OBAMA, LE NOUVEAU MAGICIEN D’OZ?

 

_

_

Écrit en 2009, l’article reste amusant… Et rien n’a bougé. 

Gaëtan Pelletier

M. Obama, ce premier missionnaire noir à éduquer une masse de blancs, est-il en train de devenir le grand magicien étasunien? À voir les résultats des banques affichés clairement dans les journaux, on le croirait capable de faire apparaître du moins quelques lapins dans son chapeau.

Des nouvelles…troublantes

La semaine s’est terminée sur quelques nouvelles encourageantes aux États-Unis, la banque Citigroup annonçant à son tour avoir dégagé un bénéfice d’exploitation au premier trimestre de 2009 (…)

Citigroup a donc fait état d’un bénéfice d’exploitation de 1,59 milliard de dollars, sans compter l’impact des titres préférentiels.(…)

Il s’agissait d’ailleurs de la troisième banque américaine cette semaine à publier des résultats meilleurs que ce qui avait été anticipé, après Goldman Sachs et JPMorgan Chase. Lundi, ce sera au tour de Bank of America de dévoiler ses chiffres, avant que Wells Fargo ne confirme ses prévisions d’un bénéfice de trois milliards. La banque d’affaires Morgan Stanley devrait suivre.. Le Devoir

Jeu de poussière et de tapis?

Selon les  journalistes  Daniel Wagner et  Larry Chin, ces soudains bénéfices sont plutôt issus d’une manœuvre du président et des autorités américaines afin de redonner confiance aux investisseurs et au peuple et stabiliser ainsi le domaine bancaire. Larry Chin qualifie la manœuvre de collusion et camouflage.

Dans des lettres adressées aux 19 banques en cours de tests de solidité financière, a déclaré à la réglementation des entreprises de ne pas divulguer leurs résultats au cours de prochaines annonces financières, selon l’industrie et les fonctionnaires du gouvernement qui a demandé l’anonymat parce qu’ils ne sont pas autorisés à discuter du processus. ( Daniel Wagner). Business, Scotman

L’opération inquiète les auteurs  puisqu’elle vise le  sauvetage de Wall Street aux dépens du citoyen ordinaire.

M. Obama annoncerait lui-même les résultats…

Il est incompréhensible, selon les auteurs, qu’étant donné la nature – en grandeur et complexité – de la crise, qu’en quelques mois cette bulle de dérivés s’efface soudainement. Cette réussite soudaine va à contre-courant  des réussites de l’industrie américaine qui vacille toujours.

L’opération de «détournement» utiliserait les fonds injectés dans des compagnies ( AIG) et banques.

Nous savons  maintenant, basé sur des rapports d’initié de commerçants de titres, qu’une fraude massive et une manipulation par AIG des fonds « de sauvetage »(renflouement ») dirigés (l’argent de contribuable américain) aux partis homologues   de l’AIG’S, les  mêmes  grandes banques »toxiques »qui affichent maintenant des bénéfices. Global Research.

Obama l’arc-en-ciel

Habile  le président? Certes, mais pas au point d’effacer en si peu de temps un gouffre financier de cet ampleur et de remettre sur les rails le gros train de vie étasunien. Selon les auteurs, c’est toujours le même jeu de cartes truquées.

Alors le président électrise son auditoire par un jeu analogue à celui qui a provoqué la crise. Il pleut en même temps que les rayons lumineux forment un arc-en-ciel.

Faute de réussites concrètes, on se demande si le pays  n’est pas en train de se livrer encore à la vieille qui a fait son succès, voire sa perte en même temps…

La crise de 1929 avait donné lieu à une «reprise» au cinéma du livre écrit par L.Frank Baum Le magicien d’OZ. Une allégorie économique devenue un classique depuis.

Mais on a vraisemblablement oublié que cette allégorie provenait d’une crise antérieure :

Entre 1883 et 1897, à la fin du Gilded Age, il y eut aux États-Unis une dépression. Les agriculteurs de l’Ouest s’endettèrent lourdement. L’étalon-or avait alors cours et certains économistes préconisaient d’utiliser également l’argent. Cela aurait permis d’augmenter la quantité de monnaie, aurait entraîné l’inflation et réduit le poids réel de l’endettement des agriculteurs. Cette question fut cruciale lors de l’élection présidentielle de 1896. William Jennings Bryan attaqua alors l’étalon-or. Mais ce fut William McKinley, républicain et défenseur de l’étalon-or qui devint Président. L. Frank Baum, originaire de l’Ouest, prit cause pour les agriculteurs. Les personnages du livre symbolisent diverses figures ou événements de l’époque.

  • Dorothée : l’américain moyen
  • Toto : le parti prohibitionniste (son surnom était Teetotaler)
  • Le Bûcheron en Fer Blanc : les ouvriers
  • L’Épouvantail : les agriculteurs
  • Le Lion Peureux : William Jennings Bryan
  • Munchkins : les habitants de la côte Est
  • Le Magicien : Marcus Hanna, leader du Parti Républicain
  • La méchante sorcière de l’Ouest : William McKinley
  • La sorcière de l’Est : Grover Cleveland, Président démocrate jusqu’en 1896, qui fut battu aux primaires par Bryan
  • Le cyclone : la dépression
  • Oz : l’once (unité de poids des métaux précieux « troy ounce »).
  • Les pantoufles d’argent : L’argent qui permettra, en touchant le chemin doré, de revenir au double étalon or – argent. Le magicien d’Oz.

Il serait intéressant qu’Hollywood fasse un «remake» en modifiant les allégories d’alors…

Ce roman pour enfants est demeuré dans la mémoire collective étasunienne par une sorte de cantique lyrique à l’espoir de jours meilleurs :

SOMEWHERE OVER THE RAINBOW

Someday I’ll wish upon a star
and wake up
where the clouds are far behind me
Where troubles melt like lemon drops
away above the chimney tops
that’s where you’ll find me

Somewhere over the rainbow
skies are blue
and the dreams…that you dare to dream
really do come true
If happy little bluebirds fly
above the rainbow, why
Oh, why can’t I?

Et M. Obama a trouvé au moins la réponse au dernier vers de la chanson :

YES WE CAN!

7 réponses à “OBAMA, LE NOUVEAU MAGICIEN D’OZ?

  1. Pendant que Goldman Sach fait des milliards de profits avec la distribution exclusive * des bons du trésor américain. Pendant que les grandes banques empruntent à 0,25% de la Fed et au lieu de le prêter aux entreprises, font des placements à court et moyen terme à cette même Fed à taux plus élevés, et empochent de gros profits sans risque.

    *(elle a éliminé Lehman Brothers)

    Depuis le début de l’année, il y a eu 130 faillites de petites et moyennes banques É.U., leurs actifs sont rachetés par les grosses pour une bouchée de pain. La FDIC (Assurance dépôts Étatsunienne) a un déficit actuel de 8, 3 milliard et prévoit qu’environ 1 000 banques auront faillit avant la fin de cette crise.

    Tous ces ‘Bankters’ volent le peuple américain et leur président les cautionne.

    Quand ce peuple se réveillera et s’apercevra que la FED est une banque privé et qu’il ont été trahi par les dirigeants, il y aura révolte.

    Pour approfondir le sujet:

    http://veriteliberte.blogspot.com/search/label/%C3%89conomie

    Le déficit US a triplé, le dollar est condamné

    Les périls de la titrisation : La plus grosse escroquerie de tous les temps ?

    Le terrible secret de Tim Geithner : le système financier mondial est en péril

  2. Bonjour Pierre,
    Merci de votre commentaire.
    J’avais écrit cet article publié en France le printemps dernier, je crois.
    On vit comme le cirque du soleil: sur une corde tendue. J’ignore comment ils font pour tenir et combien de temps cela va durer.
    Le citoyen, lui, pense que c’est une crise passagère. Comme les autres…
    Je ne crois pas.
    M.Obama vient d’aller chercher les 200 milliards de « prêts » aux banques. Un … surplus. Bizarre de surplus.
    En plus, je ne connais rien à l’économie. Mais j’en connais grand sur la nature humaine et son hypocrisie.
    Bonne journée!

  3. pourquoi accuser un pantin?

    • Bonjour Billy,
      Probablement parce qu’il y en a trop à accuser…
      Je pense sincèrement qu’Obama est ce qu’il y a de mieux pour faire un président… Dans les limite du système et de la « policy » américaine…
      Bonne journée!

  4. Pingback: Le jour où l’Occident fabriqua ses nuages en asphalte | LA VIDURE

  5. Pingback: Poutine-Obama, jumeaux des blocs ego | LA VIDURE

  6. Pingback: Le partir du Yes We Can | LA VIDURE

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.