Le craquelin vert

Inutile de se faire suer à grands coups de travail, l’humain craquelin est né… Il est séché et enfermé dans les banques. Ne reste plus que la poésie pour refaire le monde, mais un par un…

L’étourdi, l’agenouillé, dans le grand manège terrestre, est désormais une paille à goinfre avec un emballage-pays.

« Mangez-en tous, car ceci est mon quart »

Les trois quarts de vos êtres sont à la nation mystérieusement avalés par la grosse machine à faire des sous pour des sous. Sans dessous-dessous… Déshabillé de l’âme. Enfourné bien tendrement… Religieusé à la carrière et l’argent.

La peur, la très grande peur de tout perdre. Quand on rêve à tout, on a peur de perdre le « tout possible » vendu.

Il y a les acharnés qui gagnent en mangeant de l’humain ont bonne conscience.

Croire en Hollande, croire en mon ami le plus « cher », Monsieur Harper, et tous les  copier-coller de la race flamboyante qui est passée en tous les pays du monde, trouvez donc un authentique. Et non pas un fabricant passager de citoyens qui croit que l’avenir est d’être un moyen-âgeux  arriéré qui croit encore que la politique peut changer la Vie.

Croire, et investir sa personne en un système est une forme d’alcoolisme caché: l’autre est la bouteille qui vous sculptera.

Et c’est ainsi, et guère mieux, que les analystes se fendent l’ego en deux pour « essayer de comprendre le monde ». Alors, ils vous l’expliquent. Et vous comprenez. Alors, vous vous nourrissez du sein de ce savant, par le dos de la mamelle.

C’est pas parce qu’on est intelligent qu’on n’est pas crétin. La preuve est que la masse de crétins habiles de l’esprit est en train d’avaler, de conduire, disant instruire, nos vies.

Les citoyens sont maintenant les petits chaperons rouges livrés au musclé servant de l’économie sabordée par l’invisible.

Un chat aurait neuf vies… Cette théorie a été hélas mise en pratique par les gens de Wall-Street et de leur descendance encore meilleure.

Le monstre de la finance, en voulant se pourvoir de disciple, a mis au monde pire que lui.

Dépassé.

Auschwitz , c’est une cendre parmi les cendres cachotées de l’Histoire.

La pointe de l’Iceberg a maintenant la taille d’une aiguille.

Alors, les curés du Net qui se livrent à de grandes analyses, perdent leur temps et le vôtre.

La troisième guerre mondiale est économique.

Et nous sommes dans le grand train qui conduit nulle part…

Car nous n’y sommes jamais allés. C’est là toute la trouvaille des fabricants; cacher.

***

C’était un délicieux programme de Télé-Gaz et d’Internet-Schiste. L’exploitation de l’humain par fracturation-fractation.

2018: naissance du biscuit.

Et débandade des intellectuels cervicaux, âmées jusqu’aux mots.

Gaëtan Pelletier

3 septembre 2013

Le biscuit silencieux 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.