Compréhension et acceptation

Air String Part 1

Nous vivons dans un monde, ou entre deux mondes: spiritualité et  intellect. Alors, de par notre ego, nous « devons » comprendre… Mais la plus grande compréhension et la plus large ouverture d’esprit consiste à admettre que l’on ne peut pas tout comprendre. Mais il y a une chose que l’on peut faire: accepter. Il suppose alors une certaine frustration et une amputation de ce cher cerveau si précieux aux intellectuels.

C’est ce monde du « comprendre » qui engendre la plupart des conflits, même  ceux des proches, même ceux des « amis », même ceux de la famille et les conflits mondiaux. C’est du pareil au même. La source est en nous. L’ego prend son regard sur le monde pour une « vérité ». C’est sa faiblesse, mais il croit que c’est une force.

Comprendre est une façon utile d’appréhender des concepts. Mais dans la grande famille humaine, comprendre est limité alors qu’accepter est illimité. Car accepter, c’est accepter nos propres limites. Il faut donc une bonne dose d’humilité pour le faire. Accepter, c’est accepter les « autres » ( ce microcosme du nous) sans essayer de comprendre. Nous élaborons notre « réalité » par le seul visible qui nous est donné et que nous cultivons. Nous écartons la part invisible de situations et d’êtres.

Mais il existe une religion nouvelle issue de la « science »: on peut tout comprendre. C’est le plus énorme leurre auquel se livrent les intellectuels. Comprendre est facile, mais accepter est difficile. Alors, nous privilégions la servitude de plus en plus valorisée du cerveau, des mécanismes, voire des « moyennes sociales » de comportements. De fait, nous sommes inconsciemment portés aux préjugés et convaincus de notre « bon jugement ».

Une fois cette « mécanique » du cerveau comprise, nous perdons nos chaînes d’esclave de toute cette sinistre et inconsciente « vision du monde ». On verra alors que la haine est issue de soi, de nos visions. Et que l’amour n’est pas compréhension, mais acceptation. Autrement dit: l’ouverture d’un champ qui laisse place à la liberté et à un espace d’ignorance nécessaire. Sans ignorance, nous ne pouvons pas comprendre. C’est le nid de nos connaissances choisies… Que trop choisies…

Avant de construire un monde, il faut détruire le monde qui nous déconstruit.

La compréhension c’est le ciment et l’acceptation, c’est la fleur. On est figés dans la compréhension mais vivants dans l’acceptation. L’acceptation c’est le ventre de notre ignorance qui donnera naissance à une autre compréhension.

Et c’est sans doute là l’annonce d’un monde en train de mourir… L’ego et son amour pour la certitude…

 

Gaëtan Pelletier

 

Publicités

2 réponses à “Compréhension et acceptation

  1. par simple curiosité (et par paresse), quel est la musique écrite ?

    :O)
    ps : incroyable ta créativité !! Chapeau !

    • Bonjour Coyote,
      Air on The G String Bach.



      C’était pour apprendre au violon… Je lis la musique comme un gars de primaire 2 🙂
      Merci pour le lien.
      Bonne journée et amitiés.
      Je suis en train d’écouter ton lien you tube. Super beau! Merci!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s