Loi 78, manifestations de casserolles: V pour Vendetta

Les idées ne meurent pas, ne saignent pas…

«Pour la majorité des gens, la bataille est encore celle des frais de scolarité, mais le mouvement devient de plus en plus une sorte d’occupy, de mouvement anti-capitaliste. C’est un changement de l’ordre social qui s’opère. Mais ça ne se fera pas du jour au lendemain», commente un professeur au département de médecine de l’Université de Montréal.

«Il y a la lutte contre la hausse, mais on lutte maintenant contre le Plan Nord, le gouvernement corrompu. Les gens se rallient en un des plus gros mouvements sociaux de l’histoire du Québec. Nous avons réussi à instaurer un débat de société au Québec. C’est déjà une victoire en soi», opine François-Xavier Clermont, étudiant en Travail social au Cégep du Vieux-Montréal.

«On est en train de faire l’histoire. On parle de nous dans des médias de Taïwan, aux États-Unis, en Europe», renchérit son ami David Marchand. Avant le départ au parc Émilie-Gamelin, une manifestante qui dansait au son des tambours a eu un malaise et s’est effondrée. Les policiers ont escorté des ambulanciers au centre de la foule pour porter secours à la jeune femme. Source 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.