Archives quotidiennes : 19-mai-2012

Matin Morning

Le matin a brisé
Le blanc de l’hiver
Et l’oiseau a volé
Au printemps délivrant
Mai  
Si belle est la Vie!
Si belle est la Vie!
Dans le silence des rosées
Une prière dans  une danse sans dieu
Un onguent de lumière
S’allongeant  à l’horizon frileux  
Et la cadence  de tous les frissons
Le chant de tous les champs  
Si belle est la Vie!
Si belle est la Vie!
Quand l’Homme n’est pas encore éveillé
Pour tout briser, saccager
Les pieds des enfants qui rêvent de danser
Au matin brisé
Comme des oiseaux envolés
Comme le premier rayon
Comme le matin de leur Vie
Comme une aile pas encore arrachée
 
L’éveil des âmes, l’œil allongé
Au bout d’un univers pourpré
 
Si belle est la Vie!
Si belle est la Vie!
Si beau est le temps!
Le premier matin
Fait l’amour au premier
La feuille sort du ventre de sa branche
Étendant son bras, au matin d’argent
Le ciel m’enveloppe, je suis figé
En  toutes ces volées ailées
Tous les nids qui se font
Des oiseaux oubliés
Dans la froideur organisée
 
Si belle est la Vie!
Si belle est la Vie!
Entre la brûlure et le frisson
Un poème oublié
Une chanson
Quand les mots font l’amour aux sons
 
Gaëtan Pelletier
19 mai 2012

Loi 78 : Le Québec déménage en Corée du Nord

La délection – pardon, délectation,  de la délation

Selon l’amendement présenté ce matin, tout organisateur d’une manifestation de 25 personnes ou plus devra fournir aux policiers, 8 heures à l’avance, l’itinéraire et la durée de cette sortie. Le projet de loi 78 prévoyait à l’origine la même obligation, mais pour une manifestation de 10 personnes ou plus.

(Corrigeons : 50)

Loi 78

Cliquer pour… moins de clarté mais plus de détails.

Le Québec vient de faire un plongeon dans l’art de charcuter la démocratie dans sa version « liberté d’expression ».

Je reviens à  ma « bloguerie » ,  après avoir jardiné, tondu  les pissenlits  et humé  le  fumier de campagne.

Adonnons-nous à la délation  

Puisque ma grand-mère maternelle a eu 17 enfants et que la progéniture engendrée – tous  comptes faits –  est d’environ 70  cousins et cousines.

Je viens d’apprendre que ce n’est plus une famille québécoise, mais quasiment une manifestation illégale.  À les voir s’amuser à jouer aux cartes, dans les années 50, avec leur bière –fournie en temps d’élections par des « partisans » qui trouvaient de l’argent pour la bière, quelques routes, mais si peu pour la classe ouvrière. On buvait bas, et on rotait haut. Je me souviens des alambics, des chicanes, et des festivités des dimanches.

Les seuls « instruits » au Québec, dans ce temps-là, étaient les curés et les politiciens. Le reste faucillait les champs… Maintenant, il y a tellement d’avocats, de lois, de paragraphes, qu’on faucille les citoyens  comme une herbe jaunie, entre le soi-disant libéralisme et la sociale démocratie tiédasse.

Le bon sens vient de perdre le Nord… Et le  vendeur est déboussolé.

Une loi guerrière toute  piquante d’un fumet stalinien…  C’est la Chibérie, comme dirait Camil Samson  qui chuintait  à souhait !  Aussi bien construire des prisons à ciel ouvert dans le Nord québécois et déblatérer sur les  de retombées économiques, ce keynésianisme obtus et radoteur.

***

Bientôt, une femme enceinte sera un attroupement.

Liberté d’expression qu’ils disaient…

Aujourd’hui, ma vie c’est d’la marde ( chanson)

« Vous irez faire vos manifestations à Saint-Hilarius-des-Monts  ou à Rosaireville »,  petit village de 40 habitants où est née Lisa Leblanc.

Elle a dû écrire cette chanson qui  – dans un État aussi patraque-matraque, risque de l’envoyer en prison. Ou bien la condamner à  une amende de 25,000 $ pour son texte :

«  J’ferais attention à toi, mon ptit gars

Parce que mes chums de filles veulent te casser les jambes. »

« Osties de gang de pas de CLASSE ».

Faudrait maintenant en faire un hymne national québécois pour remplacer « Jean du pays » (?) de Vigneault, par la chanson de Lisa :

« Aujourd’hui, mon pays c’est de la marde!  ».

Ajout au projet de loi 78

Autant poursuivre le burlesque de la chose en ajoutant une obligation de port de costume dessiné par le gouvernement et fabriqué en Chine, tissu coton,  puisqu’on est au bout du tissu social déjà mal en point.

Costume de manif :

T-shirt rayé et cardigans de coton ont défini une nouvelle panoplie, moderne et intemporelle. Et les enfants ne sont pas en reste : des vêtements confortables, faisant écho aux collections pour adultes, une variation en noir et blanc, graphique et minimaliste, ponctuée de touches de couleurs énergiques, de zips et de boutonnages audacieux. Source

Comme le prétendent les dirigeants  des centrales syndicales, j’ai  beaucoup de respect pour le premier ministre du Québec. Toutefois,  il est certain  que son entêtement vient de planter les premiers clous dans le cercueil du  Parti libéral du Québec.

Monsieur Charest est buté, mais pas stupide. Enfin! Ça dépend jusqu’où on peut aller dans « l’inflexibilité » et les nombreuses et apparentes bavures, toutes des carrés rouges sur la carte du Québec depuis son « accession » au pouvoir.

Avec 69 votes à l’Assemblée nationale, on peut  conclure  que le rassemblement pour une telle prise de décision  était illégal…

Mais c’était avant la loi…

Gaëtan Pelletier