Si j’avais des seins, je serais FEMEN

Femen

 

La ministre de la Culture, Hélène David, s’apprêtait à amorcer une conférence de presse dans une petite salle conçue à cette fin pour les médias quand la jeune femme a surgi de nulle part.

Devant les caméras, elle a hurlé «Non à la loi 20!» en répétant: «Avortement, priorité!». Quand elle a soulevé sa jupe, on a pu aussi lire: «Mon utérus, ma priorité». Sur sa poitrine dénudée, on pouvait lire: «Priorité IVG» [Interruption volontaire de grossesse]. La militante, Neda Topaloski, a voulu dénoncer de la sorte une atteinte au droit des femmes à l’avortement. Le Devoir

***

En 2007, ils disaient que les blogues, c’était l’avenir! Il y a trop de Nostradamus qui se plantent. Deux seins valent mieux  qu’une boule de cristal…  À quoi bon débugger le monde, le changer la langue pendante, la bouche en sueurs, à chercher les maux pour le dire?  Je pourrais tranquillement soulever mon T-shirt et hurler en grosses lettres: IVG. Interruption volontaire de guerres… C’est sérieux un site internet. Ça ouvre les yeux et les bons. Parfois les méchants… Si on voit l’image d’un cerveau d’enfant éclaté d’une balle, à force d’approfondir le sujet, on s’aperçoit qu’à l’autre bout du monde un type bien habillé, bien sérieux, un nomme d’affaires, est à son grand bureau, assis, et sourit en voyant son bilan. Il vend  des fusils et des balles.

Vite, tu te procures une carte de presse et tu coures     ver le siège social de la compagnie qui tue des enfants à 8, 322 km de là, et là, tu te dénudes. SKC. Stop Killing Children.

Raté! Le type parle allemand et français. Mais il travaille en Belgique…  Abasourdi! HI!HI! Il ne voit pas le message. La messagère bouffe  ses yeux  Il n’a même pas le loisir de sourire en louchant: les gardiens attrapent la dame qui se tortille comme une truite d’Alaska.

Le lendemain, Google lance en première page la « nouvelle ». Elles ont toutes des noms bizarres. Kalinda Madonovich, Inna Shevchenko, Sasufi Laidit.

femen-2_1980715

 

Pendant que le pauvre blogueur, à l’autre bout du monde, à 8323 km, a le trac de la page blanche, la FEMEN n’a pas le trac de sa page rose. Ou blanche… Ça dépend de l’ensoleillement et de sa crème de bronzage. Le blogueur baille dans la nuit, épuisé, pendant que la FEMEN mène la belle vie en prenant un verre de vin pétillant en attendant ses 10 minutes de travail.  On devrait d’ailleurs en faire un métier et se faire tatouer ou porter des pubs  sur l’épaule, sur la cuisse,  l’avant bras: Castrol, Redbull, Google, Facebook.

En plus, pas de trolls! Ils sont bouchés et béats. Même les illettrés comprennent…

SPONSORISÉES

Par qui? Peut-être une marque de soutiens-gorge?

Inna portait aujourd’hui  La Vie en Rose et des Nike. 

 

Reste plus qu’à former le mouvement HOMEN… Avec des pompiers de calendriers pour mettre le feu à un monde un peu trop baigné dans l’eau…   Jean Ferrat a chanté La femme est l’avenir de l’homme…  

Je me dis qu’aux États-Unis, au lieu d’incendier des autos et des villes, les dames afro américaines devraient se lancer dans les affaires…  Imaginez 2000 femmes noires, avec des acronymes en blanc entrer dans un bureau de gentleman de Wall-Street avec un messages  sur elles : DSM.  DONT SHOOT ME!

Ferrat avait une boule de cristal dans la voix…

Gaëtan Pelletier

 

 

Femen 3

Publicités

2 réponses à “Si j’avais des seins, je serais FEMEN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s