Les drogués de l’électronique

Environ 70% des 50 millions de Sud-Coréens possèdent... (PHOTO JUNG YEON-JE, AFP)

La dépendance à l’internet a parfois des conséquences extrêmes, qui font la Une des journaux: la police sud-coréenne a arrêté en 2010 un couple qui avait laissé mourir de faim son nourrisson de 3 mois, à force de jouer de façon obsessionnelle à un jeu en ligne… qui consistait à élever un bébé virtuel. Source 

Des esclaves de l’électronique. De plus en plus nombreux en Corée du Sud puisque 70% de la population utiliserait des téléphones « intelligents ».  80% chez les jeunes.

On a dû créer des centre de désintoxications:

Mais les parents et les autorités s’inquiètent de l’obsession des plus jeunes avec le monde numérique. «Nous ressentons un besoin urgent d’entreprendre un vaste effort face au danger croissant de la dépendance numérique (…), notamment en raison de la popularité des téléphones multifonctions», a déclaré mi-juin le ministère de la Science.

Avec les ministères de la Santé et de l’Éducation, il a demandé aux écoles d’organiser des cours de prévention sur la dépendance à internet, et des camps de vacances pour «désintoxiquer» les écoliers trop dépendants.

Selon des données gouvernementales, plus de 80% des écoliers sud-coréens âgés de 12 à 19 ans possédaient un téléphone intelligent en 2012, soit deux fois plus qu’en 2011.

Et c’est plus de trois heures par jour que quelque 40% des propriétaires d’un appareil multifonctions passent à tweeter, tchatter ou jouer à des jeux, bien que les professeurs confisquent ces gadgets avant le début des cours.

Près de 20% de cette tranche d’âge sont «accros» aux téléphones intelligents, a révélé un sondage national conduit tous les ans.

Cette dépendance est définie par une liste précise de critères, parmi lesquels: être anxieux ou déprimé quand on est séparé de son téléphone intelligent, échec de plusieurs tentatives de réduction du temps consacré à l’appareil, se sentir plus heureux avec son téléphone qu’avec ses amis ou sa famille. Source 

Gaëtan Pelletier

3 réponses à “Les drogués de l’électronique

  1. A Paris, c’est un exemple, on a l’impression que les humains se sont fait greffés un portable à une main. Presque une mutation. Rares sont ceux qui ont les mains vide, et qui ne se « regardent » pas dans leur miroir. Mon réveil est au grenier. C’est une fonction de mon Ipod Touch qui me réveille le matin… qui me sert de minuteur pour surveiller un bourguignon qui cuit…
    Mais dès que je peux, ces gadgets si chers restent dans un coin, pas très utile. Etc, etc.

Répondre à Michel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.