Archives quotidiennes : 26-septembre-2014

Le château

Je ne t’avais pas promis un château de pierre mais j’ai cru à un château de lumière.

Nous nous sommes toujours habités l’un et l’autre. Ton âme n’était-il pas la plus belle demeure?  J’y entrais souvent par la porte de ta chair ou de tes yeux-chaleur.

Nos bras sont  encore debout, car ce sont nos murs. Nos bras restent encore soudés en nos deux petites demeures  lumièrées.

Aujourd’hui encore, avec un peu d’hiver dans nos cheveux, avec autant de braise dans nos yeux, et des jardins qui n’ont pas de noms, la maison a grandi.

Je t’habite  comme un château qui m’habite toujours comme un château.

C’est grand, avec des chambres-souvenirs, des courses de corridors, des jardins de luxure et des chants d’or.

Gaëtan Pelletier

quelque part dans le temps…