Semaine de la sensibilisation au Clitoris

Clitoris

C’est en lisant le Devoir ce matin, dans la chronique de la magique Josée Blanchette qui nous en fait part de la semaine de sensibilisation au clitoris:

Noté que nous sommes en pleine semaine de «sensibilisation» au clitoris, du 6 au 12 mai, la même que la Semaine de la santé mentale. Ce ne doit pas être un hasard si on nous traite d’hystériques (du mot utérus). Mai est également le mois national de la masturbation. C’est le pollen qui veut ça, faut s’y faire. La chick clit est tout indiquée. Le Devoir 

Le plaisir coupagle de la mommy porn… Titre à faire frémir, au temps où les moeurs sont sortis de la cage. Liberté 21e siècle.

J’ignorais qu’il existait une semaine de la sensibilisation au clitoris. J’ai été à deux doigts de la rater… 🙂   Ne manque plus qu’une semaine dans l’année de son pendant masculin. 🙂  Les pubs de la télévision nous tracent maintenant le portrait d’une mâle rose, plus rose que rose, dans lequel on voit clairement que le « boss » de la maisonnée, c’est la dame. Ça fait une semaine qu’elle lui a demandé de réparer le robinet qui fuit… Mais sans doute, – pris par les matchs de hockey – a-t-il oublié… Il se fait vertement critiquer, comme un caniche qui aurait fait ses besoins sur le tapis.

Quant à cet envol sur la mommy porn, Josée nos envoie en plus une chanson grivoise de 1963.

Que c’est bon d’être demoiselle
Car le soir dans mon petit lit
Quand l’étoile Vénus étincelle
Quand doucement tombe la nuit

Je me fais sucer la friandise
Je me fais caresser le gardon
Je me fais empeser la chemise
Je me fais picorer le bonbon

Je me fais frotter la péninsule
Je me fais béliner le joyau
Je me fais remplir le vestibule
Je me fais ramoner l’abricot

Je me fais farcir la mottelette
Je me fais couvrir le rigondonne
Je me fais gonfler la mouflette
Je me fais donner le picotin

Je me fais laminer l’écrevisse
Je me fais foyer le cœur fendu
Je me fais tailler la pelisse
Je me fais planter le mont velu

Je me fais briquer le casse-noisettes
Je me fais mamourer le bibelot
Je me fais sabrer la sucette
Je me fais reluire le berlingot

Je me fais gauler la mignardise
Je me fais rafraîchir le tison
Je me fais grossir la cerise
Je me fais nourrir le hérisson

Je me fais chevaucher la chosette
je me fais chatouiller le bijou
Je me fais bricoler la cliquette
Je me fais gâter le matou

Et vous me demanderez peut-être
Ce que je fais le jour durant
Oh! cela tient en peu de lettres
Le jour , je baise, tout simplement

Paroles: Colette Renard. Musique: G.Breton & Raymond Legrand 1963
© Disque Vogue

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s