Le petit livre des grands yeux…

endilletante:

“L’Inde des mille et une nuits” de Roland et Sabrina Michaud, Chêne, 1985.

Il y a des livres dans les yeux des gens. De bons livres, de mauvais livres, des livres qui ne parlent pas. C’est comme un braille de l’âme qui nous touche d’œil à œil. Certains ne savent pas lire. On peut y voir toute l’histoire des étoiles. La nôtre…  Un peu de ces firmaments qui picotent les soirs. Et de temps en temps, un peu de ce que certains nomment « dieu ». Nous ne savons d’où nous venons, où nous allons. Mais, est-ce si important? Nous savons au moins que nous sommes. Et ce devrait être là la seule chose qui nous préoccupe, la seule chose qui nous guide. L’un ne peut exister sans les autres. Tout est lié. La rosée du matin et les petits lacs bombés des yeux des humains…  Se reconnaître à travers tous les miroirs qui nous entourent… Exister. Et aimer c’est permettre à l’ensemble d’être bellement et simplement.  Et chacun est dans cet ensemble…

gp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s