Archives quotidiennes : 26-mars-2015

Le débarras des humains

Pour Steve Wozniak, le futur de l’It est effrayant

« Il ne fait aucun doute que les ordinateurs vont prendre le relais de l’Homme », a déclaré Steve Wozniak dans une interview accordée au journal Australian Financial Review. Et le co-fondateur d’Apple ne semble guère se réjouir de cette perspective.

« A l’instar de gens comme Stephen Hawking et Elon Musk (fondateur de Tesla, notamment, NDLR), je suis d’accord que le futur est effrayant et très mauvais pour les gens. Si nous construisons ces appareils pour s’occuper de tout à notre place, ils penseront finalement plus vite que nous et se débarrasseront des humains lents pour diriger les entreprises plus efficacement. »

L’ordinateur quantique, futur ennemi ?

La défiance sur l’avenir de la société face aux évolutions numériques continue donc de se propager chez les personnalités de l’industrie informatique et scientifique. Au-delà du scientifique de renom et du cofondateur de Tesla évoqués par « Woz », Bill Gates s’inquiète également du futur que nous prépare les machines, ordinateurs et robots, quand elles seront dotées d’une intelligence artificielle digne de ce nom.« Je suis dans le camp de ceux qui s’inquiètent du développement d’une super intelligence », déclarait l’ancien patron de Microsoft sur Reddit.

Une analyse que rejoint Steve Wozniak qui pense que tant que les processeurs seront conçus à partir de silicium et limités dans leurs capacités d’évolution de miniaturisation des composants par la loi de Moore (qui pourrait être atteint en 2020), l’être humain gardera le contrôle des machines. Mais il risque de le perdre avec l’arrivée des ordinateurs quantiques. Alors que les ordinateurs traditionnels fonctionnent en mode binaire (0 ou 1), l’ordinateur quantique s’appuient sur les qubits qui peuvent prendre la valeur de 0,1 et 0-1 en même temps. Ce qui devrait démultiplier leurs capacités de calcul.

Une espèce supérieure à l’Homme

Si aujourd’hui l’ordinateur quantique est loin d’être opérationnel, nombre de projets scientifiques y travaillent. Tant chez Google, que Microsoft ou Alcatel-Lucent. « J’espère que nous y parviendrons car il s’agit d’une exploration scientifique. Mais au final, nous pourrions créer une espèce qui sera supérieure à nous », s’inquiète l’ingénieur désormais Chief scientist chez Primary Data. « Serons-nous des Dieux, des animaux de compagnie ou des fourmis faciles à piétiner?? », s’interroge l’homme face à cette hypothétique future espère supérieure tout en précisant l’ignorer.

Au-delà des inquiétudes sur le futur, Woz a abordé plusieurs sujets plus contemporains dont celui de la voiture, électrique et connectée. Si l’employé d’honneur qu’il reste au sein de Cupertino déclare ignorer tout des intentions d’Apple en la matière, il estime que le groupe a tout intérêt à investir ce marché au-delà de CarPlay, la solution applicative embarquée sur les tableaux de bord des véhicules. « Il y a énormément d’entreprises qui travaillent sur les voitures électriques en ce moment et il y a encore plus qui œuvrent à la création de véhicules autonomes, c’est l’avenir et il devrait être immense… il y a tellement de potentiel et c’est le territoire idéal pour une société comme Apple. » Cupertino est visiblement sur les rangs. Elon Musk a récemment déclaré qu’Apple cherchait à débaucher certains des employés de Tesla. En février dernier, le Wall Street Journal rapportait qu’Apple pourrait commercialiser ses propres véhicules électriques dès 2020. Wozniak sera-t-il prêt à embarquer dans un véhicule conduit par une espèce supérieure??

silicon.fr

http://w41k.com/96544

Tous les garcons et les filles – Francoise Hardy

C’était tout de même beau et simple. Surtout que j’avais 15 ou 16 ans…  C’est fou comme le temps passe vite… En fait il n’existe pas…  Peu importe comment on chante l’amour pour quelqu’un ou pour quelque chose, ça reste de l’amour.

Merci! Ça donnait envie d’aimer…

🙂

gp

Mangeons du Buffet et pissons le progrès

cheese

La fusion des groupes Kraft Foods et Heinz est le dernier avatar de la consolidation du secteur de la gastronomie «à l’américaine» qui connaît un bouleversement en profondeur. JDM

De la gastronomie! OUah! Aux you SSé, la gastronomie c’est de vendre la pire cochonnerie pour le plus cher possible. Deux cochonneries de l’alimentation issue des années …1869 par Henry John Heinz, dont une héritière épousa un inconnu: John Kerry.

Ou l’inverse…

Transaction: 28 milliards de dollars… et quelques milliers d’emplois en moins un peu plus tard. Pour les actionnaires. Mais les Heinz seraient des philanthropes…   C’est le nom que se donnent les mauvaises consciences.

Buffet

Warren, avec une eau, sans doute Nestlé,  qu’il rêve d’acheter avant de mourir.

Nestlé. Du moins une portion…

C’est réalisable…

Philosophons

Le genre de transaction qui défait des pays, des compagnies, des familles… La concentration planétaire libre-échangiste  mondialisée. Assez de pouvoir pour menacer les travailleurs. Assez de pouvoir pour faire élire un président. Allié à la carcasse déshumanisée des hommes d’affaires infantiles qui s’achètent de gros jouets, tout ça ne sert qu’à la destruction plutôt qu’à la construction d’un « monde meilleur ».

C’est à nourrir de rires…

Vous direz: « C’est pas grave! » Je disais « allié »… Allié ou ajouté aux pouvoirs des vendeurs d’armes, nous assistons à une chimification

Big Pharma,

*États vendeurs d’armes,

*robotisation

* exploitation des pays pauvres

* délocalisation

* centralisations

* gaz de schiste

* sables bitumineux

* pollution

* agriculture chimique et mécanisée

* réchauffement planétaire

etc,

Et balbutiement des États vassalisés par ces monstres affairistes inconscients.  Applaudissons les États et les nids de poules parlementaires minus qui endossent le PPP. Ils n’ont rien compris.

Jadis, les États étaient mariés à des religions. Maintenant c’est aux affaires.  Pas besoin d’une perceuse  au carbone pour creuser et trouver le fond du modernisme destructeur. Nous mangeons – POUR CEUX QUI MANGENT – des restes de revenus d’actionnaires  excités.

Le cycle de la vie

Quant tu bouffes chimique, quand ça te rend malade, quand on te soigne chimique, quand on vole tes terres, quand on te(vous) remplacent par une machine pour le profit, quand tu ne vas pas bien et que ton travail est devenu merdique, quand tu dois te calmer avant d’aller au dodo, quand ton compteur électrique est devenu « intelligent », plus intelligent que ton député, quand t’es tendu, quand on t’offre un tapis de labo pour t’étendre, quand tes enfants sont piqués 65 fois avant six ans, quand tu dois travailler plus que vivre, il faut alors se questionner de ce que nous avalons…

C’est triste à dire, mais nous avalons et nous urinons ensuite tout le « progrès ». Ça s’en va dans les rivières, les terres qui nous nourrissent.

Ils plantent des semences trafiquées.

On les bouffe.

La bonne nouvelle: on est encore en vie. La mauvaise: rien ne s’en va sur Mars… Ça nous revient lentement comme une gifle en plein corps. Goutte à goutte. Particule par particule. Éprouvette par éprouvette.

Mais on vous dira de ramer pour « l’austérité »…

C’est une loi physique: rien ne se perd, rien ne se crée. Alors ce qu’on mange est ce qu’on est…

Nos gouvernements ont une gouverne, mais plus de bateau…

Allons enfants de la poulletrie Hi! E… 

Gaëtan Pelletier

P.S.: quand je pense que tout ce qui passe dans mon corps s’en va, au loin, au loin, au loin, dans vos corps, je me dis que nous sommes unis. Quand je vois les bateaux passer sur le Saint-Laurent aller porter leurs marchandises à Montréal – créateur d’emplois -, je me dis que le céleri que je gobe, venu des USA en hiver, me fait avaler un peu de sang des travailleurs-esclaves. Car rien n’est changé.  Les pyramides n’ont pas été fabriquées avec des philanthropes…  Comme les fortunes.

Mais du VRAI ketchup…

P.S. 2. Un illuminati me l’a dit.  Et il a ajouté: « Tu sais, jétan, il se pourrait que les élus soient responsables du carnage actuel ». Nul n’est censé ignorer la loi! En fait, nul n’est censé être ignorant.

( J’ai compris alors qu’en votant X, j’ajoutais un chromosome bizarre à ma structure chromosomique).