Archives quotidiennes : 13-mai-2013

Guerre 39-45: Les Allemands ont pris part à l’enterrement des soldats russes (32 photos)

Ces guerres horrible que les peuples subissent.

Photos d’archives rares de la guerre 39-45.

Ces horreurs sont encore, voire davantage existantes aujourd’hui. C’est le passé qui nous indique le présent. « L’oeuvre humaine », passe par la surabondance « d’information ». Mais la réalité, Irak, Syrie, passe par l’humain.

Si personne n’avait d’armes… !

On nous dira qu’elles sont nécessaires.
1Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)

2Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
3Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
4Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
5Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
6Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
7Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
8Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
9Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
10Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
11Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
12Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
13Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
14Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
15Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
16Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
17Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
18Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
19Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
20Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
21Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
22Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
23Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
24Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
25Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
26Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
27Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
28Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
29Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
30Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
31Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
32Немцы участвовали в захоронении русских солдат (32 фото)
Image

Les chiens et l’essence

Классные гифки (25 гифок)

Les yeux de l’Afrique

John Kenny est un jeune photographe anglais qui parcourt les chemins de l’Afrique depuis 2006.

« Chacune de ces personnes ont quelque chose qui m’a attiré, parfois une intensité perçante, une rare beauté, que je me sentais obligé d’essayer de capturer. Il est vrai que je photographie pour moi, d’abord et avant tout, mais la seconde raison est mon désir de montrer aux autres ce magnétisme dans les yeux de ces gens fascinants. » John Kenny
 

Saby

http://au-bout-de-la-route.blogspot.ca/2013/03/les-yeux-de-lafrique.html

Une étude révèle par hasard l’imposture de la chimiothérapie – 3 médecins sur 4 refusent la chimio pour eux-mêmes

par 

Jauo0cIYVEFxkxlaBn8NETl72eJkfbmt4t8yenImKBVaiQDB_Rd1H6kmuBWtceBJ
Une étude révèle par hasard l’imposture de la chimiothérapie – les tumeurs grossissent plus vite après chimio !

(NaturalNews) Une équipe de chercheurs de l’état de Washington a récemment ont poussé un mémorable  »oups ! » quand elle a découvert par hasard la vérité mortelle sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont difficiles à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Comme on le constate, en réalité la chimiothérapie ne traite ni ne guérit le cancer, selon les découvertes de l’étude, mais active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée.
On pourrait en parler comme preuve irréfutable, une fois pour toutes, de la tromperie de l’industrie conventionnelle du cancer. Non seulement la chimiothérapie, qui est la méthode standard de traitement du cancer aujourd’hui, est, selon l’étude un fiasco total, mais elle est au complet détriment du malade cancéreux. Publiées dans le journal Nature Medicine, les choquantes découvertes qui, sans surprise, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante, éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie obligent les cellules saines à libérer une protéine qui en réalité alimente les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer.

Selon l’étude, la chimiothérapie induit la libération dans les cellules saines une protéine, WNT16B, qui aide à promouvoir la survie et la croissance des cellules cancéreuses. La chimiothérapie endommage aussi définitivement l’ADN des cellules saines, préjudice à long terme qui persiste longtemps après la fin du traitement par chimio.

L’action combinée de la destruction de cellules saines et la promotion de cellules cancéreuses fait techniquement de la chimiothérapie plus un protocole de création de cancer qu’un protocole de traitement cancéreux, par définition, fait qui devrait retenir l’attention de quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu’il connaît quelqu’un d’autre qui en est affecté.

Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir, se répandre et le plus important, résister à une thérapie ultérieure, » a expliqué le co-auteur de l’étude Peter Nelson du Centre de Recherche Fred Hutchinson sur le cancer à Seattle, concernant cette découverte à laquelle  »il ne s’attendait pas du tout. »  »Nos résultats indiquent que dans les cellules bénignes les réponses en retour… peuvent contribuer directement à une dynamique de grossissement de la tumeur, » a ajouté l’équipe au complet selon ce qu’elle a observé.
Éviter la chimiothérapie augmente les chances de recouvrer la santé, suggère la recherche

Cela signifie qu’à tous égards la technique toute entière de la chimiothérapie est totalement sans valeur, et qu’elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir fera en d’autres mots tout pour éviter la chimiothérapie, et recherchera une voie alternative. Laquelle peut comprendre les traitements alternatifs du Dr Gerson ou des aliments et nutriments anti-cancer comme le bicarbonate de soude, le curcuma, de fortes doses de vitamine C et la vitamine D.

« Toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c’est ce qui tue les patients au bout du compte,  » a admis le Dr Raghu Kalluri, auteur d’une étude similaire publiée l’année dernière dans le journal Cellule cancéreuse. Cette étude particulière a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.
SOURCE

Traduit par Hélios pour le BBB.
Lire aussi l’article du Dr JacquesLacaze (cancérologue),  »Rapport accablant : 3 médecins sur 4 refusent la chimio pour eux-mêmes ».
http://bistrobarblog.blogspot.fr/2013/01/limposture-de-la-chimiotherapie.html

chimio-traitement

Rapport accablant : 

75% des médecins refusent la chimiothérapie pour eux-mêmes

Un grand manque de confiance est aussi évident parmi les médecins. Les enquêtes et les questionnaires montrent que trois docteurs sur quatre (75 pour cent) refusent toute chimiothérapie sur eux-mêmes en cas de cancer en raison de son inefficacité sur la maladie et de ses effets dévastateurs sur la totalité de l’organisme humain.

vaccine1

Voici ce que de nombreux docteurs et scientifiques ont à dire à propos de la chimiothérapie :

“La majorité des patients atteints de cancer dans ce pays meurent à cause de la chimiothérapie, qui ne soigne ni les cancers du sein, ni ceux du côlon ou des poumons. Cela été consigné depuis plus de dix ans. Néanmoins les docteurs continuent à utiliser la chimiothérapie pour combattre ces tumeurs.”
(Allen Lewin, MD, UCSF, “The Healing of Cancer”, Marcus Books, 1990)

“Si je devais contracter le cancer, je ne recourrais jamais à un certain modèle thérapeutique pour soigner cette maladie. Les patients du cancer qui se tiennent éloignés de ces centres ont une certaine chance de s’en sortir.”
(Prof. Georges Mathé “Scientific Medecine Stymied”, Médecines Nouvelles, Paris, 1989)

“Le Dr Hardin Jones, conférencier à l’université de Californie, après avoir analysé pendant de nombreuses décennies les statistiques de survie au cancer, est parvenu à cette conclusion : “ … Quand ils ne sont pas traités, les patients ne vont pas plus mal, ils vont même mieux.” Les conclusions déstabilisantes du Dr Jones n’ont jamais été réfutées”.
(Walter Last, “The Ecologist”, vol. 28, n°2, Mars-avril 1998.)

“De nombreux oncologues recommandent la chimiothérapie pour presque tous les types de cancer, avec une foi qui n’est même pas ébranlée par des échecs presque constants.”
(Albert Braverman, MD, “Medical Oncology in the 90s”, Lancet, 1991, vol. 337, p. 901)

“Nos prescriptions les plus efficaces sont très risquées, ont des effets secondaires et comportent des problèmes pratiques, et après que tous les patients que nous avons traités ont payé leur dîme, seul un minuscule pourcentage d’entre eux est remboursé par une période éphémère de régression tumorale et généralement partielle.” (Edward G. Griffin, “World Without Cancer”, American Media Publications, 1996)

“Après tout, et pour une majorité bouleversante de cas, il n’y a aucune preuve que la chimiothérapie prolonge les attentes de survie. Et c’est le grand mensonge de cette thérapie, qu’il y a une corrélation entre la réduction des tumeurs et le prolongement de la vie du patient.”
(Philip Day, “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”, Credence Publications, 2000)

“Plusieurs scientifiques à plein temps au Centre du Cancer Mac Gill ont envoyé à 118 docteurs, tous experts du cancer du poumon, un questionnaire pour déterminer le niveau de confiance qu’ils avaient dans les thérapies qu’ils appliquaient; on leur a demandé d’imaginer qu’ils avaient eux-mêmes contracté la maladie et laquelle des six thérapies expérimentales actuelles ils choisiraient. 79 docteurs ont répondu, 64 d’entre eux ont dit qu’ils ne consentiraient pas à subir un traitement contenant du cis-platine – un des médicaments chimiothérapeutiques communs, tandis que 58 sur 79 croient que toutes les thérapies expérimentales ci-dessus ne sont pas acceptables en raison de leur inefficacité et du niveau élevé de toxicité de la chimiothérapie.”
(Philip Day, “Cancer : Why we’re still dying to know the truth”, Credence Publications, 2000)

“Le docteur Ulrich Abel, un épidémiologiste allemand de la Clinique des tumeurs de Heidelberg-Mannheim, a étudié et analysé de manière exhaustive les principales études et expérimentations cliniques effectuées sur la chimiothérapie: “ … Abel a découvert que le taux global mondial de résultats positifs résultant de la chimiothérapie était effrayant, parce que, simplement, nulle part nous n’avons de preuve scientifique à notre disposition démontrant que la chimiothérapie est capable de “prolonger d’une manière appréciable la vie des patients affectés par les types les plus communs de cancer des organes.” Able met en lumière le fait que rarement la chimiothérapie améliore la qualité de vie, il la décrit comme désolante du point de vue scientifique et maintient qu’au moins 80% des chimiothérapies administrées dans le monde sont sans valeur. Mais, même s’il n’y a pas de preuve scientifique, quelle qu’elle soit, que la chimiothérapie marche, ni les docteurs ni les patients ne sont préparés à l’abandonner.”
(Lancet, Aug. 10, 1991)

“Aucun des principaux media n’a jamais mentionné cette étude exhaustive; elle a été complètement enterrée.”

(Tim O’ Shea, “Chemotherapy – An Unproven Procedure”) “Selon les associations médicales, les effets secondaires notoires et dangereux des médicaments sont devenus la quatrième cause principale de mortalité après l’infarctus, le cancer et l’apoplexie.”
(Journal of The American Medical Association, april 15, 1998)

Par Le Dr. Simoncini  sur curenaturalicancro

veuillez consultez un médecin pour en parler avec lui 

 

 

 Source

http://fasozinfo.wordpress.com/2013/05/11/une-etude-revele-par-hasard-limposture-de-la-chimiotherapie-3-medecins-sur-4-refusent-la-chimio-pour-eux-memes/

Le dépérissement du système

horloges

Basta ! : Notre manière de penser l’économie dépend de notre perception du monde. Et varie totalement en fonction des époques et du progrès technique. Dans votre dernier ouvrage, vous proposez de relire l’histoire économique à la lumière de ces mutations. Quelles sont les grandes étapes de cette longue histoire ?

René Passet [1] : Ceux qui voient le monde comme une mécanique, une horloge, ne considèrent pas l’économie de la même façon que ceux qui le voient comme un système énergétique qui se dégrade. Les mêmes astronomes, armés des mêmes instruments, ne perçoivent pas les mêmes choses dans le ciel, avant et après Copernic. Quand l’homme n’a que ses sens pour comprendre le monde, l’univers lui apparaît mystérieux. C’est un univers qui chante, qui le nourrit, qui gronde aussi parfois. Des forces jaillissent de partout. Il pense que des êtres mystérieux et supérieurs le jugent, l’approuvent ou le punissent. Avant même le Néolithique, l’homme s’aperçoit que la plante dont il se nourrit pousse mieux dans les milieux humides. Ou que les déchets organiques favorisent la végétation. Il découvre ainsi les forces productives de la nature et les régularités du monde naturel. Cela va faire reculer les esprits, qui se réfugient sur les sommets des montages, comme l’Olympe. Les dieux succèdent aux esprits, le monde mythique au monde magique. La civilisation grecque marque le basculement de l’esprit vers la conceptualisation. Un tournant décisif, le début d’une réflexion sur la nature des choses, avec la philosophie, science première. On passe ensuite des dieux au pluriel à un dieu au singulier. L’activité économique est encore une activité pour le salut des âmes, dans la perspective chrétienne. Si vous ne voulez pas finir vos jours dans les lieux infernaux, il faut vivre selon les préceptes économiques des théologiens.

***

Tout progrès est ambigu, à la fois chance et péril. C’est nous qui choisissons. Le progrès technique nous donne actuellement la possibilité de gagner plus, de vivre mieux, de travailler moins. Et comme nous avons libéré la cupidité des hommes, avec la libéralisation du secteur financier, ce sont les effets pervers qui l’emportent. Ce qui devrait être un instrument de libération des hommes devient un moyen d’asservissement. L’homme devient la variable d’ajustement de l’augmentation des dividendes. Tant qu’on n’aura pas tranché le nœud gordien du pouvoir de la finance, rien ne sera possible. Parce que le rapport de force agira toujours dans cette direction, et le côté pervers du progrès technique l’emportera toujours. Sous la pression des événements et des drames qui se multiplieront, serons-nous amenés à le faire à temps ? Sans cela, nous courrons à la catastrophe. Il faut continuer à alerter et à travailler dans ce sens.

Propos recueillis par Agnès Rousseaux

§ sur twitter

Photo : CC via Owni

A lire : Rene? Passet, Les Grandes Repre?sentations du monde et de l’e?conomie a? travers l’histoire, e?ditions LLL Les liens qui libe?rent, 950 pages, 38 euros.

Notes[1] René Passet, économiste spécialiste du développement et professeur émérite à la Sorbonne, a été membre du Groupe des Dix, constitué à l’initiative de Jacques Robin et de Robert Buron, au sein duquel il a travaillé avec des biologistes, des physiciens, des sociologues, des anthropologues, des informaticiens. Il a été le premier président du Conseil scientifique de l’association Attac.

[2] Auteur de l’ouvrage Histoire de l’astronomie.

[3] Qui a écrit un traité des probabilités avant de se pencher sur l’économie.

 

Lire l’article au complet sur Bastamag.

bastamag.net