Les prêtres du chaos

« Ca va prendre du temps de restaurer le chaos?
 » George Walker Bush
***

Une église intérieure brisée, anéantie par désagrégation, culture d’une foi matérialiste et division…

Le chaos.

Comment parler de réussites de sociétés quand les citoyens sont en guerre contre leurs gouvernants et que le véritable pouvoir est dans les mains des « marchands du temple »?

L’entourloupette consiste à n’utiliser qu’une partie de votre être pour en faire « votre être » au service « d’humains » qui ne cultivent qu’une part d’eux-mêmes : avoir pour être.

Alors, toute réussite est la somme de LEUR réussite à vous soustraire à votre âme, votre esprit, le petit dieu qui dort en vous.

La division par dons de connaissances ciblées vers la connaissance seule des tricots et des malversations des sociétés fait de l’être humain un rameur sur une galère qui ne va nulle part. Sauf, peut-être, aux banques… Ces îles passagères, frileuses au plus infime tsunami.

C’est la raison pour laquelle tout le monde se sent brisé…

Si trop de gens en puissance ou cherchant cette puissance de conduire, de diriger, de malmener un nombre de gens par l’argent, le pouvoir, l’individualisme exacerbé, toute supposée réussite est anéantie.

Réussite sociale.

Réussite de soi.

Car chacun est une œuvre à parfaire. Chacun est un brouillon ou un tableau sur lequel les autres peuvent inscrire LEURS LOIS.

Et patiemment ils sculptent votre être comme on écrit en tapant sur un clavier : lettre par lettre, phrase par phrase.

Alors, on devient le petit clavier qui rêve d’être …EUX.

Vous oubliez que vous êtes uniques.

Ils vous coulent, vous cimentent lentement à leur religion destructrice. Destructrice de tout : de l’humain, de la planète, des terres, de l’eau et ils vous chantent la grande et superbe chanson du vert.

Vous recyclez un boulon pendant qu’ils fabriquent un porte-avions.

Et vous y croyez…

Pourtant, vous vous déclarez ouvertement « athée ».

Victoire du diable : il n’a pas besoin de dieux, il désire s’en débarrasser.

Vous vivez alors dans une sorte de Shoah mondialiste, où les compagnies multiples bouffent  les travailleurs comme un aspirateur bouffe un nid de fourmis.

Mais vous y croyez…

Mais vous êtes athée…

On vous a disjoints de l’ensemble. Ensemble vous travaillez pour eux, ces gens qui n’ont plus de pays, plus de culture – sauf celle de la culture de l’argent pour l’argent, qu’ils enferment quelque part et qui est totalement inutile.

Le mal vient d’eux…

Mais il vient aussi de vous, de nous, de moi, puisque nous avons soustrait à un contrat social sans trop d’âme…

Et nous prétendons être conscients… En fait, nous sommes lessivés. Notre participation à la vie est réduite à une réunion de machinistes, de soudeurs, de bureaucrates contents d’être descendus de l’arbre.

La solution finale est de détruire la beauté de la différence des humains.

On essaie tout simplement d’enterrer 6 milliards d’humains dans des fosses.

Et nous sommes tous fiers de participer à la construction du bulldozer…

C’est là notre seule force. Et notre illusion…

Du moins, c’est bien ce qu’on voulut les prêtres du chaos.

Peu importe que vous achetiez un Ipad ou un écran à 1080HD.

Les seules images qui sont vraies sont celles qui dorment en vous. Si la réussite technologique n’est pas la réussite de votre être, vous n’avez rien réussi.

C’est de ça qu’on est en train de mourir. Emportant tout ce qui nous nourrit véritablement.

La malbouffe de l’âme et de l’esprit…

L’Occident bouffe du congelé…

Les réformes sociales ne sont là que pour bricoler la brisure des échecs sociaux.

Personne ne vous le dira…

C’est le syndrome du bus : « Avancez en arrière »…

Gaëtan Pelletier, 13 avril 2012

4 réponses à “Les prêtres du chaos

  1. Pingback: Les prêtres du chaos | CentPapiers

  2. Au syndrome du bus, j’ajouterai « le paradoxe du désespoir », celui de la lucidité partagée, qui nous fait pousser un soupir de soulagement à constater qu’on est pas seuls à voir que le monde va vraiment très mal, et à avoir une petite idée du Pourquoi…
    Cette semaine, j’ai rencontré le Diable (si, si) et j’ai bien du me rendre à l’évidence,il est de pure fabrication humaine. Son meilleur allié est l’Ignorance. J’en conçois une sympathie grandissante pour tous les brins d’herbe oisifs sommés de devenir marchandises et rentables.

    • Bonjour Anne,
      Tout ça est accolé à une propagande assommante mais efficace de soit-disant « vertues ».Dont l’une: le progrès. Si nos vies ne s’améliorent pas, à quoi donc sert ce cher progrès?
      Et il en est beaucoup qui « croient » – car c’est vraiment croire sans chercher la source du mal – que tout cela est normal. L’ignorance est bien nourrie… Si j’avais le temps et l’énergie, je pense que je créerais un « site-école » pour défaire le système scolaire actuel et sa propagande. Je le sais pour avoir été enseignant. Et pas moyen, en discutant avec les élèves, de leur enlever ce merveilleux progrès que l’on sait plus distinguer du bien-être, et de la simplicité.
      Faut-il TOUT avoir pour être et vivre?
      Je suis présentement à fouiner dans une partie du monde: la Sibérie. On y puise encore là le gaz naturel qui est vendu à L’Allemagne, la France, et d’autres pays… Mais les mode de vies nomades commencent à sentir les effets du progrès. Les rennes bouffent au travers de puits de pétrole…

      • En ce qui concerne le progrès, c’est une notion que j’ai remise en question depuis un bon bout de temps. Ce n’est pas une notion positive en soi, le progrès de la misère, de différentes maladies épidémiques ne me semble pas souhaitable. J’ai découvert que j’étais conservatrice, mais l’évolution de la vie l’est aussi, elle multiplie les garde-fou pour que ne soit retenues et adoptées que les mutations souhaitables.De ce point de vue, je trouve très intéressante la démarche de Poutine de proclamer le Conservatisme idéologie d’état, ce qui permet par exemple, aux scientifiques de demander un moratoire de 10 sur l’introduction des transgéniques pour avoir le minimum de temps raisonnable pour étudier les effets d’une technologie qui peuvent se manifester après plusieurs générations.
        Pour le « site-école »,je pensais la même chose ces jours-ci. En voyant le débat complètement émotionnel sur « l’affaire Dieudonné »,je pensais à un site qui poserait les bases d’un débat « bien informé »… Qu’est-ce que la « liberté d’expression », comment s’est-elle manifestée ou non dans l’histoire, quels sont ces fondements juridiques actuels. Quelle peuvent être les conséquences du précédent Dieudonné pour des interdictions futures. Gilles Devers par exemple fait un bon boulot sur les aspects juridiques.
        Que signifie les différences de traitements qui sont réservées aujourd’hui aux Rroms et aux juifs en France, alors que 2 millions de gitans sont morts également dans l’Holocauste nazi. Bref des constitution de dossiers « éducatifs ». Je savais par un groupe de Rroms que j’ai croisé que en Tchéquie et Slovaquie, les néo-nazis avec la complicité de la police vont jusqu’au meurtre… je vois que cela devient une généralité à l’Est. Valls l’ignore-t-il ? J’ai pu lire quelques propos de maires et autres officiels français qui sont bien pires que ceux de Dieudonné (que je n’approuve pas) qui appellent carrément au lynchage de Rroms aujourd’hui.Pourquoi un traitement discriminatoire entre Rroms et juifs aujourd’hui ? Est-ce acceptable, surtout de la part de « représentants de la République.
        La question des nomades fait aussi partie de ce débat. Nous vivons dans un monde de sédentarisation forcée parce que nous allons vers une société de surveillance et de contrôle et que les nomades sont difficilement contrôlables. Comment recréer de l’espace nomade intégré.

        On pourrait aussi imaginer un débat sur le Progrès. Depuis quand et de quelle manière est-il apparu comme une obligation lié à la « croissance » et à la « production de richesse » Ce qui amène forcément à définir la croissance et la richesse… Pourquoi devient-il une sorte de fuite en avant aveugle…

        Donc l’idée était un site où chacun pour participer au débat devrait amener sa contribution, même minime, à la constitution du dossier d’information. Et le but devrait être de constituer un nouveau dossier, qui synthétiserait les infos et le débat.

        Si j’avais le temps et l’énergie,…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.