Richard Desjardins – Charcoal

L´an deux mille,
l´an deux mille cash
L´adn, l´adn, l´adn of the world
Le cimetière, le cimetiers-monde drett´dans l´dash
Y as-tu d´la vie sur terre?

Apocalypso, Capitaine Cousteau
plongea dans´ Budweiser
Je ne change pas le monde,
comme le fait la haute finance,
mais chu ben connu
su´es listes d´attentes
On me croyait mort
mais je fumais du silence.
Charcoal, Charcoal.

J´avais l´goût d´me mett´, c´était comme une rage,
Fait que j´t´allé mett´mon beau char dans l´garage
J´ai des trous dans mon c.v,
des trous d´balles, des trous noirs,
Pis des trous pour aller boire à soir.

J´ai été quêteux, j´ai été pauvre,
j´ai été mère nécessiteuse
J´ai été assisté social, client, j´ai été bénéficiaire
Et bientôt, je l´sens, je serai président de la misère.
Charcoal, Charcoal.

Je vends des sextants,
je fais trembler le vent,
je vends des frigidaires de course.
J´vends d´la dynamite aux p´tits enfants
Pis j´me pousse avant,
je suis coté en bourse.

Je suis l´homme qu´il vous faut,
je suis un bumper de famille.
J´ai gagné mes électros,
j´suis un bunkœur Tchernobyl.

J´produit d´la neige en été,
des machines à rien faire,
Des poupons, des pompons, des poumons
jus´qu´au plafond.
Charcoal, Charcoal.

Je suis le bonhomme minimum,
l´accident d´Occident, le Act of God.
Je suis Al Capone au temps de l´inhibition.
Oui je vous le dis:  » James Bande encore.  »

Des mots, des mots, des mots, des mots, des mots
démocratie.
Chu pas spécialiste,
ch´t´un peu spécial
Je suis réa-liste électorale.

Oh non monsieur, chu pas en colère.
C´est juste que hors de moi
y a l´air à faire soleil.
Charcoal, Charcoal.

C´est sûr, c´est même un peu suri.
Hiérard chie su´a tête de tout l´monde. Moé´tou, moé´tou
M´as n´en donner à tous ceux qui en veulent
Des ordres et des tickets et pis des claques su´a yeule.

Je vous propose mes nerfs
à la demande et à l´offre
À l´assemblée de vos actionnaires
que je bénis à la Kalachnikov.
Check mon cocktail molo…

Mon canon est propre,
le magasin est plein
J´ai la douille dans´slotte,
fait que baissez vos culasses.
Charcoal, Charcoal.

Vous prenez mes empreintes, ok!
Pis moi je vous étampe
mon poing dans l´front
La compagnie du no future
Charcoal, demain la guerre, yes sir.

La vie est belle, la vie est bébelle
À ras du sol, à rat d´égoût.
Veuillez agréer monsieur, l´expression
de mes sentiments les plus révoltés.

Bouddha est gros, Allah est grand.
Que Dieu vous garde moi j´ai pas l´temps.
Charcoal.

Louons le Seigneur
cent piastres par semaine.
Aimez-vous les uns su´es autres.
Ma patrie ou une autre.

Richard Desjardins

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s