Comment Monsanto,Pepsi, Nestlé et consorts dépensent des millions pour stopper l’étiquetage des OGM

Rusia Today     

Au fur et à mesure que se rapproche le vote d’une loi dans l’État de Washington sur la nécessité d’étiqueter les produits génétiquement modifiés, la bataille entre les militants qui luttent pour le «oui» et les entreprises agroalimentaires qui investissent des millions de dollars contre cette loi s’intensifie.
Les 5 novembre les électeurs vont se rendre aux urnes dans l’Etat de Washington afin d’accepter ou de rejeter l’initiative I-522, qui obligera les fabricants à étiqueter les aliments génétiquement modifiés.
Les partisans de l’initiative I-522 affirment que c’est une question transparence et que les consommateurs ont le droit de savoir si le produit qu’ils  achètent contient ou non des OGM. Par ailleurs, ils ne cessent de souligner la nocivité des OGM pour le corps humain ou animal et les problèmes environnementaux qu’ils causent .
Les entreprises, de leur côté,  investissent de l’argent désespérément jusqu’au dernier moment pour tenter d’«acheter» ce référendum.
Les opposants  à la mesure, dirigé par la Grocery Manufacturers Association, prétendent  ??qu’il n’y a rien de nuisible de manger des aliments génétiquement modifiés et considèrent que l’initiative est «mauvaise».
Ils font également valoir qu’une telle mesure entraînerait des pertes pour l’agriculture et des  hausses des prix.   » Des dizaines de milliers d’aliments et de boissons devront être étiquetés à nouveau exclusivement pour l’État de Washington et les produits parviendront  dans les rayons des supermarchés avec des prix plus élevés  » , a déclaré dans un communiqué le porte-parole du GMA, Brian Kennedy, ajoutant que si elle était adoptée, la mesure « va augmenter de plusieurs centaines de dollars par an – près de 500 dollars-  les frais de nourriture pour une famille moyenne de Washington. »
Pendant ce temps, 28 millions de dollars ont été investis dans la campagne, mais la plupart de l’argent (22 millions de dollars) provient de  groupes opposés  à l’approbation de la loi.
Rien que la  GMA, agissant pour le compte de plus de 300 entreprises agroalimentaires, a soulevé environ 11 millions de dollars pour arrêter la I-522.
 PepsiCo, General Mills, Nestlé et Monsanto, sont les principaux contributeurs de ces fonds. Monsanto  a versé à elle seule plus de cinq millions de dollars.   « Ces entreprises investissent de l’argent désespérément jusqu’au dernier moment pour tenter de« acheter »ces élections », a affirmé à Reuters Liz Larter, la porte-parole de la campagne « Oui à 522?. 
Source: Rusia Today
 
Ndlr
– Rappelons que le 6 novembre 2012, la Californie a rejeté par voie référendaire l’étiquetage des produits contenant des OGM. Le « non » à la « Proposition 37?, qui visait à imposer un étiquetage spécial pour les produits alimentaires contenant des OGM, l’a emporté avec 54 % des suffrages. Les industriels ont dépensé 40 millions de dollars pour combattre cette mesure. Parmi eux : Bayer, BASF, Coca Cola, Kellogg’s, PespsiCo, Kraft Food, Coca, Unilever, Nestlé USA et bien sûr, Monsanto pour un montant de 1,913 million de dollars.
– Le site No-522  pour l’équité, en américain

blogapares.com

http://humeursdemarisse.blogspot.fr/2013/11/comment-monsantopepsi-nestle-et.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.