Luther Standing Bear et le progrès

Dans son autobiographie, rédigée en 1933, le chef indien Standing Bear écrivait: « Il est vrai que l’homme blanc a apporté de grands changements. Mais les divers fruits de sa civilisation, aussi colorés et attirants soient-ils, sont porteurs de maladie et de mort. Si mutiler, piller et entraver font partie de la civilisation, alors qu’est-ce que le progrès? Je gage que l’homme qui s’asseyait par terre dans son tipi pour méditer sur le sens de la vie, qui reconnaissait le lien de parenté unissant toute les créatures et son unité avec l’univers des choses, infusait dans son être la véritable essence de la civilisation ».

****************************

Luther Standing Bear, est né ca. 1868 sur la réserve de Pine Ridge à une famille Oglala Lakota. Sa famille l’a nommé Ota K’TeBeaucoup kills , mais il a pris plus tard le prénom de son père comme son nom de famille. Élevé dans une manière traditionnelle, Standing Bear appris à chasser le bison avec son père jusqu’à ce que, à l’âge de 11 ans, il a été envoyé à Carlisle Indian Industrial School, un pensionnat fédéral pour les enfants amérindiens en Pennsylvanie, et est devenu un membre de la première classe de finissants de l’école.

Après des études à Carlisle, Ours permanent a ouvert un magasin de marchandises sèches sur la réserve de Pine Ridge dans le Dakota du Sud, où il a organisé des réunions publiques pour discuter des traités et de l’actualité. En 1902, il a également rejoint le Wild West Show de Buffalo Bill comme interprète, accompagnateur et interprète avec sa femme. Reconnu comme un habile cavalier et cheval danseur, Standing Bear a été invité à se produire en solo pour le roi Édouard VII en Angleterre.

Après son retour à Pine Ridge, Standing Bear a été choisi comme chef de sa tribu. Toutefois, en raison de sa renommée en tant qu’interprète avec le Wild West Show, il a été recruté par les sociétés cinématographiques à jouer dans des films en 1912. Les mouvements en Californie, Standing Bear servi comme consultant pour le directeur Thomas Ince et joué dans les premiers films occidentaux tels que White Oak (Artisanat, 1921), le cyclone de la Selle (Weiss / Superior, 1935) et Union Pacific (Paramount, 1939).

Standing Bear a publié plusieurs livres au cours de sa vie à éduquer le public sur la culture Lakota et les politiques gouvernementales à l’égard de son peuple. Le premier livre de Standing Bear, mon peuple, les Sioux (1928), est avant tout une autobiographie soulignant sa jeunesse, Carlisle année, le Ghost Dance, et Wild West Show expériences.

– See more at: http://aktalakota.stjo.org/site/News2?page=NewsArticle&id=8883#sthash.JS5acI8I.dpuf

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s