du bon moment pour cueillir est important. Un domaine dans lequel j’ai bien plus confiance dans les savoirs empiriques multi millénaires que dans les affirmation d’une « science » qui s’est perdue quand elle a été mise au service du profit !
    Les scientifiques ne sont pas des savants mais des techniciens de la science et c’est fort différent.
    Bonne journée

    • Très intéressant, et plus qu’un commentaire…

      Les cueilleurs de plantes savent bien que le choix du bon moment pour cueillir est important. Un domaine dans lequel j’ai bien plus confiance dans les savoirs empiriques multi millénaires que dans les affirmation d’une « science » qui s’est perdue quand elle a été mise au service du profit !
      Les scientifiques ne sont pas des savants mais des techniciens de la science et c’est fort différent.

  4. comment se fait-il que les réponses datent du 7 au Mars ?:o)

  5. C’est un article de 2013. J’ai tenté de retrouver la suite, mais il a disparu. J’ai ajouté un petit complément. Le lien ne fonctionne plus dans l’article. Je parle de Rainforest en français… On dirait qu’il n’existe plus. Dommage! Pour les droits d’auteur je n’avais pas à l’époque pris l’article en entier.
    😦
    Bonne soirée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s