Archives quotidiennes : 29-décembre-2013

Noël et sa « nostalgie »

Accident de Noël

Cher père Noël,

C’est le dernier cadeau que je te demande: voudrais-tu, s’il te plaît, placer une bombe dans ton ventre et faire sauter toutes les chansons de Noël qui passent à la radio, et ailleurs.

Il m’a semblé que les nazis utilisaient la musique pour torturer leurs « ennemis ». Pour vendre, on nous envoie tous les airs mitraillés à la

….je vais essayer de l’écrire:  Kalachnikov. Après lui, la musique de Noël est la pire des armes inventées pour nous faire cracher une carte de crédit.  Le monsieur est mort à 94 ans, mais sa mitraillette en tuera plusieurs. Il paraît que la Chine en vend en Afrique pour les luttes entre Musulmans et  Chrétiens.

Je ne sais qu’une chose: il ne faut jamais passer par des intermédiaires. Si Jésus est né, c’est pour enseigner au monde à ne pas tuer. Et l’autre avait la même mission.

Les chansons de Noël, c’est des balles, Monsieur Noël. Si je comprends bien, Kalachnikov ce n’était rien… Au fond, les religions sont des intermédiaires…  Qui n’ont rien compris… Moi, la nostalgie, les religions, les lamentations de chanteurs à voix qui serinent et me traversent le corps de leurs maudites belles voix, ça me fait crever.

On s’entre tue.

On vend.

Et le gramophone crache ses airs pour nous emballer comme des cadeaux pour les marchés…

Je suis à bout.

Je me sens liposuccioné cérébralement et émotivement. On m’avale comme un comprimé pour « sauver » l’économie mondiale. Noël, ça ne veut plus rien dire, sauf pour les enfants. Eux, ils croient. Ils sont comme les adultes: ils aiment croire.

Dites-leur que vous n’existez pas. Et que papa et maman se font chier le portefeuille pour qu’ils achètent des objets bizarres sur lesquelles ils passent leurs doigts. Et plouf, toutes les images du monde y sont.

Coca-Cola veut sauver les ours polaires… Pas les rennes.  Alors, cessez de boire…

Petit papa Noël 
Quand tu descendras du ciel 
Avec tes magasins familiers 
N’oublie pas tes tabarnak de souliers… 
 
Et crash sur les pales… 
 
P.S. 

Pour cadeau?

300 kilos de ouates!  Pas des watts. Des OUATES. Des bouches-oreilles! De la surdité. Emballe moi des oreilles qui ne fonctionnent pas.

En plus, voilà que l’on essaie de vendre de appareils auditifs en parlant de Beethoven.  Il souffrait ostéosclérose.  Ce dont j’ai souffert également. J’étais sourd, on m’a ramené les sons des oiseaux, les bruissements du vent, la voix des femmes, et les

CHANSONS DE NOËL!

Gaëtan Pelletier

Décembre 2013