Poloz et les coiffeurs de la mondialisation

Le gouverneur de la Banque du Canada recommande aux jeunes chômeurs de chercher du travail, même s’il n’est pas rémunéré, en attendant la reprise de l’économie.

Les jeunes Canadiens qui ont du mal à trouver du travail devraient chercher à bonifier leur CV en s’offrant comme bénévole, a-t-il soutenu, devant un comité de la Chambre des communes, mardi. La Presse 

500,000$ par an pour le cirque du soleil… Il en est qui blanchissent de l’argent, lui il se blanchit les cellules grises. 500,00$ est le salaire d’un débile mental attisé par son poste de « Gouverneur de la Banque du Canada ».

Ce n’est pas un problème « canadien », c’est un problème mondial. Le bon sens ne fait plus partie de notre monde. Car, si Monsieur Poloz croit que l’on peut aller travailler, même en bénévolat, personne ne voudrait de vous, car vous êtes une dépense dans le chiffrier des embaucheurs. Dépenses= amoindrissement des profits. Si vous ne payez rien, vous risquez d’avoir des surplus.

Le Canada veut renouveler ses boîtes postales. Pour économiser, il les fait faire maintenant en Chine. Avant, c’était à Saint-Jean-Port-Joli  en Québec. Vous savez, ces petits villages qui sont déplumés par la mondialisation.

Image illustrative de l'article Saint-Jean-Port-Joli

 

Sieur de Pol0z, même s’il n’avait pas de CV, pourrait offrir de travailler pour rien. Bénévolater… 🙂 Ou réduire son salaire de 400,000$ et distribuer la somme parmi les pauvres sans emplois. À 25,000$ par an, donnés aux chômeurs, il pourrait créer à lui seul  16 emplois de gens à ne rien faire.

Selon le « programme Poloz »- ou l’idée déSeinteinienne, – en donnant ses sous-vêtements, on a une paire de culottes. Deux jambes au  chaud pour l’hiver.

C’est tout de même ébouriffant: imaginez que Monsieur Poloz soit coiffeur. Vous arriveriez à la maison avec une coupe Allah mode, en disant à tout le monde que votre coiffeur est un terroriste: pour simplifier sa tâche, il a mis un pétard sous votre chevelure, l’a allumé, et vous a dite que c’était à la mode.

PAF-BOUM!!

Vous vous regardez dans le miroir et vous vous dites  que vous venez de rencontrer un génie qui sort d’une bouteille de shampoing… Bulle! Bulle! Bulle!  C’est pas que c’est vrai, mais il sait vous convaincre que c’est vrai parce qu’il est payé cher et que vous croyez qu’en étant payé cher, ça augmente la valeur de sa sous-chevelure.

Si Monsieur Poloz veut jour au jeu du bénévolat, je l’invite à venir peindre mon garage. Ça lui fera un job de plus dans son CV: peintre en bâti-ment.

Je l’ai fait gratuitement à l’automne: 3 semaines à peaufiner le bardeau de cèdre: je ne me suis même pas payé.

En multipliant les hommes de pouvoir, on a créé des hommes en état d’ébriété.

Ces gens-là sont embouteillés dans des réunions à n’en plus finir pour finir dans un monde de table polies. Un monde parallèle.

On nomme cela: les déculottés de la réalité. Au prix où nous les payons, c’est à se demander s’ils n’investissent pas trop dans les vêtements, les cravates, la luxure, pour être aussi dégarni du bon sens. Une fois assis, je pense que leur cerveau descend se tailler une place dans le pied pour continuer de marcher et boiter du crâne.

Gaëtan Pelletier

Publicités

Une réponse à “Poloz et les coiffeurs de la mondialisation

  1. « Grand-maman, comme vous avez un grand nez !  »

    Pourquoi attendons-nous encore après cette illusion ?
    Ne serait-il pas plus simple de rebâtir nos communautés ?

    « Les ignorer et surtout cesser de les nourrir. »

    Faut-il se rendre jusqu’aux ongles d’orteils pour croire à ce que l’on voit ?

    Mais la tâche est difficile : la bedaine pleine, on voit moins bien les barreaux… :O)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s