Archives quotidiennes : 6-mars-2013

Image

Attention! quand vous cadrez vos photos!

Photo: voila une photo bien cadré mdrrrr

Hugo Chavez est en chacun de nous

Hugo Chavez est en chacun de nous

Il est des Hommes que l’on voudrait voir vivre éternellement. Hugo Chavez est de ceux-là. À cet homme qui avait l’éloquence du cœur et le courage de la vérité, nous devons rendre un hommage fraternel et sincère mais surtout essayer, alors que la réalité de sa mort s’impose lentement à notre conscience, de mesurer la signification profonde de sa vie.

Il fut l’exemple de l’homme pur et incorruptible, accédant démocratiquement au pouvoir pour bouleverser l’ordre social, rendre aux plus humbles leur dignité, rendre à son pays la liberté et rendre à l’humanité l’espoir en un monde fait de justice et de paix.

Car c’est bien l’Amour qui traça sa destinée. Un amour infini pour son pays et pour son peuple, un amour communicatif qui transcende l’espace et le temps, un amour qui brise les barrières qu’érigent nos esprits, vient percuter nos consciences et élever nos âmes. Puisse l’élan de cet amour transporter encore longtemps le peuple vénézuélien, vers qui toutes nos pensées se dirigent en ces temps difficiles.

Ce fut pour moi un honneur immense de transmettre la voix de cet homme en France. Jamais des minutes de ma vie ne m’ont parues plus utiles. Mais ce fut surtout pour moi un privilège d’être le contemporain d’un homme qui parlait d’Amour depuis les cimes du pouvoir et qui, à aucun moment, n’oublia les plus humbles.

Français, il est maintenant de notre devoir de hisser le drapeau d’Hugo Chavez pour libérer notre pays de ses chaines et de sa servitude. Juché sur les hauteurs de l’Histoire où désormais il repose, Chavez nous a montré à quel point la liberté est belle et que le seul chemin à suivre est celui de l’unité et de l’amour. Si sa vie fut un météore de conscience dans nos existences, sa mort doit être pour nous un cri de ralliement. Aujourd’hui, en ces instants qui brisent le cœur, nous devons tous formuler en nous-même cette espérance : « Puissions-nous reposer un jour à ses côtés, parmi les Hommes épris de justice et de liberté ».

Vincent Lapierre – Hugo Chavez, la page de réinformation

« On m’a imposé quelques châtiments,

Je porte en moi quelques douleurs,

sur les épaules et en mon âme, mais peu importe,

car j’aime mon peuple,

et je continuerai de l’aimer jusqu’à la fin de mes jours.

L’amour se paie avec de l’amour. »

Hugo Chavez

http://diktacratie.com/hugo-chavez-est-en-chacun-de-nous/

Guerre civile américaine en photos

Grand choix de photographies de l’époque de la guerre de Sécession,
qui a duré de 1861 à 1865.


le 13e amendement à la Constitution abolissant l’esclavage américain.

1Guerre civile en photos (121 photos)

 

2Guerre civile en photos (121 photos)

 

3Guerre civile en photos (121 photos)

 

4Guerre civile en photos (121 photos)

 

5Guerre civile en photos (121 photos)

 

6Guerre civile en photos (121 photos)

 

7Guerre civile en photos (121 photos)

 

8Guerre civile en photos (121 photos)

 

9Guerre civile en photos (121 photos)

 

10Guerre civile en photos (121 photos)

 

11Guerre civile en photos (121 photos)

 

12Guerre civile en photos (121 photos)

 

13Guerre civile en photos (121 photos)

 

14Guerre civile en photos (121 photos)

 

15Guerre civile en photos (121 photos)

 

16Guerre civile en photos (121 photos)

 

17Guerre civile en photos (121 photos)

 

18Guerre civile en photos (121 photos)

 

19Guerre civile en photos (121 photos)

 

20Guerre civile en photos (121 photos)

 

21Guerre civile en photos (121 photos)

 

22Guerre civile en photos (121 photos)

 

23Guerre civile en photos (121 photos)

 

24Guerre civile en photos (121 photos)

 

25Guerre civile en photos (121 photos)

 

26Guerre civile en photos (121 photos)

 

27Guerre civile en photos (121 photos)

 

28Guerre civile en photos (121 photos)

 

29Guerre civile en photos (121 photos)

 

30Guerre civile en photos (121 photos)

 

31Guerre civile en photos (121 photos)

 

32Guerre civile en photos (121 photos)

 

33Guerre civile en photos (121 photos)

 

34Guerre civile en photos (121 photos)

 

35Guerre civile en photos (121 photos)

 

36Guerre civile en photos (121 photos)

 

37Guerre civile en photos (121 photos)

 

38Guerre civile en photos (121 photos)

 

39Guerre civile en photos (121 photos)

 

40Guerre civile en photos (121 photos)

 

41Guerre civile en photos (121 photos)

 

42Guerre civile en photos (121 photos)

 

43Guerre civile en photos (121 photos)

 

44Guerre civile en photos (121 photos)

 

45Guerre civile en photos (121 photos)

 

46Guerre civile en photos (121 photos)

 

47Guerre civile en photos (121 photos)

 

48Guerre civile en photos (121 photos)

 

49Guerre civile en photos (121 photos)

 

50Guerre civile en photos (121 photos)

 

51Guerre civile en photos (121 photos)

 

52Guerre civile en photos (121 photos)

 

53Guerre civile en photos (121 photos)

 

54Guerre civile en photos (121 photos)

 

55Guerre civile en photos (121 photos)

 

56Guerre civile en photos (121 photos)

 

57Guerre civile en photos (121 photos)

 

58Guerre civile en photos (121 photos)

 

59Guerre civile en photos (121 photos)

 

60Guerre civile en photos (121 photos)

 

61Guerre civile en photos (121 photos)

 

62Guerre civile en photos (121 photos)

 

63Guerre civile en photos (121 photos)

 

64Guerre civile en photos (121 photos)

 

65Guerre civile en photos (121 photos)

 

66Guerre civile en photos (121 photos)

 

67Guerre civile en photos (121 photos)

 

68Guerre civile en photos (121 photos)

 

69Guerre civile en photos (121 photos)

 

70Guerre civile en photos (121 photos)

 

71Guerre civile en photos (121 photos)

 

72Guerre civile en photos (121 photos)

 

73Guerre civile en photos (121 photos)

 

74Guerre civile en photos (121 photos)

 

75Guerre civile en photos (121 photos)

 

76Guerre civile en photos (121 photos)

 

77Guerre civile en photos (121 photos)

 

78Guerre civile en photos (121 photos)

 

79Guerre civile en photos (121 photos)

 

80Guerre civile en photos (121 photos)

 

81Guerre civile en photos (121 photos)

 

82Guerre civile en photos (121 photos)

 

83Guerre civile en photos (121 photos)

 

84Guerre civile en photos (121 photos)

 

85Guerre civile en photos (121 photos)

 

86Guerre civile en photos (121 photos)

 

87Guerre civile en photos (121 photos)

 

88Guerre civile en photos (121 photos)

 

89Guerre civile en photos (121 photos)

 

90Guerre civile en photos (121 photos)

 

91Guerre civile en photos (121 photos)

 

92Guerre civile en photos (121 photos)

 

93Guerre civile en photos (121 photos)

 

94Guerre civile en photos (121 photos)

 

95Guerre civile en photos (121 photos)

 

96Guerre civile en photos (121 photos)

 

97Guerre civile en photos (121 photos)

 

98Guerre civile en photos (121 photos)

 

99Guerre civile en photos (121 photos)

 

100Guerre civile en photos (121 photos)

 

101Guerre civile en photos (121 photos)

 

102Guerre civile en photos (121 photos)

 

103Guerre civile en photos (121 photos)

 

104Guerre civile en photos (121 photos)

 

105Guerre civile en photos (121 photos)

 

106Guerre civile en photos (121 photos)

 

107Guerre civile en photos (121 photos)

 

108Guerre civile en photos (121 photos)

 

109Guerre civile en photos (121 photos)

 

110Guerre civile en photos (121 photos)

 

111Guerre civile en photos (121 photos)

 

112Guerre civile en photos (121 photos)

 

113Guerre civile en photos (121 photos)

 

114Guerre civile en photos (121 photos)

 

115Guerre civile en photos (121 photos)

 

116Guerre civile en photos (121 photos)

 

117Guerre civile en photos (121 photos)

 

118Guerre civile en photos (121 photos)

 

119Guerre civile en photos (121 photos)

 

120Guerre civile en photos (121 photos)

 

121Guerre civile en photos (121 photos)

Cat Stevens – Morning has broken 1976

Guiyu, la ville aux chiffonniers de l’électronique

Image: Guiyu

************

Mourir à date fixe : le profit par péremption

« La réparation vous coûtera aussi cher qu’un appareil neuf », « désolé mais c’est irréparable », « ce portable est has-been, tu devrais t’en acheter un neuf »… Ces réflexions courantes sont des avatars de « l’obsolescence programmée » : un processus par lequel un bien tombe en désuétude pour son utilisateur, parce qu’il est tombé en panne, ou parce qu’il n’est simplement plus « à la mode ». Cette « obsolescence programmée » est analysée dans un rapport récemment publié par les Amis de la terre et le Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid). Elle est née avec la révolution industrielle et la généralisation du modèle productiviste. Cette philosophie du « toujours moins bien pour toujours plus » multiplie les astuces visant à rendre un appareil obsolète afin qu’il soit rapidement remplacé par un nouveau produit. Et cette stratégie est clairement planifiée par les marques industrielles. Bastamag, Chris Jordan

On crée maintenant des objets, des programmes, des outils, qui meurent à date fixe… L’ère de l’irréparable. Ou alors, les coûts de réparations sont plus élevés que l’appareil.

Dans le domaine des appareils ménagers, on n’a rien ménagé pour qu’ils ne durent pas. Le bon vieux lave-vaisselle qui durait 25 ans, n’en a plus que pour dix ou 12.

On fabrique de manière immorale en créant des modèles sciemment compliqués, aux pièces souvent imbriquées, de sorte qu’un pièce n’est plus remplaçable.  On s’arrange pour qu’ils soient de moins en moins démontables.

Adieu le vieux frigo des années 50, dont certains ronronnent encore.

Le temps et l’argent…

Il fut un temps où les couples achetaient leur « ménage » pour la vie. Ou presque… Mémé et Pépé mouraient avec leur vieux stock. Maintenant, c’est le vieux stock qui meure trois ou quatre fois.

L’art de fouetter les ventes…

Tout ça par la culture de l’obsolescence…

« En 2010, un Français achète environ six fois plus d’équipements électriques et électroniques qu’au début des années 1990 et chacun se débarrasse annuellement de 16 à 20 kg de déchets électriques et électroniques »…

L’obsolescence programmée s’appuie aussi sur le besoin de renouvellement perpétuel : l’importance d’être à la mode, alimentée par l’arrivée incessante de nouveaux objets, qui chassent les anciens. Le dernier Ipad rend archaïque les récents smartphones qui eux-mêmes transforment le baladeur MP3 en objet préhistorique. « L’obsolescence technique incite également les clients au remplacement plutôt qu’à la réparation », confirme Darty, interrogé par l’enquête conjointe des Amis de la Terre et du Cniid. Bastamag, Chris Jordan

Des montagnes de déchets

« Malgré une interdiction des importations de déchets électroniques, la Chine demeure la décharge des pays développés », souligne aussi le document. Mais désormais, le pays doit aussi faire face à la demande intérieure. A elle seule, la Chine produit déjà environ 2,3 millions de tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) par an, uniquement devancée par les Etats-Unis, qui en produisent 3 millions.

Le phénomène devrait aussi se poursuivre durant les dix prochaines années dans les pays étudiés par le PNUE. En 2020, la quantité de déchets électroniques liés aux seuls ordinateurs hors d’usage devrait bondir de 500 % en Inde, entre 200 et 400 % en Afrique du Sud ou en Chine, par rapport au niveau de 2007. En Chine, les déchets liés aux terminaux mobiles seront par ailleurs 7 fois plus nombreux qu’en 2007, et 18 fois plus nombreux en Inde. Le nombre de déchets liés aux téléviseurs ou aux réfrigérateurs devraient aussi doubler en dix ans en Inde et en Chine. Source

Les chiffonniers du 21ième siècle

Près de 100 000 travailleurs migrants désossent, trient et brûlent les produits informatiques dans des conditions proches de l’esclavage. Sans protection et pour 2 dollars par jour ils mettent leur vie en péril notamment en respirant des substances nocives. Ouvaton,org

Ce qui donne de l’emploi aux …démunis. Et dans des conditions plus qu’insalubres. Une nouvelle race de travailleurs est née : les chiffonniers de l’électronique. Mais les produits recyclables étant de plus en plus « pauvres », il est de plus en plus difficile de recycler.

Le pire du pire est la décharge où se « recyclent » les derniers morceaux des ordinateurs. Ils sont payés entre 500 et 600 kuais par mois (50 à 60 euros). 80% des enfants sont atteints d’insuffisante respiratoire et de saturnisme. Les gens sont obligés aussi d’acheter de l’eau en dehors. Ouvaton,org

Guiyu, Chine: le plus grand dépotoir de l’électronique du monde


La ville de Guiyu (Chine) possède 5,500 entreprises de recyclage de matériel électronique (ordinateurs, cellulaires etc). Ces entreprises récupèrent annuellement 1.5 million de livres de composantes.

Cela, au prix d’empoisonnement au plomb, d’un taux de
cancer et de fausse couche anormalement élevé.

80% du matériel provient de l’extérieur du pays.