Archives quotidiennes : 13-août-2013

Les mimes antipersonnel

Qu’est-ce qu’un intellectuel?

C’est quelqu’un qui parle à un autre quelqu’un, lui disant comment changer le monde des petites gens qui ne comprennent rien. Ils font souvent semblant de se comprendre entre eux.

Pour le bien du peuple…

Un intellectuel, c’est comme une université en soi: il a sa bâtisse dans le crâne. Il ne sait pas trop ce qu’est une tomate, mais il peut écrire un livre sur la tomate.

Et tout ça en grignotant une carotte collé à son Apple.

C’est un chapeau caché dans un lapin…

Le trait commun qui justifiera plus tard la thèse de Vedral, c’est information. Un concept fondamental dont on peut suivre les contours en parcourant Decoding reality (V. Vedral, Oxford University Press, 2010), un petit traité nous invitant peut-être pas à tout décoder mais à en savoir un peu plus sur le tissage de la nature et l’univers avec des systèmes, objets et phénomènes pouvant être rassemblés sous ce concept d’information qui bien qu’étant trivial, n’explique rien si on ne précise pas ce qu’est l’information et qu’on en reste à des approximations sémantiques comme on  a pu en lire dans beaucoup de livres scientifiques.

Je ne vous dirai pas d’où ça provient. C’est sûrement un type extrêmement intelligent.

Et alors?

À quoi sert-il?

Car pendant que la nature est grugée par les Cie bien au pouvoir, supplantant les politiciens fantoches, on se fait miner les jambes par des mimes antipersonnel.

Gaëtan Pelletier

13 août 2013