Ouverture

Image du poète Djalâl ud-Din Rûmî

***

L’amour en bandoulière
J’arpentais toutes les traverses
De ce Paris oxydé de détresse
Jusqu’à ce jour de deux-mille trois
Où j’ai lu Djalâl ud-Din Rûmî pour la première fois
Un éclair frappa alors mon coeur
Mes yeux clos ont happé ses étincelles
Une vague d’Amour me noyant toute devint volcan
Qui de sa lave incandescente me brûla le-dedans
Assaillant mon corps, mon âme, me laissant pantelante
Transformant ma poitrine en un champs immense
Labouré d’un bout à l’autre par une araire invisible
J’ai alors goûté ce qu’Amour vrai était et depuis lors
Amoureuse et humble, amoureusement humble
Je Le remercie d’avoir brisé la gangue qui empêchait mon coeur
D’appréhender Sa Splendide Grandeur
Et comprendre enfin pourquoi tout mon être tendait
Depuis ma plus tendre enfance
Vers le Vrai, le Juste, le Beau, le Bon, l’Amour
Et qui ne sont rien d’autre que Ses Attributs

Sobhane Allah !
Qui m’a créée soufia innée

Safiya

Merci!

Gaëtan

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.